AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Eden Katarina Ravenswood [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Leader de la République Galactique
Leader de la République Galactique
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 30
Localisation : Dans mon bureau sur Denon

Feuille de personnage
Double Compte: Kassiopéa O. Silverstone
Armes: Pistolet-blaster (x2) & Lame de Gantelet (x2)
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Eden Katarina Ravenswood [Terminée] Lun 22 Aoû - 17:39


"Notre liberté n'a pas de prix !"



» État Civil



• Nom/Prénom : Ravenswood, Eden Katarina
• Surnom : Raven
• Âge : 44 ans (née en 44 BBY)
• Sexe : Féminin
• Espèce : Coréllienne (Quoi ? Comment ça ce n'est pas une espèce ? Cela devrait). Bon d'accord, humaine !

» Caractéristiques



• Groupes : République Galactique
• Rang : V – Leader (Il est venu à mes oreilles que vous en chercher une Very Happy)
• Pouvoirs : Que dalle, Nada, Queue de Castor. Bon, un peu quand même mais n'en pas conscience. Elle est suffisamment sensible mais on ne lui a jamais demandé pour être formée.
• Inventaire : Deux pistolet-blaster.
• Vaisseau : Impossible d’accéder au topic pour le moment !
• Alignement : Neutre- Lumineux
• Planète d'origine : Corellia

• Physique :

La native de Corellia est conforme aux standards habituels de l'espèce dont elle fait partie. En tant qu'adulte du haut de ses trente-huit ans fêtés récemment, il serait juste d'affirmer que la jeune femme, du haut de son mètre soixante-cinq, n'est ni grande ni petite de taille, et rentre ainsi dans la moyenne habituelle des membres féminins des humains. Naturellement, en raison de sa profession de militaire, sa stature est plutôt galbée, musclée, et gracieuse, une silhouette qui est mise en valeur, sans excès cependant, par les tenues qu'elle peut être amenée à porter devant la République quand elle représente les Corelliens et la République depuis peu.  

Quand au faciès de la jeune femme, il se compose d'un visage aux traits délicats et doux bien que la rondeur de l'adulte persistante se meut progressivement dans la finesse plus propre aux membres d'une future mère. Il est possible d'affirmer qu'elle détient un faciès élégant et avenant, qui n'est que plus éclairci par un sourire éclatant et un regard chaleureux quand elle le souhaite. Toutefois son expression peut emprunter tout le sérieux qui est demandé à une personne de sa fonction, de même qu'Eden a appris avec la formation diplomatique à savoir masquer l'expression de ses sentiments pour préserver un calme et une détermination inébranlable, sans perdre une once de politesse et de maintien d'une personne de son rang. Du reste, la native Corellienne possède un regard vairon très clair et pur, qu'un teint de peau plutôt pâle et de sombres cheveux roux raides viennent renforcer bien qu'elles les teintent souvent. En dehors des réunions et de son travail, il lui arrive de les garder ainsi détachés, bien que le plus souvent elle les porte réunis en des coiffures aussi soigneuses que variées. Sa coiffure et son apparat sont minutieusement choisis, quand la situation le demande, pour la faire paraître un peu plus stricte qu'elle ne l'est en réalité. En effet, quand il se trouve qu'on est quelqu'un de plutôt jeune encore, du moins pour un grade comme le sien, tout du moins selon l'âge habituel en politique à ses fonctions, il est parfois difficile d'être écoutée aussi bien par quelques uns, aussi bien fondés que soient nos paroles et affirmations. Maquillée en réunion mais toujours avec grand soin et sans excès, elle paraît ainsi en jeune femme élégante, aux traits ouverts et chaleureux, mais déterminés.

Par ailleurs, elle possède une voix au timbre agréable, doux et chaleureux en présence d'amis, mais capable aussi de se draper d'une détermination raffinée et inaltérable quand cela est nécessaire mais elle peut être sec voire cru afin de faire valoir ce qu'elle est sur l'aspect militaire. En privé auprès de rares personnes de confiance, il est possible de noter que son timbre est légèrement plus aigu et clair que lors des réunions, où sa voix devient légèrement plus grave et ferme en cas de nécessité, la faisant paraître pour plus stricte qu'elle n'est en réalité. Toutefois, la différence est sensible et seule une personne attentive, et connaissant très bien la corellienne saura distinguer la variation de voix entre la première situation et la seconde. En effet, forte de son instruction solide dans les arts et us diplomatiques, ainsi que de l'expérience qu'elle commence à acquérir dans le milieu, elle sait à la perfection jouer sur la modalité de sa voix et de son timbre selon la situation.

Sa garde-robe est assez variée, même si on lui reconnaît différentes robes qu'elle revêt assez souvent en civil. Des teintes claires, douces et chaleureuses, au gris ou noir plus foncés, du bleu de nuit au rouge pourpre, un grand éventail de couleurs est à sa disposition pour les diverses tenues qu'elle choisit. Très souvent néanmoins, celles-ci sont des robes assez longues voire mi-longue mais en privé. Du à son statut, il est possible de la voir habillée dans une tenue deux-pièces avec un pantalon plus confortable, ainsi que la tenue d'officier d'apparat comme de service. Ainsi ses tenues, aussi élégantes soient-elles, ne penchent pas dans l'excès de démesure en faste et restent aussi sobres que cela soit possible à une militaire qu'elle pense continuer à mettre notamment lors des cérémonies militaires importantes.

Bien que, fidèle aux mœurs et traditions de Corellia, elle soit d'un esprit ouvert et réceptif, elle détient dans ses affaires deux pistolets blaster qu'elle porte à la cuisse pour des raisons de sécurité bien entendu. Bien que ceci soit tout à fait dérisoire puisque qu'elle est souvent accompagnée par plusieurs gardes du corps, comme le reste des haut-gradés de la République. Toutefois, il est important de relever que, si elle a eu une formation poussée d'auto-défense, elle a tout le profil d'une combattante et se servira de ses armes si elle le juge nécessaire... avec une efficacité bel et bien présente.


• Caractère :
Eden est une personne dont le caractère est plutôt riche en couleurs, dont l'une ou l'autre des facettes se dévoile selon les situations auxquelles elle se trouve confrontée. Toutefois, il est possible de décrire sa personnalité comme quelqu'un de plutôt jovial et malicieux en bonne compagnie ou entourée de ses proches et rares vrais amis. En outre, la jeune femme est sertie d'un caractère indéniablement ouvert et chaleureux vis à vis de ses interlocuteurs d'une part, mais d'autant plus avec ses amis d'autre part. On pourrait ainsi dire qu'elle a bon caractère... mais que la corellienne détient aussi une force de caractère qui n'est pas à sous-estimer quand elle défend des causes qui lui tiennent à cœur, à savoir qui expriment la voix, les valeurs du peuple qu'elle représente auprès de la République Galactique. C'est cette force de tempérament qui peut la porter et dont elle sait faire usage avec méticuleuse attention quand elle l'estime nécessaire, bien entendu avec modération et sans pitié pour l'Empire qui a transformé sa planète en un champ de bataille. En effet, Corellia a été en proie à une forme de guerre civile pendant l'époque de Sheev Palpatine qui voulait s'emparer des chantiers navals de Corellia.

Elle ne privilégiera en aucun cas l'utilisation des armes à outrance et elle est un officier raisonnable n'abusant pas des ressources qu'on lui confie. L'importance, peut-être quelque peu trop grande, qu'elle porte à la préservation de la paix et la valorisation des valeurs républicaines lui fait de temps à autres faire des entorses à sa propre sécurité, au point de faire tourner en bourrique par moment les gardes devant assurer sa protection. Mais elle est loin de ne pas pouvoir se défendre et son passé militaire parle pour elle. Défendre les principes du partage entre la diplomatie et le militarisme ne veut pas dire, cependant, accepter tout et n'importe quoi bien entendu, rester amorphe, les bras croisés et passif face à une situation qui demanderait une réaction. Bien au contraire, la jeune femme peut se montrer particulièrement têtue par moment, entêtement qui lui a été parfois reproché dans son cercle plus ou moins proche de collaborateurs, collègues ou personnes plus proches.

Du reste, il arrive parfois de surprendre la corellienne prise d'une humeur plus mélancolique en privé. Bien qu'elle affectionne beaucoup son métier, qu'elle porte une grande attention à la mission de préservation qui est la sienne, le calme de sa planète natale peuvent lui manquer. Il en va de même pour sa famille, qu'elle ne reverra plus jamais en raison des massacres ayant eu lieu sur Corellia lors de la proclamation de l'Ordre Nouveau. L'insouciance peut-être de sa jeunesse auprès de ses parents et de ses sœurs aînées lui manque parfois, mais elle n'en montre rien le plus souvent même vis à vis de ses plus proches amis et des siens. Parfois même de porter ses enfants dans ses bras. Malgré qu'elle soit une militaire exemplaire, elle ne dort pas tranquille sans cesse hanter par ses souvenirs de peine et de douleur du à ce qu'elle entend comme un échec : elle n'a su protéger sa famille et son peuple. Car la famille Ravenswood est vu comme une lignée de protecteur de Corellia en raison du fait que toute la famille avaient intégré la CorSec.

Ses plus grandes qualités sont sans nul son sens aigu de la stratégie et son expérience dans les Forces Spéciales Républicaines puis Rebelles, dont elle a su faire preuve à un très jeune âge dans son enfance et qui lui a valu d'être repérée par un membre de la CorSec. En effet, son esprit relativement sage et ses paroles avisées sont de précieux atout en la matière. En outre, la Chancelière est sertie d'une vive intelligence et autant elle peut-être ferme et têtue à ses heures, autant elle est munie d'une réelle capacité de compassion. De même, elle est une figure très populaire et des plus appréciées par le peuple de Corellia, avec le gouvernement qui fut autrefois en place, par la grande attention qu'elle porte à son peuple, faisant d'elle une représentante de choix au sein du nouveau gouvernement corellien. Rongée par le regret, elle a la ferme intention de ne plus laisser l'Empire remettre les pieds sur sa planète natale.

Elle est loyale en amitié, bien qu'elle fasse attention à choisir les personnes qu'elle considèrera comme de vrais amis pour éviter la trahison. Toutefois, il est à noter que malgré ses talents militariste, elle reste quelqu'un qui est récemment devenue Sénatrice puis Chancelière, elle a encore un peu d'expérience à prendre, et ce même si l'éducation élevée des Corelliens forme efficacement et traditionnellement jeunes personnes respectables pour des responsabilités importantes dans la vie politique et administrative de la planète. De même, comme mentionné plus haut, ses convictions l'ont amené à suivre une formation très avancée dans le domaine militaire au plus grand bonheur de son père. En dehors de bases d'auto-défense, le combat reste sa spécialité et sa pensée favorable à la frappe directe et chirurgicale. Du reste, elle a malgré tout la constitution physique endurante. En effet, il n'est pas rare de la voir faire un jogging régulier. De même, la Corelienne est habituée qu'on lui impose des mesures de sécurité trop grandes mais parfois tend à faire tourner parfois en bourrique ses gardes.

Comme la quasi-totalité des personnes d'une certaine expérience du domaine de la diplomatie, elle connaît et sait employer les principaux dialectes galactiques des différents régimes, ce qui est un impératif dans la profession qui est la sienne. De par l'aisance de la famille dont elle provient, elle a tôt été imprégnée des valeurs d'altruisme envers des personnes autant qu'envers sa patrie et des manières séantes pour une profession aussi bien diplomatique que militaire. En outre, il est à noter que la jeune femme, parmi ses passions, tient en haute estime l'art de la musique. Bien qu'elle ait été le plus instruite dans l'art musicale, celui-ci a jeté son dévolu sur la flûte traversière. Au cours de rares temps libres, il est ainsi commun de la voir se replier dans une pièce tranquille pour s'exercer à la musique afin de se relaxer et de se changer les idées.


• Points forts : Eden a la particularité de se battre et savoir se défendre seule en raison de sa carrière dans l'armée. De ce fait, je vous souhaite bon courage pour venir vous attaquer directement à elle durant le temps de son mandat de six ans. Elle est aussi discrète sur sa vie privée et se débrouille toujours pour protéger ses proches afin d'éviter les surprises de ses éventuels ennemis cherchant à la faire tomber. Malgré qu'elle soit du genre à tout chambouler, lorsqu'elle travaille, elle va jusqu'au bout des choses prenant un peu de retard dans ses papiers par exemple.


• Points faibles : Bien qu'elle ne répond jamais aux provocations, elle reste une corellienne et donc, elle est du genre à aller sur le terrain auprès des soldats, ce qui la popularise énormément auprès du peuple républicains. Elle est du genre à faire presque ce qu'elle veut sans aller trop loin. Par exemple, si elle a envie d'aller s'entraîner en caserne malgré le désaccord de ses conseillers, elle se fichera complétement de leur avis et ira se joindre aux hommes pour l'entraînement de la journée. C'est une accro au pazaak qui reste son jeu favori sans forcement parié des crédits et au stimcaf qui est un peu sa boisson énergisante. Lorsqu'elle est stressée, elle a tendance à se ronger les ongles ou à se manger la peau autour jusqu'au sang. Par ailleurs, elle ne maîtrise absolument sa sensibilité à la Force et n'en a même pas conscience.


» Histoire


Corellia... Une planète forte de ses constructions navales mais faible de sa politique. Tout au long de l'histoire, elle n'a fait que changer de système politique. L'histoire de la famille Ravenswood est aussi ancienne que celle de la maison Solo. Pour ceux qui ne connaissent pas leur histoire galactique, Corellia a été une monarchie constitutionnelle jusqu'au environ de 150 avant la bataille de Yavin où le Diktat en place a annulé son propre pouvoir par décret monarchique qui a donc transformé Corellia en planète démocratique. Les Ravenswood étaient déjà là et la plupart de ses membres servait le Diktat dans la garde personnelle. L'amitié des Ravenswood et des Solo remontent pourtant à des centaines d'années où les membres les plus éminents étaient toujours de profonds alliés. C'est ainsi qu'ils ont été formés. Ce n'est que depuis une centaine d'années que les Solo et les Ravenswood ne peuvent plus s'entendre, créant ainsi des litiges permanents entre les deux familles. Les Solo ont fondé l'ancienne monarchie constitutionnelle, mais refuse de la reprendre en main, estimant qu'ils ont fauté et que plus jamais, le peuple de Corellia le leur fera confiance. Seulement, les Solo ont beaucoup de sympathisants sur Corellia et les quatre mondes qui forme le secteur corellien. Les litiges entre les deux familles sont encrées dans l'histoire de la planète mais seuls les véritables corelliens connaissent ses histoires et l'historique de la planète. Eden est née en 44 avant la bataille de Yavin d'un père membre des Forces Spéciales Républicaines et d'une mère Jedi verte, ou plutôt de ce qu'il en reste. Les Jedi verts n'ont pas réellement survécus aux divers événements survenus sur Corellia. De cette façon, elle a grandi avec tous les aspects de droiture, sévérité et autres comportement typiquement militaire. En effet, son père à démissionné à l'arrivée de sa petite fille et il se concentre donc sur l'éducation de sa fille unique. Et pour cause, sa mère est morte en lui donnant naissance laissant à son mari des souvenirs et une partie d'elle avec Eden. Le second prénom de la fillette était le prénom de sa mère en hommage. Grandissant presque normalement pour une jeune fille de son âge, elle a néanmoins pu bénéficier de la notoriété de son père tout au long de sa vie. Lorsqu'elle fut en âge, elle intégra les meilleures écoles pour y recevoir une éducation de taille sous le regard sévère de son père. Refusant qu'elle se laisse aller, il finit par lui imposer un rythme particulier. Jeune fille sans problème apparent, elle va à l'école où on lui apprend l'histoire de Corellia, la géographie, la biologie, les mathématiques, les langues, la cartographie, l'histoire spatiale. Quant à son père, il lui enseigne la discipline militaire, mais aussi à savoir faire la différence entre le métier et la vie privée. Lorsque son père mettait sa casquette d'instructeur, il était ferme, vouvoyait sa fille et était dur avec elle mais lorsqu'il était le père, il était plutôt chaleureux, honnête et souriant. Deux opposés dans la même personne, cela aurait pu être perturbant pour elle, mais elle a bien vite su faire la différence grâce aux bons soins de son père qui voulait qu'elle soit la meilleure.

Tout au long de ses études, c'est quelque chose dont elle a beaucoup souffert, mais elle est restée forte en le dissimulant au fond d'elle-même. Lorsqu'elle atteint l'âge de huit ans, son père décide d'appliquer ce qu'il avait décidé pour elle : a savoir faire d'elle un vrai soldat, un véritable officier digne de son rang. Malgré les contestations de l'enfant, le père n'en fait qu'à sa tête et elle subit la véritable discipline militaire. Levée tous les jours à six heures du matin, elle devait aller courir aux côtés de son père sans jamais se plaindre car plus elle le fait, plus son père la sanctionnait. Au fur et à mesure, elle a découvert qu'elle n'était pas la seule à subir ce genre de discipline militaire très rude et elle se lie d'amitié avec plusieurs de ses partenaires de noblesse. Plus les années passaient et plus Eden s'habitue à ce rythme de vie qui lui permet de rester saine d'esprit. Mais à côté de ça, on lui apprend à être une véritable femme et à savoir se tenir en cérémonie. Portant ainsi l'héritage militaire et de noblesse, elle  apprend à s'auto-discipliner au point qu'à sa majorité, il n'a plus besoin de la pousser.  Et pour la première fois de sa vie, son père lui avoue qu'il est fier de ce qu'elle est devenue : une belle jeune femme qui connaît et appliquer les traditions familiales tout en sachant se tenir devant la foule. Alors qu'elle est encore dans ses études d'ingénieur spatial, elle décide de s'engager dans la CorSec à l'âge de quinze ans afin de servir le peuple. En effet, malgré que son père l'ait poussé à faire des études, elle s'ennuyait fermement durant ses cours alors elle a a pris la décision de faire un virage de trois cents soixante degrés pour intégrer la milice civile de Corellia jusqu'à sa majorité. Tout se passe très bien dans la CorSec et elle y fait de très belles rencontres. Plus le temps passe et plus elle semble apprécier ce qu'elle fait. Son père la voit alors s'épanouir dans un domaine qu'il a tant chéri mais qu'il aurait préféré qu'elle n'emprunte pas. Cependant, il devait reconnaître qu'elle a choisi sa voie et qu'il ne peut plus rien faire pour elle. C'est donc à sa majorité qu'elle entre dans l'armée de la République après une réussite au concours d'entrée. Bien entendu, le 13:3:13 du Sénateur Bel Iblis et du Diktat Shyla Merricope n'est pas encore tombé à ce moment-là et la République disposait encore d'un accueil de recrue militaire à Coronet-City. C'est donc ensemble que père et fille se rendent là-bas pour son intégration en tant que recrue. La séparation est difficile, mais elle avait ce choix et elle ne compte pas faire marche arrière. Quittant ainsi Corellia, elle fait route vers Anaxes où elle a reçu sa mutation. C'est parti pour des études aérospatiales plus poussées au sein d'une des académies les plus réputées : La Citadelle.

Là-bas, elle supporte des matières comme la stratège militaire, l'histoire générale militaire, le combat au corps-à-corps, la maîtrise des armes à feu, du close-combat et de l'autodéfense. Elle dispose d'un avantage certain sur ses camarades vu que son père l'a exceptionnellement mise au parfum de ce qui l'attendait. Par ailleurs, un système particulier est en place depuis toujours là-bas : système de points qui ,en dessous d'un certain quota, fermait définitivement les portes de l'éducation à de nombreuses recrues de l'école. Il y avait plusieurs possibilités d'en gagner en fonction des notes obtenues à des devoirs ou en cours, mais il était tout aussi facile de les perdre. Sa première année se passe sans ennui et elle donne son maximum sachant que son père est une des nombreuses figures passées dans cette académie. Si tu n'es pas l'un des meilleurs, tu ne peux pas bénéficier de la grâce et de la réputation de cette académie qui continue d'accueillir plus de cinquante mille élèves par session, mais dont beaucoup abandonnent ou sont recalés avant la fin des années en cours. A plusieurs reprises, elle a cru qu'elle allait passer en dessous de la barre, mais elle s'est montrée ingénieuse et c'est un peu ce qui a plu à ses enseignants. Malgré le poids de l'honneur familial sur les épaules, elle s'est toujours débrouillée pour rester en compétition allant même parfois à affronter les meilleurs. Elle a pris des coups, mais elle a beaucoup appris et au fil du temps, elle a fini par rejoindre le haut de la liste pour le plus grand plaisir de son père qui surveillait ça de très loin à travers les mails qu'ils s'échangeaient. La seconde année, elle continue son perfectionnement allant même jusqu'à s'entraîner seule en nuit et plusieurs enseignants lui sont tombés plusieurs fois dessus, mais cela n'a jamais arrêté la jeune fille qui voulait réellement marcher dans les pas de son père. En plus des cours de première année, les simulateurs autonomes se montrent mettant à malle pas mal de cadets. Car c'est le grade qu'on a en intégrant une académie militaire.  Même Eden a été mise à malle par les derniers simulateurs créer sur Anaxes par des enseignants de l'établissement. Enfin des instructeurs plus exactement. Mais la jeune femme dispose encore de sa détermination et n'a pas dit son dernier mot avec les simulateurs. Ceux-ci étaient capables de détecter les faiblesses des cadets et de s'en servir. A chaque fois qu'un cadet corrigeait son erreur, la difficulté augmentait. Le tout était de connaître ses limites, son corps, mais aussi ses erreurs afin de les corriger. Cette année-là, la jeune femme a abusé de ses heures et a cumulé le quadruple du  nombre d'heure en simulateur en comparaison des heures de ses camarades. Il faut dire qu'elle y passe certaines nuits sans compter les heures et jamais, elle n'a défailli. Bon, il ne faut pas exagérer, elle était quand même crevée, mais elle ne l'a jamais montrée et elle faisait des siestes lorsqu'elle le pouvait, lors des récréations par exemple. Mais c'est ainsi qu'elle a pu remonter la pente et continuer son apprentissage au sein de la citadelle. Elle a toujours montré cette volonté de détermination propre et elle n'a jamais franchi la barrière éliminatoire. Heureusement d'ailleurs... Vient sa troisième année où la compétition augmente avec l'apparition de tournoi obligatoire pour le tronc commun. Qu'est-ce que le tronc commun ? C'est tout simplement, les futurs officiers qui ne sont pas encore spécialisés espérant décrocher leur diplôme. Le but de ses tournois est d'évaluer la réactivité des futurs officiers dans leur décision, dans leur stratégie ainsi que dans leur combat. La Citadelle a toujours formé des officiers de qualité qui ,même avec peu d'expérience, sont capables de réfléchir comme un véritable officier et c'est un peu le but de ses tournois et il en existe dans toutes les matières. Chaque week-end, un tournoi dans une matière différente. En simulation, c'était sous forme de pouls, en histoire, c'était sous forme de QCM, en combat au corps-à-corps, c'était sous forme de pouls aussi et pour la généralité, c'était sous forme de triathlon, mais version Citadelle. Les cadets courent sur le temps et doivent passer par un simulateur, terminer la simulation le plus rapidement possible pour ensuite affronter des enseignants ou des militaires vétérans de l'armée en combat singulier etc. Ce n'est jamais simple et le but est de les maintenir en forme tout en s'assurant de leur intelligence et de leur volonté de fer. Ses deux principes ont une place importante dans la vie académique au sein de la Citadelle même si cela n'est jamais avoué de manière public. On ne naît pas militaire, on le devient et pour ça, il faut bien souvent employer des méthodes qui ne sont pas forcément acceptées par l'ensemble de la communauté.

La troisième année arrive et elle fête son vingt-deuxième anniversaire à quelques semaines de la remise des diplômes. Elle est stressée, car le personnel enseignant a pris soin de dissimuler le tableau et personne ne peut le consulter. De cette façon, les cadets sont tous dans le doute et la surprise est entière lors du jour J. Tout comme ses camarades, elle se bat pour espérer un diplôme et elle ne lâche pas prise, sauf ce fameux jour. Et la fin de l'année académique se fait entendre. Qui dit cérémonie dit forcément défilé militaire et tout ce qui va bien. Malgré le programme basé sur la détente, les cadets, y compris Eden, sont stressés. Celle-ci a les cheveux longs attachés en chignon portant ainsi fièrement la tenue d'apparat d'officier Républicain. Mais attention, ce n'est pas parce qu'elle porte cette tenue qu'elle est diplômée. Loin de là. Afin de tromper les esprits, tous les cadets portent la tenue d'apparat d'officier et reçoivent leurs galons s'ils sont diplômés. Du coup, elle n'a que des épaulettes. Une dizaine de minutes avant le début de la cérémonie, elle se balade parmi les invités cherchant des yeux sa famille. Elle aperçoit son père et que des amis corelliens. Ils se sont tous réunis pour l'occasion et malgré qu'elle sache qu'elle ne doit pas montrer ses sentiments, elle s'octroie le droit de sourire avant d'aller saluer tout ce petit monde. Arrivant devant son père, elle se met au garde-à-vous. Elle a su par l'histoire que son père a été un Capitaine des Forces Spéciales de la République à son époque et en tant que cadette, elle devait le saluer comme l'exige son rang, même s'il est à la retraite. Son père lui autorise à se mettre au repos et une discussion entraîne le petit groupe. Lorsqu'on lui demande comment elle se sent, c'est en toute franchise qu'elle répond qu'elle est stressée et qu'elle ignore si elle va avoir son diplôme. Son père se met à rire, car il était ,lui aussi, dans le même cas de figure lorsqu'ils étaient à sa place. Cela semble l'a rassurer un peu tandis qu'on entend les haut-parleurs résonner annonçant le début de la cérémonie. Abandonnant ses proches, elle se résout à se rendre sur les estrades des cadets afin de rejoindre les jeunes de sa promotion. Il y a plusieurs promotions puisque la Citadelle entraîne plusieurs branches de l'Armée. Assise sur la chaise, dos droit et mains sur les cuisses, elle attend avec une impatience dissimulée, le résultat de ses trois années de travail intensif au sein de la Citadelle. Elle a un honneur à confirmer et un père à satisfaire.. Mais cela fait très long et elle a cette impression que cela dure une éternité. Toutes les branches passent avant sa promotion et tout le monde est en haleine face à une telle cérémonie. Arrive alors sa promotion et les élus sont nommés uns par un, mais comme malheureusement, son premier nom de famille commence par la lettre R, tout lui paraît bien long... Trop long même et elle a du mal à tenir en place. C'est alors que son nom tombe et elle ferme les yeux en poussant un immense soupir de soulagement. Elle se lève afin de recevoir ses galons d'enseigne et ses proches peuvent être fiers. Par contre, un détail semble étonné son père : la spécialisation choisie par sa fille. Lorsque ses galons lui sont remis, elle a fait un serment qui la désigne comme un futur membre des Forces Spéciales. Mais elle a encore le temps avant de les intégrer, elle doit montrer ce qu'elle a dans le ventre et peut-être que les F.S.R viendront à elle.

C'est donc avec son diplôme en poche qu'elle part peaufiner sa spécialité sur la Citadelle afin d'exécuter une dernière année. Celle-ci était bien entendu beaucoup plus cool que les années précédentes. Bien qu'elle a déjà fait des entraînements typiques, elle a pu en apprendre plus durant son année de spécialisation. Elle se sent donc très à l'aise avec des armes à feu et une armure. Son année de spécialisation se déroule extrêmement bien et elle est apte à prendre ses fonctions au sein du Quartier Général de l'État-major où résident les principales branches militaires sur la planète-mère : Coruscant. Nous sommes alors en 22 avant la bataille de Yavin et nous sommes en pleine guerre des Clones. Eden est diplômée et elle intègre une compagnie tandis que les premiers clones ne devraient plus tarder à arriver. La crise séparatiste se fait entendre et elle apprend que le Sénateur Garm Bel Iblis et le Diktat Shyla Merricope ont fermé les frontières et quitter la République. La voilà donc dans un choix difficile à faire. Elle aime sa planète, mais elle aime son métier alors que faire ? Corellia s'est toujours prétendu Républicaine et en est une planète fondatrice, mais pourtant, elle vient de se retirer de ses idéaux. Pourquoi ? Elle est complètement perdue et elle se tourne vers son père qui lui explique qu'elle doit se concentrer sur son avenir plutôt qu'à la politique. Néanmoins, elle se sent tout de même trahie sans savoir réellement comment... Cependant, sa compagnie est alors envoyée sur Corellia deux ans après afin d'apporter une aide militaire afin de repousser l'attaque des Indépendants. Vidant sa tête, elle a fait ce qu'elle devait pour protéger sa planète natale. Durant les deux ans, elle avait été promue au grade de Sergent. Mettant à mal d'énormes opérations avec sa Compagnie, elle est promue au grade de Sergent-Chef après les dernières opérations pour son ingéniosité. Par ailleurs, c'est au cours d'un repos qu'un membre des Forces Spéciales dissimulé dans sa compagnie d'affectation qui prend contact avec elle. En effet, les F.S semblent intéressés par son profil. Au départ, elle ne savait pas quoi penser de ça, mais après plusieurs semaines, elle décide d'accepter d'entrer chez les Forces Spéciales. Rencontrant le général responsable à son retour de Corellia, ils passent plusieurs heures à parler et son père est aussi tombé sur le tapis. Non pas qu'elle n'aime pas son père, mais elle n'a plus besoin de lui bien qu'il a une place très importante dans son cœur. Intégrant alors les Forces Spéciales, elle redevient Sergent puisque ce sont des grades qui leur sont propres.

C'est alors que l'Ordre soixante-six tombe et Eden suit son équipe dont le leader, le Capitaine Mallosh, décide de dégommer les clones pour leur acte de trahison. Armée jusqu'aux dents, elle affronte les clones mais l'ensemble de l'équipe finisse par être blessée au point de ne plus pouvoir combattre. Signalant la retraite, l'équipe est contrainte d'errer sur Felucia en attendant le transport de troupes. Eden était blessée au visage, jambes et bras et la marche lui faisait horriblement mal. Cependant, elle aide son commandant bien plus blessée qu'elle. La récupération arrive environ plusieurs semaines après l'Ordre 66 et elle est soignée. C'est un soulagement de savoir que la République ne les a pas abandonnés et encore moins leur général. En effet, elle avait perdu connaissance lorsque la République a trouvé l'équipe. Lorsque le réveil et la reprise de service est effective, elle constate qu'elle ne se trouve pas sur Coruscant. Prenant le temps de se renseigner, elle apprend la perte de Coruscant ainsi que divers événements majeures qui ont bouleversé la République Galactique. Écoutant le résumé de ses supérieurs, elle reste perturbée sans comprendre pourquoi où comment... Ainsi donc la nouvelle capitale se trouve être Denon... En pleine perturbation puisque ce monde doit accueillir un Sénat et tout le pouvoir de la République. Que c'était compliqué la politique parfois, mais elle se découvre un passe-temps à travers ça et elle semble s'intéresser à tout. Continuant ses activités auprès de ses supérieurs, elle fait une apparition sur Corellia quelques années plus tard, soit en 10 BBY alors qu'elle a 29 ans, elle s'est fixée comme objectif d'assassiner le Diktat actuel, Dupas Thomree, afin de libérer Corellia du joug impérial. Elle refuse de laisser Corellia entre les mains de l'Empire. Ce n'est pas dans sa politique. Depuis quelques années, elle avait rejoint le groupe de résistance coréllienne dont le Sénateur Garm Bel Iblis était membre. Devenue un membre militaire important de ce mouvement, Eden est aller contre les ordres initiaux de la République de ne pas se mêler de ça. Têtue et désobéissant aux ordres, elle est alors bannie des Forces Spéciales intégrant par la suite la Résistance. Bel Iblis, conscient que son groupe ne peut pas vaincre seul l'Empire, a préféré suivre le plan qu'elle avait exposé. Mais l'assassinat du Diktat était sa mission et elle ne compte pas échouer. Tandis que la résistance coréllienne lui offrait un passage, elle n'avait plus qu'à s'en occuper.

La mission dura plusieurs heures, mais Eden finit par assassiner le Diktat en place déclarant ainsi la résistance Corellienne comme vainqueur. Mais Corellia doit encore se reconstruire, car elle venait de détruire des siècles d'histoire, mais son nom est désormais sur toutes les bouches. Cependant, ce duel mis fin à sa carrière militaire puisqu'elle en a été bannie sur ordre du responsable des Forces Spéciales. La victoire de la rébellion entraîna la retraite de l'Empire hors de ce monde et Eden resta sur place afin de veiller que Corellia reste sur place. Il y a une chose qu'elle ne s'attendait pas à la suite de ce coup d'état : Le conseil de Corellia est définitivement dissous, le titre de Diktat est rayé de l'histoire afin de laisser la place à un grand ministre des cinq mondes. Les responsables des autres planètes du secteur seront des conseillers et le grand ministre sera élu parmi eux. Mais comme c'est une première fois, il ne peut pas y avoir des votes dans l'immédiat. Là où elle est surprise, c'est qu'on lui propose le poste de ministre des cinq mondes temporaire. Elle refuse le poste estimant que l'ancien Sénateur de Corellia mérite ce titre mieux qu'elle. Cependant, elle accepte le poste de sénatrice de Corellia en guise de remerciement pour ce qu'elle avait fait sur sa planète natale. Elle a donc 29 ans lorsqu'elle revient sur Denon. Bien entendu, les Forces Spéciales l'ont immédiatement mise aux arrêts pour désertion de poste et insubordination. N'ayant pas eu le temps de se faire identifier comme Sénatrice, elle resta donc en prison pendant plusieurs semaines jusqu'à son jugement et disant clairement qu'elle faisait confiance à la justice républicaine. Elle n'a pas cherché à abuser de sa position et le nouveau ministre des cinq mondes est présent lors de l'audience plaidant en sa faveur et c'est aussi grâce à lui que son procès fut déclaré en non-lieu, mettant ainsi un terme à une probable discussion entre elle et les Forces Spéciales de la République. C'est à l'âge de 30 ans qu'elle est alors intégrée au Sénat comme Sénatrice du secteur corellien et où elle restera en poste jusqu'à maintenant. Tout au long de sa carrière, elle s'est montrée amicale, chaleureuse, transparente, discrète, courtoise, et elle a toujours fait de son mieux dans les diverses missions qu'elle a effectué. Malheureusement, le leader de la République termine son mandat et un nouveau vote lui permet de devenir le nouveau leader de la République... C'est ici que tout commence et elle a un mandat de six ans à faire... Au boulot.
» Parles moi de toi


• Prénom : Je n'ai rien à craindre de Tyria
• Âge : Ce n'est pas une question qui se pose, bande de curieux !
• Sexe : Féminin
• Est-ce un double compte ? Un triple compte ? Si oui, de qui ? : Nada.
• Nom du personnage/personne utilisé pour l'avatar : Lightning de FF 13, 13.2 et Return
• Avez-vous signé le règlement : Ma signature
• Comment avez vous connu ce forum ? : Merci Tyria, c'est d'ailleurs elle qui m'a autorisé à poster Very Happy




"Notre liberté n'a pas de prix !"


Dernière édition par Eden K. Ravenswood le Sam 5 Nov - 14:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leader de la République Galactique
Leader de la République Galactique
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 30
Localisation : Dans mon bureau sur Denon

Feuille de personnage
Double Compte: Kassiopéa O. Silverstone
Armes: Pistolet-blaster (x2) & Lame de Gantelet (x2)
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Eden Katarina Ravenswood [Terminée] Sam 3 Sep - 14:45

Bonjour,

Je tiens avant tout à m'excuser du double post mais je tenais à signaler que ce dossier est désormais terminé.

Je vous souhaite une très bonne lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Grand Maître Jedi
 Grand Maître Jedi
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 31
Localisation : Temple Jedi de Coyn

Feuille de personnage
Double Compte: Elios Albireo / Medlinya Linaewen
Armes: Sabre laser à lame argenté, sabre laser simple à lame azurée (inutilisé), katana en Songsteel
Alignement: Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Eden Katarina Ravenswood [Terminée] Lun 5 Sep - 22:33

Bienvenue de manière totalement officielle sur SWR Eden !

Je viens de finir de lire ta fiche, et QUELLE fiche ! Mazette ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas autant eu à lire !

Outre quelques fautes par-ce par-là, et un possible besoin d'aérer ton histoire, je n'ai rien à dire de plus.

Tu as donc ma validation la plus respectueuse.

Toutes mes félicitations, Madame la Chancelière Républicaine !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsresurgence.forumactif.org
Eden Katarina Ravenswood [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Lick Me [Eden & Luce] -TERMINÉ
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Résurgence :: Registre Galactique :: Fiches Validées-
Sauter vers: