AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Convocation au Sommet [Med & Ignil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Chef de la Guilde
Chef de la Guilde
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 10/01/2017

Feuille de personnage
Double Compte: Ben Ghoster
Armes: Double Pistolet Blaster DE-10, Fusil d’Assaut Mandalorien modifié, Beskad Unique, Gantelet multifonction et Grenades en tout genre
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Convocation au Sommet [Med & Ignil] Mar 14 Mar - 12:08



Ignil Kal
Bounty Hunter Guild Master


Est-ce que j’aurais prévu cela ? Pas réellement, mais à chaque fois que cela touche à Tyria il faut se douter que rien ne se déroulera comme prévu. Sauf que cette fois-ci il y avait une chasseuse de prime dans l’équation. Je soupirais à mon bureau. Qu’est-ce qui c’était passé ? Et bien c’est très simple. Le Dragon du clan Kryze avait fait de l’excès de zèle. En effet, j’appris qu’elle avait dans un sens volé la cible d’un des chasseurs. Pourquoi dans un sens? Et bien parce que j’ai reçu de Tyria une demande de prime sur la même personne. J’ai fais des recherches approfondit et j’appris qui il était réellement. Bon très bien, maintenant il me fallait gérer un conflit entre deux chasseurs. Le premier chasseur, un Twil’ek n’avait pas apprécié le fait de se faire piquer une prime comme celle-ci sous le nez. Je commençais à réfléchir à comment gérer la situation.

J’avais fait attendre le chasseur au bar et je l’avais prévenu que je l’appellerai quand j’aurai besoin de sa présence. En attendant, j’avais fais mes recherches et j’ai pu voir grâce à de l’influence ce qui c’était passé lors de la capture de la cible. Et grâce aux caméras encore fonctionnelles, j’ai pu ainsi voir la totalité ainsi qu’avec le son. Tyria l’avait peut-être laissé ainsi exprès, mais je me doutais qu’il y avait d’autres choses en tête. Et certaines personnes avaient aussi la langue pendue. J’eu rapidement les détails. Puis je terminais à faire la paperasse habituelle. Ma mission pour l’Impératrice devra attendre pour le moment. Je continuais cela en buvant un verre quand soudain mon intercom bipa pour me prévenir que Medlinya était arrivée. Je mettais mon casque et rangeais mon verre. L’heure de la discussion était arrivée. Je décidais de l’appeler via les haut parleurs de la guilde. Je le faisais rarement, mais quand je le faisais c’était assez inquiétant pour les gens convoqués. Prenant la parole je disais simplement :

- Nienor O'r ner Bor'yam jii! (Nienor dans mon bureau maintenant!)

Je fermais le micro et je me posais sur ma chaise, face à la porte. Je regardais droit devant moi derrière mon casque. Personne n’avait vu mon visage. Seul Tyria le connaissait. Je ne savais pas si c’était une bonne chose ou non, mais toujours était-il que c’était la seule et unique personne à connaître mon secret. Même ma voix était modifiée grâce à mon casque me permettant d’être non reconnu. J’attendais sur place. Lorsque la porte s’ouvrit je voyais la chasseuse de prime avancer vers moi. Je lui montrais la place vide en face de mon bureau :

- Sheber Daab. (Assied-toi)

Je la regardais et je sortais un verre pour lui servir de l’alcool. Je posais le verre devant elle pour qu’elle le prenne. Je la regardais toujours. Puis je lui disais :

- Tu dois te douter de pourquoi je t’ai convoquée, non ? Ceci a un rapport avec un contrat récent. J’imagine que ceci va te rafraîchir la mémoire si tu l’as perdu.

Je lui tendais un datapad où on la voyait entrain de frapper la prime. J’attendais sa réponse, si elle venait à un moment d’ailleurs.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur de Primes Respecté
Chasseur de Primes Respecté
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 31

Feuille de personnage
Double Compte: Dante Garvan / Elios Albireo
Armes: Beskar'gam, Beskad, DC-15x, Dague Loag, DH-23, grenades...
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: Convocation au Sommet [Med & Ignil] Mer 15 Mar - 18:18


Bordel ! C'était donc comme ça que j'allais devoir rembourser ma dette auprès de l'autre tarée de Zann ? En me faisant trucider par le Chef de la Guilde ? J'ignorais totalement comment il avait pu être au courant de mes "déboires" avec ma cible. Même s'il avait eu des indicateurs dans mon entourage, aucun ne semblait avoir survécu à la purge façon Consortium. Voilà donc les raisons qui m'avaient poussées à me rendre sur Nar Shaddaa. Cette planète puait la misère et la pourriture. A chaque coin de rue je manquais d'en transformer un en pâté pour Rancor… Des junkies défoncés aux bâtons de la mort vomissaient dans la ruelle que j'empruntais pour me rendre au siège de la Guilde. Le bâtiment était bien connu de tous. Personne sur Nar Shaddaa n'ignorait son existence. Les Chasseurs de Prime s'y rendaient comme si de rien n'était, les membres de la police n'osaient pas s'en approcher, quand aux badauds… Il l'évitait tout simplement, sauf quelques uns qui, folie ou curiosité, tentaient d'y pénétrer. Poussa les deux immenses portes qui donnaient sur le corridor principal, ma Beskar'gam coloré dévoilant mon rang et mon peuple, les regards qui osaient encore se poser sur moi lors de mon passage se détournèrent en quelques secondes à peine. Ici, les Mandaloriens passaient pour être bien plus que des Chasseurs de Primes, nous étions "à part". Des rumeurs circulaient dans les couloirs de la Guilde, ces dernières faisaient part d'une chose dont moi-même j'avais eu vent par ma tante. Notre chef était lui-même un Mandalorien…

Pour moi ce n'était que des histoires inventées pour endormir les enfants. Ou alors sa Beskar'gam n'en était pas vraiment une. Parlait-il le Mando'a ? Je le saurais vite. Ma présence n'était pas passée inaperçue, et le Twi'lek à la peau brune qui nous donnait nos missions me regarda d'un œil sombre, presque lugubre. Il me cherchait ? Réellement ? S'il voulait un affrontement direct il ne serait pas déçu cet abruti ! Après une telle mission, j'étais assez en colère après le monde entier pour lui éclater la tronche et lui faire bouffer ses stupides tentacules par le nez ! Posant ma carte sur la plaque de bois qui nous séparait, je restais stoïque, furieuse certes, mais stoïque. La visière de mon casque cachait le regard de la Mandalorienne que j'étais. Une nouvelle fois, je sentais que la Gurlanin qui vivait au fond de moi réclamait du sang… Ses doigts longs et crochus s'étendirent alors, la carte fut prise avec un dédain à peine dissimulé et un rictus de dégoût apparu sur son visage. Il plissait le nez, comme si mon odeur n'avait d'équivalence que celle des excréments d'un taun-taun. Je me devais de rester calme. Une seule bourde à la fois suffisait.

Il pianota sur un datapad dissimulé sous la plaque de bois, me rendis ma carte et disparu derrière une porte dérobée. Maintenant je n'avais plus qu'une chose à faire, attendre. Ma patience voulait être mise à rude épreuve. Je m'adossais au mur qui donnait le plus au Nord et croisait les bras sur ma poitrine. A al différence des autres, je ne dévoilais que très rarement mon visage. Lorsque l'on connaît le visage d'un de ses pairs, il est bien trop facile de le prendre pour cible, de l'abattre, et de trouver l'excuse du "dégât collatéral"… Même si celle-ci n'était guère appréciée par le Chef, ni par l'ensemble de la Guilde. En parlant de lui… Sa voix résonna dans mes oreilles. Les haut-parleurs vibrèrent. Du Mando'a ?! Alors ces histoires n'en étaient peut-être pas… Sauf si, tout comme l'autre tarée, il prenait un malin plaisir à écorcher ma langue d'adoption ; chose qui passerait pour une insulte auprès de tous les Mandaloriens avec qui il travaillait. Le Twi'lek revint alors pour me chercher. Ses pas démontraient une volonté de paraître plus grand, plus fort qu'il n'était. Toutefois, il boitait tant et si bien que c'en devenait presque comique. Stoppant devant une énième porte, son poing y frappa et m'intima d'y entrer. Ce que je fis sans dire un mot.

Bercé par une lumière provenant du plafond, transperçant l'obscurité omniprésente dans la pièce, la stature du Chef de la Guilde, arborant une bien étrange armure, aurait pu glacer d'effroi n'importe quel guerrier des plus aguerri. Laissant ces sentiments bien trop "humains" de côté, j'obéissais en silence. Assise dans un fauteuil que je trouvais un peu trop confortable – et dont mon fessier n'avait pas l'habitude –, je le vis me servir un verre. L'odeur âcre et acidulée monta jusqu'à mon nez. Le système de filtration absorberait les effluves d'alcool et ainsi, je serais protégée d'une potentielle ivresse. Enfin, il reprit la parole, s'adressant maintenant à moi en Basic. Il fit glisser sur la table un datapad où les images défilaient. On m'y voyait frapper le visage du Demagolka à grands coups de pieds. Derrière ma visière noire ébène, je jubilais. Revoir ces images après les avoir vécues c'était… Excitant. Qu'attendait-il de moi ? Des excuses ? Certainement pas… Cette cible et cette prime m'appartenaient ! Le contrat que j'avais passé avec le Consortium était très clair. J'étais la seule à mériter d'accepter une telle offre.


- Ma mémoire se porte à merveille. Toutefois, j'avoue avoir un regret. Celui de ne pas avoir pu le tuer. Le contrat que j'avais passé avec la Chef du Consortium de Zann stipulait très clairement de le ramener vivant… Chose que j'ai faite.

Repoussant le verre du bout des doigts, signe que je refusais poliment l'offre de consommer un quelconque liquide dont j'ignorais la provenance, je m'enfonçais un peu plus dans le confort presque paradisiaque de ce fauteuil. Le Chef aimait les choses agréables, c'était un fait. Peut-être qu'un jour j'installerais de telles choses dans mon vaisseau. Oui, pourquoi pas. Ce pourrait être une bonne idée. Une très bonne idée même !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de la Guilde
Chef de la Guilde
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 10/01/2017

Feuille de personnage
Double Compte: Ben Ghoster
Armes: Double Pistolet Blaster DE-10, Fusil d’Assaut Mandalorien modifié, Beskad Unique, Gantelet multifonction et Grenades en tout genre
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: Convocation au Sommet [Med & Ignil] Jeu 16 Mar - 9:15



Ignil Kal
Bounty Hunter Guild Master


La mandalorienne semblait pas impressionnée par ma stature. En effet je devais admettre que pour un mandalorien je n’inspirais pas réellement la peur. Mais elle ne disait rien. Elle me laissait parler et au moins elle exécutait ce que je lui demandais pour le moment. Je sais que généralement les chasseurs n’obéissaient à pas grand monde. Mais j’avais de l’autorité et il était rare qu’on désobéisse à un de mes ordres directs. Même si pour le moment ce n’est pas un grand ordre. Je montrais finalement à Nienor la vidéo de sa capture de sa prime. Aucune réaction visible. Bien entendu elle avait son casque qui cachait sa tête. C’était rare de voir des mando’as sans Buy'ce. Cela évité d’avoir une cible sur la tête. D’ailleurs j’entendis finalement la voix de Nienor qui m’expliquait qu’elle avait fait ce qu’on lui avait demandé et qu’elle était déçue de ne pas pouvoir le tuer. Je souriais derrière mon casque. Vraiment ? Dans ce cas j’avançais la vidéo pour montrer la discussion avec Tyria au moment où elle annonce qu’elle avait demandé sans égratignure, et de là j’activais le son, puis je stoppais la vidéo avant de dire :

- De ce que je vois il y a une faute de professionnalisme. Et je dois admettre que je suis à deux doigts de te rétrograder de ton rang pour cette erreur, voir même t’exclure en mettant une prime sur ta tête. Tu as fais honte à la Guilde en ayant enfreint plusieurs codes. Le premier pour le fait de n’avoir pas respecté les termes du contrat, et le quatrième pour avoir volé la cible d’un confrère qui a accepté la prime juste avant que Tyria m’annonce ton contrat.

Je m’étais levé et j’avais commencé à faire les cents pas. Non pas parce que j’en avais marre, mais parce que j’avais envie de lui montrer qu’elle m’avait mit dans une situation délicate. Mais je gardais mon calme. Je n’étais pas du genre à faire dans l’excès de violence ou laisser mes sentiments réagirent à ma place. Je sais garder le contrôle de moi. Si je n’ai pas encore punis la chasseuse c’était pour plusieurs raisons. L’une d’elle était qu’il fallait l’admettre, elle faisait de l’excellent travail et je ne me vois pas me séparer d’un bon élément. La rétrograder était une bonne idée, mais je voulais voir ce dont elle comptait faire. Qui dit rétrograder dit moins d’argent et plus de restrictions sur les missions. Chose qui était assez contraignante. Il fallait dire qu’elle avait les qualités pour être chasseuse professionnelle, sauf que le fait est qu’elle était trop violente par moment. Nombre de fois j’ai vu que les cibles étaient assez amochés, mais vivant. Je m’asseyais donc sur le bureau à côté d’elle avant de lui dire :

- A ton avis, comment je vais régler ce problème que tu as engendré ?

J’avais déjà ma petite idée de comment la régler mais je voulais voir ce qu’elle allait dire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur de Primes Respecté
Chasseur de Primes Respecté
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 31

Feuille de personnage
Double Compte: Dante Garvan / Elios Albireo
Armes: Beskar'gam, Beskad, DC-15x, Dague Loag, DH-23, grenades...
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: Convocation au Sommet [Med & Ignil] Dim 7 Mai - 17:54


Et voilà les grands termes, des injures auprès du Code, et tout le toutim… Des mots, encore et toujours des mots et des idées imposées par des hommes sur un morceau de papier complètement bouffé par des ordres d'insectes, sans compter le temps qui, comme à son habitude, s'était amusé à réduire ce semblant de texte "sacré" en un petit amas de poussière. Bien heureusement que les datapad et autres jouets dans le genre existaient, ça évitait quelques désagréments comme les pertes de données collectées, ou pire encore, la preuve qu'une mission venait d'être terminée. Malgré tout, je me devais de suivre les bases de ce Code, celui qui régissait la Guilde. Même si avant même d'avoir l'idée de le faire, je suivais le Resol'nare… Mandalorienne un jour, Mandalorienne toujours ! Souriante à l'excès derrière mon Buy'ce, il fallait que je garde mon calme. Manquer de respect au Chef avait déjà coûté bien plus que leur vie à certaines têtes brûlées, ceux-là même s'étant crus capable de lui prendre sa place en usant de stratagèmes plus ou moins stupides pour le tuer. Amateurs. On ne tuait pas un Chef, on le démolissait, l'humiliait en publique, le rendant totalement incapable de se défendre face à une masse d'enragés qui eux, par contre, seraient bien capable de le lyncher. Bon, le sujet n'était pas celui-là. De plus, je restais perplexe quand j'entendis qu'un autre Chasseur de Prime avait accepté la mission. Etrange… Tentait-il de me diriger vers une fausse piste ? D'après les paroles de Tyria Zann – et quoi que puissent être leur valeur – je doutais que cette dernière ne se soit amusée à me "trahir" de cette manière. Nous avions un pacte, des règles, et une chasse en commun…

Même derrière mon Buy'ce mon sourire pouvait se voir tandis qu'il se mit à marcher dans la pièce, de long en large, allant et venant. Faire monter la tension dans la pièce… Imposer sa prestance sur moi… Encore un peu, et je me serais retrouvée avec une lumière dirigée en plein visage. Mais quel cliché ! Et puis quoi encore ? Ses paroles me parvinrent avec quelques secondes de décalage. Moi ? Traquée comme un animal ? Par une bande d'abrutis même pas capable de garder leurs pendeloches dans leurs armures ? C'était une blague en fait ! Non ? Dommage… Entre ceux qui finiraient émasculés, et ceux que j'aurais tout simplement – et involontairement – tués, la Guilde aurait un peu de mal à retrouver du personnel. Certes, je n'étais pas la meilleur des meilleurs, mais je me défendais. Sans compter sur le fait que mon Clan se serait rangé à mes côtés. Une belle guerre intestine entre la Guilde et les Mandaloriens… Voilà une chose dont tout le monde se serait bien passé. La République et l'Empire s'amusent déjà bien assez dans une guerre froide aussi invisible qu'étrange. Me rétrograder ? Pour quoi faire ? Autant que botter le cul en me mettant dehors, ça gagnerait du temps à tout le monde. M'enfin… Il y avait bien des idées qui germaient dans ma tête. Dont une en particulier. Néanmoins, je me devais d'attendre le bon moment pour la proposer. Faire durer le suspens !


- Comment ça "problème que J'AI engendré" ? Ce n'est pas de ma faute si un abruti ne sait pas lire et qu'avant même que vous ayez accordé cette chasse, elle fut acceptée. Pour le coup ce n'est pas moi qui suis en tort. Mais l'autre.

Règle numéro 13, toujours retourner les choses à son avantage durant une discussion. Sexe faible… Ben tiens ! Nous sommes plus intelligentes, réactives, et maligne que les hommes. Bien entendu, si on le leur montre, ça ne serait plus aussi amusant. Sans compter sur le fait que j'avais raison. Les bases de la Guilde sont simples. On reçoit une proposition de chasse, elle est validée, puis, et seulement à ce moment là, elle est renvoyée aux Chasseurs… Ou tout du moins je l'ai toujours perçu ainsi. Tout n'est qu'un paradoxe des plus particulier dans le système diplomatique de la Guilde, et même si ce n'est que le dernier de mes soucis, la moindre des choses est de se renseigner un minimum sur les bases. En parlant de bases, mon idée avait dépassé le stade de simple idée, mieux encore, elle était devenue un moyen de plus de récupérer la somme retenue par Tyria. La vénalité est un défaut. Mais nourrir son Clan devient une chose des plus importantes lorsque vous êtes Mandalorien.

- Après, si vous souhaitez réellement "régler le problème que j'ai engendré", il y a bien un moyen. (Je fis craquer mes doigts en continuant de parler. Il aimait les discussions théâtrales ? Nous étions deux dans ce cas là !) Comme c'est lui qui est en tort, je suis prête à m'occuper de son cas. Un traître à la Guilde, rattrapé par celle qu'il a bafoué. Ca ferait parler de nous. Et en faisant ça… Nous aurions bien plus de chasses, et qui dit plus de chasses, dit aussi plus de fonds pour la Guilde…

Gérer une pareille structure demandait beaucoup d'argent, qui plus est quand certains "employés" se trouvaient être gourmand au possible. L'un dans l'autre, avec la prime qui serait mise sur sa tête, je pourrais acheter les mêmes fauteuils que celui dans lequel je suis assise. Mon postérieur ne s'en plaindrait pas le moins du monde. Il me fallait attendre sa réponse. Armée ou non, si je quittais cette pièce, il resterait en vie. J'ignore pourquoi, mais j'étais éprise d'une immense fainéantise concernant le fait de tuer quelqu'un. Le fait que mon corps profitait de cette caresse sur le bas de mon corps devait y être pour quelque chose… C'était vraiment, mais alors vraiment agréable !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Convocation au Sommet [Med & Ignil]

Revenir en haut Aller en bas
Convocation au Sommet [Med & Ignil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le 5 e sommet des Amériques
» Le premier ministre Alexis est au Sommet...
» [FB] L'ivrogne et le médecin - Duel au sommet [PV Arthy]
» [Convocation d'Aya] Salle B101
» Convocation pour la première mission ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Résurgence :: Bordure Médiane :: Nar Shaddaa-
Sauter vers: