AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Garde du corps Républicain
Garde du corps Républicain
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 13/09/2016
Age : 31

Feuille de personnage
Double Compte: Dante Garvan / Medlinya Linaewen
Armes: Épée géante, Fusil Blaster DC-17m
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Mar 13 Déc - 15:27


Nous avions finalement quitté Denon pour Ilum. Le spatioport ne nous avait pas plus posé de soucis que le moindre gratte-papier qui avait croisé notre chemin. Depuis le cockpit du vaisseau j'avais même pu voir leurs visages déconfis. Eux qui tentaient inlassablement d'approcher la Chancelière en m'offrant toutes sortes d'avantages – parfois même en nature –, devraient rester sans aide d'aucune sorte que ce soit. Ce qui devait me faire sourire le plus n'était pas tant leurs réactions ou leurs tentatives infructueuses de me corrompre, mais plutôt le fait que la Chancelière ne se trouvait même pas sur Denon à l'heure actuelle. Elle réglait quelques soucis d'ordre pratique tout autant que personnel quelque part dans la Galaxie. Pour une fois, elle m'avait conseillé de rester ici. Très certainement que cette décision allait de pair avec le fait que le Général se soit posé la veille au matin dans la capitale. Peut importait, car au final, je saurais très certainement où elle se trouvait. Nombreux étaient mes informateurs, républicains ou mercenaires, qui agissaient dans l'ombre pour prévenir de la moindre attaque à l'encontre de la Chancelière. Son visage était bien trop connu dans la Galaxie pour qu'elle puisse rester incognito très longtemps. Sans compter le fait que ce genre d'idée n'était vraiment pas son for.

Je pilotais calmement, comme à mon habitude, ou presque, nous avions quitté l'atmosphère de la planète, et je devais prendre une certaine distance avec les autres vaisseaux qui s'approchaient avant de pouvoir passer en vitesse lumière. Nous devions traverser une bonne partie de la Galaxie, et ce voyage allait durer plusieurs heures durant lesquelles nous devions trouver à nous occuper. Malgré un mal de crâne qui peinait à passer, et des problèmes de digestions qui faisaient suite à l'ingestion du "thé" miracle du Général, ni Elhy ni moi ne serions de bonne compagnie pour l'autre. Activant le pilote automatique, je rentrais les coordonnées d'Ilum. Une sphère gelée perdue en plein milieu de la Bordure Extérieure, comme choix de vacances on pouvait sérieusement faire mieux. Si tant est que ce soit pour cette raison qui nous nous y rendions. Mon cou craqua, chaque os qui parsemait mon corps semblait me faire comprendre que la prochaine biture que je prendrais me serait fatale, ou tout du moins, les pousseraient à fiche le camp si vite que jamais je ne pourrais les rattraper.

Mon fauteuil pivota alors que le vaisseau passa en vitesse lumière. Voilà, il était temps maintenant de faire la mesure de ce qui nous attendrait sur Ilum. La Tornade me ressemblait en de nombreux points. Sa coque avait été réparée un nombre incalculable de fois mais elle tenait toujours, j'avais moi-même fait de nombreux changements. Pas niveau armement, mais dans les cellules habitables et dans l'habitacle en lui-même. Un comlink accroché au mur fit trembler ma voix les coursives du vaisseau. Nous n'avions pas besoin de ce genre de choses pour savoir où se trouvait l'autre, mais il n'était pas du tout dans mes habitudes de hurler à tout va. Ainsi, j'invitais Elhy à me rejoindre dans la salle principale. Située non loin de la cabine de pilotage, mais assez pour ne pas entendre les plaintes du droïde de protocole qui nous avait accompagné. Affalé – car il n'y avait pas d'autres termes pour décrire ma position – dans les assises accrochées au mur, j'attendais mon amie. Elle devait prendre un maximum de repos, certes, toutefois, j'avais besoin d'informations concernant son "Jedi"… En fait, à peine avais-je eu le temps de m'asseoir qu'elle arriva. L'un en face de l'autre, et seuls, je fini par lui poser la question qui me taraudait depuis des semaines.


- Comment tu l'as rencontré ce Jedi ? Est-ce que tu t'en souviens au moins ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsresurgence.forumactif.org/
Lieutenant Républicain
Lieutenant Républicain
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 07/09/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Maïa Skyna
Armes: blaster
Alignement: Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Ven 30 Déc - 11:56


Assise dans le cockpit, à la droite d'Elios, je suis perdue dans mes pensées. C'est étrange mais je suis à la fois excitée par cette mission de recherches et à la fois terrorisée. Et si je ne réussis pas à le retrouver pour de bon ? Est-ce que je vais devoir me contenter de ces visions, de ces sensations pour le reste de ma vie ? Le regard perdu au loin, je fixe les étoiles qui défilent à toute allure nous signifiant que nous sommes en hyper-espace. Mes doigts jouent nerveusement avec mon pendentif... Je me souviens avoir donné le même à Dante... Est ce qu'il l'a toujours ? Moi qui suis en temps normal de nature optimiste, je dois avouer qu'à cet instant précis, je n'ai aucune idée de comment tout ça va se passer.

Je ne fais même pas attention à ce que fait Elios près de moi. En fait, je ne fais attention à rien de ce qui m'entoure. Je ne me suis même pas rendue compte que mon ami à mis son vaisseau en pilotage automatique. Je me contente seulement de fixer mon pendentif et de le faire tourner délicatement dans tout les sens, comme si il allait me donner une réponse, la réponse que je cherche depuis énormément de temps. J'aimerai tellement qu'à ce moment précis je reçoive quelque chose... Quelque chose qui m'indique qu'on se trompe de direction ou alors qui confirme que nous sommes sur la bonne voie... Malheureusement rien de tout ça ne se passe, je reste là, silencieuse, à chercher en vain un indice qui me montre une direction à prendre. Je finis par sortir de mes pensées et de ma torpeur lorsque à côté de moi, Elios se lève de son fauteuil avant de me faire signe de le suivre. Sans un mot, j'obéis et je suis mon ami jusqu'à dans une salle non loin du cockpit. Je m'installe, toujours sans un mot, sur un fauteuil fixé au mur et je remonte mes jambes de façon à poser mon menton sur mes genoux. En face de moi, Elios me fixe. Je n'ai pas besoin de lever les yeux vers lui pour comprendre que quelque chose le travaille. Je lève les yeux vers mon ami quand ce dernier pose enfin la question qui semble le tarauder depuis qu'on est parti.

Je ramène une mèche de cheveux en arrière et mon nez se plisse, signe que je réfléchis. Je me rend compte qu'à part cette fontaine, je n'ai rien d'autre qui me vient à l'esprit, ce qui me frustre un peu plus.

- Je me souviens seulement de cette fontaine, tu sais celle dans les jardins de Coruscant...

Je plonge mes yeux dans ceux d'Elios.

- Pourquoi est-ce que je ne me souviens de rien d'autre...

Ce n'est pas vraiment une question que je lui pose, mais je suis désemparée face à tout ces souvenirs qui me manquent. J'aimerai tellement pouvoir me souvenir de plus...





Dernière édition par Elhenya Angana le Mar 24 Jan - 10:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garde du corps Républicain
Garde du corps Républicain
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 13/09/2016
Age : 31

Feuille de personnage
Double Compte: Dante Garvan / Medlinya Linaewen
Armes: Épée géante, Fusil Blaster DC-17m
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Mar 10 Jan - 17:22


Les souvenirs sont les méandres les plus profonds de l'esprit et de l'âme parait-il. Pour moi, ce n'est qu'un ramassis de douleurs et de souffrance qui me font me tenir encore plus droit jour après jour. D'aussi loin qu'ils me portent, je ne perçois que ça. Ca et ces saloperies de Hutt qui ont tant et si bien brisé que je parviens à me demander encore comment je fais, à l'heure d'aujourd'hui, pour ne pas tomber dans la folie ou l'alcool… Surtout la folie en fait. Le second point n'étant pas vraiment un souci. Quoique le lendemain, je pouvais le considérer comme tel. Pour Elhy, le fait d'ignorer si elle avait ou non des souvenirs semblait la faire souffrir bien plus qu'elle ne voulait le montrer. A mes yeux, rien de ce qu'elle tentait de dissimuler ne pouvait m'échapper. Nous n'étions pas à proprement parlé "liés" par quoique ce soit, pourtant ma race et ceux auprès de qui j'avais grandit furent les premiers à m'apprendre le langage cinétique. Un geste, la contraction d'un muscle, une respiration qui s'accélérait… Tout signifiait quelque chose, le plus souvent d'une manière parfaitement indépendante de la volonté de l'être. Les seuls qui m'échappaient encore c'était les Wookies, trop de poils pour réussir à percevoir quoique ce soit. Elhy par contre, était un livre ouvert pour moi. Et la déchéance dont elle s'affublait à chaque fois qu'elle venait à parler de lui… Devenait un peu plus douloureux au fil du temps.

Les jardins de Coruscant… Je n'y avait mit les pieds qu'une seule et unique fois depuis ma sortie des SpecForces. Mais cette fontaine avait quelque chose d'étrange, de mystique. Sans compter que sa question me laissa réellement pantois. Que pouvais-je bien lui répondre ? Seuls quelques souvenirs enfouis semblaient lui parvenir, rien ni personne n'aurait pu répondre à cette question, à part peut-être elle-même. J'étais son ami depuis bien plus longtemps que je ne pouvais m'en souvenir, et là, elle arrivait encore à m'étonner. Je fus formé à toutes sortes de formes de combat, que ce soit à mains nues ou non, tout autant qu'à savoir résister aux assauts psychologique… Mais je restais incapable de répondre à une simple question, tout aussi simple soit-elle. La réaction que j'eu m'étonna encore plus qu'il était rare que je suis aussi proche de quelqu'un. Mes bras s'étendirent et j'enserrais mon ami contre moi.


- Si tu ne souviens de rien d'autre, ce doit être pour une bonne raison. Peut-être qu'en mettant les pieds sur Ilum quelque chose te reviendra, tu ne crois pas ?

Après m'être relevé, je posais ma main sur sa tête et ébouriffais sa tignasse aux reflets d'or. Réagir de cette manière pouvait être la seule chose dans ce bas monde qui aurait eu l'effet de l'agacer assez bien pour qu'elle vienne à en oublier ses craintes. La délaissant quelques secondes, je vérifiais le pilotage automatique. Jamais de ma vie je n'avais eu l'envie d'arriver dans un champ d'astéroïde ou même en plein dans l'atmosphère d'Ilum… Ca aurait été la destruction assurée pour mon vaisseau. Soudain, alors que je pianotais sur le tableau de commande une chose sembla apparaître dans le vaisseau. Une sorte de lueur opaque et flottante, sphérique. Se déplaçant dans le cockpit, elle traversa la pièce, passa à travers la porte qui me séparait d'Elhy et disparu de mon regard. Après m'être frotté les paupières, je retournais vers mon amie et la trouvait debout, comme hypnotisée par cette boule flottante et lumineuse. Une voix s'en échappa, féminine et délicate, je pouvais presque en imaginer les pourtours de son corps, la moindre courbe de ses hanches, de son visage… Puis c'est à ce moment qu'elle apparue.

Nombreuses étaient les histoires que j'avais entendues à propos des Jedi et du fait que, lorsqu'ils mourraient, leur esprit retournait à la Force… Mais jamais encore je n'avais eu la possibilité d'en avoir le cœur net. Et elle se tenait là, dans cette aura bleutée et magnifique, hypnotique. Son visage, recouvert d'une épaisse capuche finit par se dévoiler. Cette femme était belle, si belle que j'en aurais perdu les sens dans un tout autre contexte. Elle était de celles qui poussaient un homme à la faute avant même de l'avoir toucher. Puis sa voix se fit plus distincte, plus franche aussi…


- Il n'est point des souvenirs que nous pouvons espérer retrouver. Seul l'amour véritable le peut. Le monde a changé et le temps mua. Le cristal que tu cherches se trouve non loin de toi enfant aux yeux de tristesse. Ilum sera ta prochaine destination, sans être la solution. Homme de haute stature, toi dont l'honneur dépasse la force de ton arme, tu sauras où le trouver. Il est des choses qui ne changent pas chez les êtres. Tel est l'honneur et le courage de celui qu'elle aime. Là-bas, vous le retrouverez, là-bas, IL se trouve.

Non mais c'est quoi ce charabia ? Pointant du doigt Elhy, elle s'approcha d'elle. Qui était-elle ? Que voulait-elle dire ? Je ne comprenais vraiment rien à ce genre de choses… Des énigmes, encore et toujours des énigmes… Une force étrange me frappa en plein front, et alors que je chutais sur le sol, j'entraperçu quelque chose. Une image, une planète… Et un homme. Etait-ce lui ? Tandis que l'arrière de mon crâne percutait le sol du vaisseau et que je perdais conscience, j'entendis une dernière fois sa voix. Elhy semblait si proche et si lointaine à la fois. Cette Jedi désirait nous faire comprendre quelque chose. Mais quoi ?

- La source de toute force est l'amour. L'honneur provient de cet amour. Ainsi, c'est dans la Force que vous devez puisez votre sagesse et votre espoir. Et c'est dans la Force qui vous le trouverez.

Mes yeux se fermèrent, je perdais conscience alors que j'entendis le corps d'Elhy s'écrouler à mes côtés.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsresurgence.forumactif.org/
Lieutenant Républicain
Lieutenant Républicain
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 07/09/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Maïa Skyna
Armes: blaster
Alignement: Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Ven 13 Jan - 9:35


Elios reste optimiste, il est persuadé que ce petit séjour sur Ilum me fera me souvenir de certaines choses. Contrairement à lui, j'essaye de ne pas me faire de fausse joie, je n'ai pas envie d'être déçue une nouvelle fois. Si, en posant les pieds sur la planète quelque chose me revient, tant mieux... Mais si rien ne se passe, je préfère me préparer à cette option... Je laisse échapper un soupir et un vague sourire en direction de mon ami alors que ce dernier se lève avant de m'ébouriffer les cheveux. Je lui donne une petite claque sur la main, rien de bien méchant et je laisse même échapper un léger rire. Elios a toujours été comme ça, il a toujours su trouver les mots, toujours sur comment se comporter avec moi quand les choses ne vont pas et rien que pour ça je lui en suis complètement reconnaissante. Je sais très bien que j'ai de la chance de l'avoir comme ami et je fais aussi de mon mieux pour qu'il sache qu'il puisse compter sur moi si le besoin se fait ressentir.

Je remonte mes genoux sous mon menton et je reste là, les yeux dans le vague pendant que Elios est dans le cockpit à faire quelques réglages. Je me perd de nouveau dans les méandres de mon cerveau lorsque quelque chose attire mon regard. C'est étrange, mais j'ai l'impression que nous ne sommes pas seuls à bord et je jure que je viens de voir quelque chose passer, à quelques mètres devant moi. Un fantôme ? Je ne crois pas en ce genre de chose, j'ai toujours été du genre très terre à terre. Seulement voilà, quand cette boule de lumière vient se placer juste devant moi, je suis obligée d'admettre qu'il se passe bel et bien quelque chose ici. Plus je la fixe, plus je suis attirée vers elle et moins j'ai la sensation de contrôler quoi que ce soit. J'ai même l'impression que tout le contrôle de mon corps m'échappe.

Au bout de quelques secondes, je sens qu'on me pousse, qu'on me force à me lever, c'est comme si quelqu'un me prend par la main. J'obéis, je ne résiste pas... à quoi bon de toute façon ? C'est étrange mais je sens que cette chose n'est pas un danger pour nous, je ne saurais pas dire pourquoi, mais c'est comme ça.... Debout, immobile, face à cette lueur qui m'attire, je n'entend même pas Elios qui vient de débarquer dans la pièce. A l'évidence vu sa réaction, il l'a vue lui aussi... J'ai envie de lui dire que tout va bien, qu'il ne fasse rien mais je n'arrive pas à bouger mes lèvres et encore moins ma main. La boule finit par se métamorphoser en une ravissante jeune femme aux traits tellement doux et si apaisants. On devine à peine son visage mais on arrive parfaitement à distinguer la douceur qui se dégage qui s'en dégage.

Je frissonne lorsque sa voix se fait plus claire, plus distincte. Je ne comprend pas ce qu'elle dit, je n'arrive pas à me concentrer... Sait elle où il se trouve ? pourquoi ne nous donne t'elle pas la réponse alors ? Toujours autant de questions qui tournent dans ma tête mais rien, pas une réponse. J'ai envie de lui parler, de lui demander ce qu'elle sait mais aucun son ne sort de ma bouche. Mes yeux la suivent dans ses mouvements et lorsqu'elle me pointe du doigt, je suis comme envahie par des milliers de sensations en même temps. Je ferme les yeux et je me laisse porter par toutes ces sensations aussi étranges les unes que les autres.  

Avant même que je puisse comprendre quelque chose, mon corps se fait plus pesant et mes yeux se ferment. Paralysée, je me sens tomber au sol et ma tête heurte quelque chose. Je tombe dans un sommeil profond sans même savoir si je vais me réveiller...





Dernière édition par Elhenya Angana le Mar 24 Jan - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garde du corps Républicain
Garde du corps Républicain
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 13/09/2016
Age : 31

Feuille de personnage
Double Compte: Dante Garvan / Medlinya Linaewen
Armes: Épée géante, Fusil Blaster DC-17m
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Mer 18 Jan - 16:46


Qui étais-je ? Qu'étais-je ? Où étais-je ? Les questions se perdaient dans mon esprit. Jamais je ne fus aussi cartésien que certains. Allant réfuter l'existence même de la Force. Les choses avaient prouvées sa présence dans nos corps, les midi-chloriens semblaient avoir quitter les livres d'histoires que l'on racontaient jadis aux enfants pour les endormir. Moi-même, durant mes pérégrinations, j'avais vu ce dont les Jedi étaient capables. Eux qui usaient de cette partie de la Force, ce Côté Lumineux. Moi, je ne croyais qu'en mon instinct, il fut infaillible jusqu'à lors. Rares furent les fois où j'eu l'audace de ne pas l'écouter… De nombreuses vies disparurent par ma faute. Depuis ce jour, je me berce d'illusions, ou peut-être pas. Mon corps, si léger habituellement, me pesait de plus en plus. Ou était-ce mon esprit ? Je chutais encore et encore jusqu'à atterrir sur des marches blanches. Mon dos paru se briser à l'impact. Pourtant, aucune souffrance ne parvint jusqu'à mon cerveau. Les craquements sinistres de mes os sur ces dalles aux reflets de neiges – par une étrange habitude – me firent serrer les dents tandis que leur bruit parvenait à mes oreilles. Pourtant, chose encore plus étrange, je ne ressentais aucune souffrance. Rien. Le néant. Seule une Paix immense affichait sa présence. Enfin relevé, assis à même les marches, mon esprit manqua de chuter dans la folie la plus recluse et indécente que le monde avait alors connu.

Le monde qui m'entourait s'étiolait, se distinguant de toute logique commune. Les escaliers sur lesquels j'étais assis partaient sur sol et descendaient devant moi, s'enfonçant dans une porte tout aussi blanche, dont seule l'embrasure laissait apparaître ses contours grisâtres. Néanmoins, étais-je réellement en bas ? Ou contre un mur ? Assis – sans que je ne comprenne pourquoi ni comment d'ailleurs – au plafond ? Mon visage se perdit dans la paume de mes mains, cet instinct que je croyais infaillible s'en était allé. Seul la folie de cet endroit parsemait ce regard bleuté qu'était le mien. Quoique fut tout cela, jamais je ne m'en sortirais indemne. Tout esprit placé devant un tel illogisme, ne pouvait décemment pas s'en réveiller ; cela encore moins quand je me levais, et que je constatais avec une étrange sensation de malaise, que le sol ne se trouvait non pas sous mes pieds, mais au dessus de ma tête. Ou était-ce l'inverse ? Je décidais de faire quelques pas dans la direction de cette porte. Rien ni personne ne paraissait se trouver en ma compagnie. La folie peut-être… A moins que ce ne soit cet esprit fantomatique qui s'était adressé à nous. J'en avais assez de toutes ces simagrées du monde qui m'entourait. Ces escaliers qui ne s'en finissaient pas, se jouaient de plus en plus de moi. A chaque marche dépassée, deux s'ajoutaient. Si le jeu était le même que celui duquel je m'en étais sorti indemne avec la jeune Sith… Alors une nouvelle fois je gagnerais. Rien ni personne ne pouvait obtenir les larmes du Garde du Corps de la Chancelière. Mon rôle était de survivre jusqu'au jour où mon rôle se terminerait. Ma dette serait enfin payée, et je partirais pour mon voyage.

D'un bond, et, usant de toute mes forces, je percutais de plein fouet la porte qui se situait bien plus proche de moi que je ne pouvais le penser. Le choc fut tel qu'une fois encore, je me retrouvais assis sur les escaliers. Scrutant cette potentielle sortie, je m'arrêtais sur ce qui se devait d'être une poignée. Paradoxe. Il ne s'agissait de rien. Un vide à travers duquel je passais ma main. Une légère douleur remonta le long de mes prothèses. Retenant un hurlement de stupeur autant que de terreur, il me fallu plusieurs minutes avant de comprendre ce que je voyais. Chaque phalange, chaque doigt, le moindre muscles… L'ensemble de mes bras se trouvait être à nouveau sur mon corps. Etait-ce cela ce monde dont elle avait parlée ? Les questions subsistaient encore et toujours. Elhy, mon amie, celle pour qui j'avait bravé plus de milles dangers, où se trouvait-elle ? Sa présence se situait non loin de moi, je la ressentais sans la voir. Derrière moi s'éleva une nouvelle fois la voix que nous avions entendue à bord du vaisseau. Dans une lumière aveuglante, et entourée d'une aura bleutée magnifique, elle m'apparu. Tout n'était que blanc et laiteux dans ce monde, tout sauf elle. Son corps se découpait dans la blancheur de ce monde étrange auquel je perdais, minute après minute, une parcelle de mon esprit.


- La présence de la Force est immense en Lui. Elle l'entoure tout en ne faisant qu'un avec Lui. IL n'est pas la Force, mais il en fait partie. Son Amour fut le linceul qui le poussa à disparaître. Son Existence est d'une commune mesure. Mais sa prestance, quand à elle, différente de ce que vous connaissez.

Enigmes, segments de phrases et autres joyeusetés dont elle me servit le repas de sa voix me mirent dans un état second. J'ignorais tout de ce dont elle parlait. La seule chose dont je pouvais être sûr, fut que ce "IL" dont elle parlait, n'était autre que le Jedi que cherchait Elhy. Je me frottais les yeux, fatigué, usé par ses paroles. Alors que j'ouvrais les yeux, je m'aperçu que son bras qui jusqu'à présent était dissimulé sous une cape venait de s'étendre vers le haut – le bas ? – et m'indiquait un autre escalier. Stupéfait, je ne pu empêcher mon corps de reculer de quelques pas, m'adossant alors à la porte qui s'ouvrit sous mon poids sans même que je sache pourquoi. Je l'avais vu. Certes, de dos. Mais c'était bien lui. Cette chevelure argentée, la prestance d'un guerrier et l'armure aussi sombre que les ténèbres… Elhy m'en avait parlé longuement un soir, alors que nous étions sur le balcon de sa cellule. Je ne pouvais donc pas me tromper. Avant même que je ne puisse voir le visage de celui qui se retournait, je me mis une nouvelle fois à chuter. De nouveau, les escaliers stoppèrent la ruine de mon esprit. Elle se trouvait en bas – en haut ? – à l'endroit où je devais me trouver auparavant. Et lui ? Où était-il ? Allais-je enfin voir ce visage ? Quand à Elhy ? Je n'étais pas simplement désarmé physiquement, aucune arme n'aurait pu s'avérer utile ici de toutes manières, je l'étais tout autant moralement… J'étais seul… Une nouvelle fois.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsresurgence.forumactif.org/
Lieutenant Républicain
Lieutenant Républicain
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 07/09/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Maïa Skyna
Armes: blaster
Alignement: Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Mar 24 Jan - 11:08



Les minutes s'égrainent lentement... J'en suis inconsciente ou je ne veux pas y faire attention... Dans la réalité, je suis toujours allongée sur le sol du vaisseau de mon ami pourtant au même moment, je suis en train de tomber dans le vide infini. Les yeux fermés, j'ai la sensation de voler, l'air qui vient me fouetter le visage a quelque chose d'apaisant alors que pourtant, tout est noir autour de moi. Je n'ai aucune idée de l'endroit où je suis, ni de ce que je suis en train de vivre. Je suis consciente pourtant je n'arrive même pas à bouger ne serait-ce qu'un doigt. Où suis-je ? Qui est cette femme que j'ai vu dans le vaisseau, juste avant de tomber ? Tellement de questions qui se bousculent, tellement de mots que je veux hurler, mais rien, aucun son ne sort de ma bouche. Je suis spectatrice de ma chute sans fin et je ne peux rien faire pour l'arrêter.

Mon coeur fait un bond dans ma poitrine alors que j'ai la sensation de tomber de plus en plus vite. Je n'ose même pas ouvrir les yeux, je me concentre pour les garder fermés. Après tout, si je dois m'écraser au sol, je ne préfére pas le voir s'approcher. Pourtant, rien de tout ça ne se passe. Je continue encore et toujours de tomber... Je n'ai aucune idée depuis combien de temps je suis comme ça... J'ignore aussi au bout de combien de temps j'entend cette voix... C'est une femme, sa voix m'est familière pourtant je n'arrive pas à savoir de qui il s'agit. J'ouvre un oeil puis le second... Il fait toujours noir autour de moi pourtant je sens une chaleur m'envahir, un sentiment de bonheur, sentiment que je ne connais plus depuis bien trop longtemps. Une lueur attire mon regard, je ne vois pas de quoi il s'agit. La lueur s'approche de moi et semble prendre une certaine forme, celle d'un visage. De grands yeux bleu, de longs cheveux couleur argent et cet air qui m'est tellement familier. Je tend une main vers le visage, elle passe à travers mais je comprend immédiatement de qui il s'agit. La voix étouffée dans un sanglot, j'arrive à laisser échapper un seul et unique mot...

- Maman...

La visage me sourit, je souris à mon tour. Oh que ce sourire me manque tellement... J'ai envie de lui dire qu'elle me manque mais elle disparaît comme emportée par le vent. J'essaye de la faire revenir, je crie, mais aucun son de sort de ma bouche. Rien ne se passe à part ma chute qui continue encore et encore. Jusqu'où est ce que ça va aller ? Le noir se fait de moins en moins dense comme si j'approchais peu à peu de la sortie. Tout autour de moi, il y a des images, des scènes qui se déroulent sous mes yeux et il ne me faut pas longtemps avant de comprendre que ce sont des souvenirs, mes souvenirs... Tout y est... La mort de mes parents... ma fuite, mon engagement dans la République.... Et puis il y a cette fontaine.... La fontaine de Coruscant. Tout y est, tout les détails jusqu'au moindre petit chant d'oiseau. Cette fois ma chute se termine et je me retrouve dans ce souvenir. Je relève les yeux, je regarde autour de moi. Il est là, juste devant moi...

Un pas, deux pas.... Je m'approche de lui, je hurle son prénom mais encore une fois, aucun son ne sort de ma bouche. Je tend ma main vers lui, j'attrape sa cape au niveau de son épaule et alors qu'il se tourne vers moi, il disparaît lui aussi, de la même façon que ma mère un peu plus tôt.

- La présence de la Force est immense en Lui. Elle l'entoure tout en ne faisant qu'un avec Lui. IL n'est pas la Force, mais il en fait partie. Son Amour fut le linceul qui le poussa à disparaître. Son Existence est d'une commune mesure. Mais sa prestance, quand à elle, différente de ce que vous connaissez.

Cette voix... Je me tourne et je me retrouve une nouvelle fois à cette femme, celle qui nous a mis dans un état second Elios et moi. Je regarde autour de moi, je ne trouve pas Elios, je ne sais pas où il est, je ne sais même plus si je suis revenue à moi. Non si c'était le cas, je serais dans le vaisseau... La femme continue de parler par énigme, je ne comprend rien. Je me prend la tête entre les mains et je tombe à genoux. Je me met à hurler, des hurlements silencieux. Des larmes de colère finissent par couler le long de mes joues. A quoi ça sert tout ça ?! Pourquoi me faire du mal ?! Je me laisse tomber, visage contre le sol et poings serrés de chaque côté. Je tape sur le sol de toutes mes forces, qu'importe si je me fais du mal. Je veux juste me réveiller, je veux juste retourner dans le vaisseau. Je veux retrouver mon ami... Je supplie de toute mon âme qu'on me laisse tranquille... J'ai envie que tout ça s'arrête une bonne foi pour toute...






Dernière édition par Elhenya Angana le Mer 1 Fév - 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garde du corps Républicain
Garde du corps Républicain
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 13/09/2016
Age : 31

Feuille de personnage
Double Compte: Dante Garvan / Medlinya Linaewen
Armes: Épée géante, Fusil Blaster DC-17m
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Lun 30 Jan - 17:32



Brisé. Détruit. Abandonné. Tels furent les impressions que je ressentis alors que je fixais le vide devant moi. Mon crâne avait une nouvelle fois percuté le sol froid de ces escaliers qui semblaient ne pas avoir de début ni même de fin. Comment la Force pouvait être un pareil simulacre ? Où était-ce la manière dont je la percevais ? Pour moi, la Force n'était autre qu'une puissance que je ne pouvais comprendre, que seuls quelques élus avaient eu un jour la capacité d'en comprendre les tenants et les aboutissants. Souffrance. Mes nerfs brûlaient, les informations qui montèrent à mon cerveau me firent pousser un cri qui exprimait une nouvelle fois le châtiment que les Hutt me firent subir par le passé. Mon esprit se jouait de moi à tel point que je perçus mes bras se faire arracher, et mon sang s'écouler sur les pierres blanchâtres avant que sa chute ne se stoppe contre un mur invisible. Perdant mon regard dans ce qui me paru un vide, une expiation à ma douleur, je roulais sur le côté, espérant que dans cette chute, j'obtiendrais le salut de ma douleur et de mon âme…

- Je suis vraiment désolé Général, Eden… Elhy… Excusez-moi de ne pas avoir été capable de vous sauvez, de vous aider.

Fermant les yeux, je sentis ma chute s'accélérer, mon corps s'alourdir petit à petit. Puis ce fut l'impact, le choc qui brise les vertèbres, ce moment précis où, à la manière d'une brindille de bois sec, le corps se brise en morceaux, ne laissant dans son sillage qu'une fine espérance de survie. Néanmoins, je ne pu obtenir cet espoir… Un bras, une main gantée et puissante interféra dans ma mort. Entouré d'une aura de douceur argentée, je ne percevais son visage. Etait-ce mon esprit qui, faisant suite à ma douleur, se jouait de moi ou était-ce réellement ce qu'il se passait ? La sensation que me procurait mes prothèses, leur bruit significatif, cette technologie propre aux SpecForces se trouvait ainsi de nouveau en place de ce que l'on appelait des bras… D'une force impressionnante il me tira vers lui, et je perdis le sens de la compréhension pendant que, tombant en de fines pluies noires, des plumes m'entouraient.

- Il est trop tôt pour mourir… La Force ne t'a pas encore rappelé à elle.

Ses cheveux argentés tombaient tant et si bien sur son visage qu'il ne me paru impossible de le distinguer. Aveuglé par une lumière qui provenait de son dos, mes yeux se fermèrent instinctivement. A peine les avais-je rouverts qu'il se tenait à mes côtés. Le moindre de ses traits, son regard calme et serein, la prestance de son armure et même la couleur de celle-ci, je voyais tout. Le Jedi qui avait ravi le cœur d'Elhy se trouvait désormais devant moi. Entremêlé par une multitude de sensations, mon instinct me paru se perdre dans une quête insatiable de questions et d'incompréhension. Ma bouche s'ouvrit mais aucune parole, nul mot n'eu le courage d'en sortir. Tout comme l'enfant apeuré, je perdais mes moyens face à lui. La femme n'avait donc pas menti, sa prestance dans la Force était telle que quiconque le croisait ne pouvait que courber l'échine. Il me sourit.

- Notre rencontre est inéluctable. Toutefois, cet instant se trouve être perdu dans les méandres du temps. Vous trouverez sur Ilum ce que vous êtes venus chercher sans pouvoir l'obtenir. Il vous faut être trois. Trois êtres capables de porter un autre regard sur le monde. Le premier regard sera celui d'un passé révolu et oublié, le second, le tien, est celui du présent…Quand à Elle, le regard du futur s'égrène lentement entre ses doigts.

Trop nombreuses étaient les énigmes pour que je réussisse à ne pas sortir de mes gonds. Outre la force de ma volonté qui me poussait à le frapper, je n'y arrivais pas, je n'y arriverais jamais. Comment le pouvais-je ? Rabaissant mes bras le long de mon corps, je continuais de l'écouter attentivement. Il parlait ainsi d'Ilum, de neige et de glaces, d'un Temple perdu dans les montagnes et répétait une nouvelle fois que sans le "Regard du Passé" nous ne pourrions le retrouver. Ses paroles m'intriguaient de plus en plus. Puis il s'arrêta soudainement de parler, se retournant, il me quitta sans rien ajouter. Son corps disparu dans le vide, comme absorbé par une porte invisible et intangible. Sans en comprendre les raisons je me mis à courir, gravissant les escaliers sans fin qui s'étendaient de plus en plus devant moi. Des cris, des pleurs, des râles de souffrance parvenaient à mes oreilles. Venais-je réellement de rejoindre mon amie ? Mes yeux me disaient que c'était le cas, mais mon esprit, encore embrumé par cette rencontre semblait naviguer sur des eaux tumultueuses.

- Elhy !

Par-dessus son épaule se trouvait l'homme qui m'avait parlé. Sur son visage se dessinait une tristesse amère, des larmes perlaient aux coins de ses yeux ; sans dire le moindre mot, il tendit son bras et une planète apparue alors dans le vide de la Force. Elle tournait sur elle-même, belle et majestueuse. Il posa sa main sur l'épaule d'Elhy et disparu en posant un dernier regard sur elle et moi. A nouveau, je me mis à courir vers mon amie. Me jetant à ses côtés, je l'a prit dans mes bras et lui jurait que l'on retrouverait cet homme. Enfin, le monde dans lequel nous nous trouvions disparu. Elhy l'avait-elle vu, elle aussi ? La question restait en suspend. Tremblante, serrée contre moi, je la rassurais tant bien que mal. Les contours de la Tornade reprirent leurs droits et nous nous retrouvions à l'endroit précis où cette étrange femme nous était apparue. Pour le moment, je considérais qu'il serait plus judicieux de ne pas faire part à Elhy de ce que j'avais vu. Le trouble qu'elle avait vécu là-bas avait du la toucher bien plus que moi. Ce n'était pas Ilum que j'avais vu, mais bel et bien une autre planète…

L'hyperespace s'arrêta, et le pilote automatique se coupa. A travers les hublots du vaisseau nous pouvions apercevoir cette planète glaciale et gelée, gardée par de nombreuses troupes Impériales, je pourrais ainsi m'y dégourdir les jambes et leur faire comprendre pourquoi personne n'est à même de faire plier les soldats de la République. Ainsi, même si je savais que nos recherches sur cette planète seraient partiellement infructueuses, j'aidais Elhy à s'asseoir et entamait la descente vers une plaine gelée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsresurgence.forumactif.org/
Lieutenant Républicain
Lieutenant Républicain
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 07/09/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Maïa Skyna
Armes: blaster
Alignement: Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Mer 1 Fév - 15:03



A genoux sur le sol, effondrée, je ne vois même plus ce qu'il se passe autour de moi. Les poings serrés, je continue de cogner le sol pour qu'il s'ouvre et finisse par m'avaler. Je n'en peux plus de toutes ces hallucinations, toutes ces énigmes et je commence à me dire qu'il aurait peut être mieux valu que je meurs en même temps que mes parents... Je me laisse tomber au sol, le visage enfouit dans mes bras et je pleure à chaudes larmes. Plus rien n'a d'importance à présent puisque je sais qu'importe l'endroit où nous irons, il y aura toujours quelque chose pour nous faire comprendre que nous faisons fausse route... Est ce que je dois vraiment le retrouver ? Ou vais-je devoir apprendre à vivre sans lui et sans son amour ? Un sanglot déchirant s'échappe... Je ne peux m'y résoudre, je ne peux pas vivre sans lui, c'est tout simplement au dessus de mes forces et je sais que je n'en serai pas capable...

Autour de moi, plusieurs voix semblent s'adresser à moi, enfin je crois, mais je n'ai pas envie, je n'ai plus envie de me battre. Recroquevillée et en proie à une immense tristesse, je préfère ne pas bouger. J'attend... J'attend que le temps m'emporte, que le vent me fasse disparaître comme il l'a fait pour ma mère et Dante. Je ne veux plus me battre, je ne peux plus...

Un cri surgit dans la nuit et je reconnais immédiatement la voix de mon ami. Il est là tout près de moi, je sens sa présence. Cette sensation se renforce à chaque seconde qui passe. Je me redresse, les yeux emplis de larmes et je me tourne vers l'endroit d'où provenait la voix d'Elios. Il est là qui se précipite vers moi. Il me prend dans ses bras et dés que je sens son contact, ses bras qui m'entourent, je ne peux plus m'empêcher d'arrêter de pleurer. Je suis en colère, je suis triste... Je ressens tellement de choses en même temps que j'en suis épuisée. Je tremble, est-ce le froid ? La peur, la colère, la tristesse ? Ou est-ce tout simplement un mélange de tout ça ? Entre deux sanglots je ne peux pas m'empêcher de supplier Elios de ne pas m'abandonner, de ne jamais me laisser parce que je ne supporterai pas de le perdre lui aussi. Je ne sais pas si il comprend, si il entend ce que je lui dis mais il tente de me calmer, il me parle pour m'apaiser. Autour de nous, tout semble être redevenu comme avant, le vaisseau reprend peu à peu des contours nets et la mystérieuse femme a finalement disparu. Je me redresse doucement, sans pour autant m'échapper de l'emprise de mon ami.

La Tornade finit par quitter l'hyperespace et on se retrouva en vol stationnaire non loin d'Ilum. Je me laisse guider par Elios et je m’assois. Je jette un rapide coup d'oeil à la planète gelée qui se trouve en face de nous et je sais déjà que ce n'est pas là qu'il faut qu'on aille. Je laisse échapper un soupir, fatiguée de tout ça. Le ton fatigué, le regard perdu au loin, je m'adresse à Elios.

- Est ce qu'on doit vraiment y aller... Tu le sais qu'il n'y a rien là-bas... je le sais...

J'appuie ma tête contre le haut du fauteuil et je ferme les yeux quelques secondes. Je suis tellement fatiguée, il faut que je dorme. Avec un peu de chance je me réveillerai ailleurs, là où je pourrai me dire que toute cette histoire n'est qu'un rêve et rien d'autre...

- Est-ce qu'au moins il me cherche lui... Si ça se trouve il m'a complètement oubliée et je fais tout ça pour rien...

Je tourne mon visage vers Elios. Il me fixe sans trop savoir quoi me dire. Mes yeux le supplient de m'aider, de dire quelque chose qui pourrait m'aider même si pour ça il doit me mentir. Je me pince les lèvres et mon regard revient sur la planète qui semble nous attendre...





Dernière édition par Elhenya Angana le Jeu 9 Fév - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garde du corps Républicain
Garde du corps Républicain
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 13/09/2016
Age : 31

Feuille de personnage
Double Compte: Dante Garvan / Medlinya Linaewen
Armes: Épée géante, Fusil Blaster DC-17m
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Jeu 2 Fév - 16:50


Je ne sais que dire ni penser. Si j'expliquais ne serait-ce que le tiers de ce que le Jedi m'avait apprit, comment le prendrais Elhy ? Intérieurement, je craignais réellement qu'elle ne finisse par perdre la tête. Son esprit était déjà bien assez torturé comme ça, aussi, je ne pouvais me permettre de la perdre, trop de sang avait déjà coulé… Toutes les nuits mes rêves me hantaient, j'étais seul et je marchais, enjambant des monticules de cadavres encore chaud dans un désert brûlant aux trois soleils. Ces cauchemars ne cesseront peut-être jamais, mais tant pis, ils faisaient parti de moi, de mon passé, et sans aucun doutes de mon avenir. Quand à mon amie, elle ne méritait pas de marcher dans mes pas, elle brillait dans les ténèbres, la lumière qui guiderait les esprits vers un monde de pureté et de bonheur. L'un et l'autre nous nous complétions, elle était l'esprit de la pureté et de l'amour; quand à moi… Mon rôle n'était autre que celui du protecteur, celui détruit les murs afin de lui offrir le chemin qu'elle devait emprunter. Un jour prochain, et mon instinct me le faisait ressentir, je ne serais plus qu'un lointain souvenir, à peine une parole prononcée à demi-mot. Sa question, tout autant que ce qu'elle ajouta me fit serrer les dents. Mes mains se fermèrent sur les accoudoirs de mon fauteuil. Me calmer, je devais absolument me calmer.

Elle ajouta quelques mots qui n'avaient que la portée de mon attention sur le moment. Ces derniers, bien que désuets, démontraient bien amèrement qu'elle perdait l'espoir de le revoir. Je le savais au fond de moi que, même si cela pourrait mettre du temps, il l'attendait et la cherchait lui aussi. Malgré tout, et sans que je ne puisse comprendre pourquoi, ni elle ni moi n'avions le courage – la folie ? – de faire part au second de ce que nous avions vécu dans ce qui semblait être un monde à part. Elhy en était revenue bien plus triste qu'à l'accoutumée, voir même traumatisée par quelque chose d'encore plus fort que la perte du Jedi qu'elle aimait. Je fini par détourner mon regard du sien, trop de tristesse et de dépit à la fois pour une femme qui, bien malgré moi, était bien plus qu'une amie, elle était une sœur…


- Nous arrivons sur Ilum.

Furent les seules paroles que je prononçais tandis que le train d'atterrissage de la Tornade sortait. Après le mouvement caractéristique qui faisait office de contrecoup, sous s'éteignit dans le vaisseau. Un voile de ténèbre s'étendit dans les couloirs, et je fini par me lever. Aucun mot, nulle parole n'aurait pu avoir la portée dont Elhy souhaitait la présence. Mon instinct me faisait souffrir le martyr à tel point que je devais prendre sur moi pour ne pas tomber au sol. J'ouvris alors une trappe dissimulée et en sortie un long manteau blanc auquel pendait une capuche fourrée. Ce dernier était fait de cuir et de poils de taun-taun, une matière qui permettrait à mon amie de ne pas ressentir le froid. Après lui avoir tendu, détournant encore et toujours le regard de ses yeux mélancoliques, j'activais les défenses du vaisseau. Rien ni personne mis à part nous deux ne pourrait s'en approcher, à moins bien entendu de vouloir finir en lambeaux. Mon épée en main, je la rejetais sur mon épaule. Au détriment de souffrances et d'une formation dans les SpecForces, mon corps ne ressentait plus les écarts de température. Ilum n'était pas plus froide que Dénon pour moi… C'est ainsi que, passant par la soute, je quittais la Tornade, sentant Elhy m'emboîtant le pas.

- Nous devrons faire attention, Ilum est surveillée depuis des années par l'Empire. Il n'est un secret pour personne que les cristaux qui se trouvent ici sont particulièrement recherchés par les Jedi. (Fermant les yeux, je prenais une profonde inspiration avant de reprendre.) Rien n'est jamais fait sans raison Elhy… Si je protège Eden, c'est par choix, car je lui dois la vie. Alors arrête de croire qu'il ne te cherche pas. Le jour où il arrêtera de le faire, tu le sauras au fond de toi. Crois-le ou non, mais… Votre rencontre est inéluctable.

J'avais inconsciemment prononcé ses paroles. Celles-là même que j'avais entendues lorsque je l'avais vu. Ces mots résonnaient dans les plaines gelées d'Ilum, accompagnées par un vent qui me mordait le visage à chacun de mes pas. Nous nous étions posés non loin d'une montagne. Depuis le ciel, il ne s'agissait que de congères tout ce qu'il y a de plus banal. Mais les détecteurs de chaleur du vaisseau y avaient détecté une présence. Amie ou ennemie, nous n'avions d'autres choix que de nous rendre dans cette direction. Elhy ne trouverait peut-être pas le Jedi ici, mais quelque chose s'y trouvant nous en rapprocherais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsresurgence.forumactif.org/
Lieutenant Républicain
Lieutenant Républicain
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 07/09/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Maïa Skyna
Armes: blaster
Alignement: Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Jeu 9 Fév - 11:16


Elios me fait savoir que nous arrivons. Je lève un regard plein de mélancolie sur la planète gelée qui semble nous attendre. Sans un mot, je reste les yeux rivés sur elle alors que la Tornade s'apprête à atterrir. Les lumières s'éteignent, tout se met en veille dans le vaisseau et son cockpit. Ni Elios, ni moi ne disons quelque chose. On reste assis quelques minutes dans nos fauteuils à espérer je ne sais trop quoi. C'est Elios qui finit par se lever le premier. Je le suis des yeux alors qu'il se dirige vers une espèce de trappe. Il y a quelque chose dans son regard qui ne lui ressemble pas et je suis incapable de trouver à quoi cela peut correspondre. Aurait-il vu quelque chose lui aussi ? Non, il m'en aurait parlé si ça avait été le cas... Alors qu'il me tend un long manteau fourré, j'essaye de trouver ce qu'il peut me cacher, mais encore une fois, il détourne le regard. J'enfile le long manteau tout en me demandant ce qui a bien pu lui arriver pendant notre "sommeil". Ce silence devient pesant et je me sens presque mal à l'aise. Heureusement, on ne tarde pas à se mettre en route et c'est à la suite de mon ami que je quitte le vaisseau qui est maintenant protégé. Sans me regarder, Elios me donne quelques conseils sur la marche à suivre. L'endroit grouille d'impériaux et ça ne me surprend pas plus que ça. Ils sont toujours là où on aimerait qu'ils ne soient pas... Je m'apprête à me remettre en route, mais Elios se remet à parler après avoir pris une profonde inspiration. Cette fois, je ne peux plus retenir cette question qui me brûle les lèvres. Sans attendre, je vais me placer devant lui pour l'empêcher d'avancer. Je pose une main sur son torse et je lève les yeux vers lui. A ce moment là, il n'y a plus de mélancolie et de tristesse dans mon regard. A la place, il y a de la suspicion...

- Qu'est ce que tu sais Elios ? Je suis sûre que tu sais quelque chose.

Je fronce les sourcils sans pour autant le quitter des yeux. La petite Elhy désemparée et triste a laissé place à une femme pleine de détermination. J'ai horreur de me fâcher avec Elios, il est comme mon frère, mais je supporte encore moins qu'il me mente ou me cache des choses.

- Qu'est ce que tu as vu là-bas ? Et ne me dis pas rien, je ne te croirais pas.

Je sais que nous ne sommes pas seuls ici, je sais que le vaisseau a détecté de la vie un peu plus loin mais je m'en fiche. Je ne bougerai pas de là tant qu'il ne m'aurait pas donné une réponse satisfaisante et il sait à quel point je peux être obstinée quand je veux avoir quelque chose. Comment est-ce qu'il peut savoir que Dante aussi me cherche ? Je suis convaincue qu'il a vu, qu'il l'a peut-être vu et je veux des explications ici et maintenant. Sans bouger de ma position, ma main finit par quitter son torse et je croise les bras sur ma poitrine, le regard inquisiteur.

- Si tu veux qu'on bouge Elios, il va falloir tout me dire. Et tu me connais, je ne bougerais pas avant d'avoir eu des réponses.





Dernière édition par Elhenya Angana le Mer 15 Fév - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garde du corps Républicain
Garde du corps Républicain
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 13/09/2016
Age : 31

Feuille de personnage
Double Compte: Dante Garvan / Medlinya Linaewen
Armes: Épée géante, Fusil Blaster DC-17m
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Jeu 9 Fév - 16:46


Bien plus cruel et mordant que le froid glacial d'Ilum, le regard que posa Elhy sur mon visage impassible se voulait bien plus troublant que de coutume. Jamais je n'aurais pu lui mentir, mes paroles avaient tout simplement omis volontairement de lui faire part de l'ensemble de ce que je savais à propos de son Jedi. Pour moi, ce n'était qu'une banale excuse pour ne pas m'avouer que j'avais eu l'audace de mentir à mon amie. Elle était presque aussi précieuse à mes yeux que l'était Eden. Comment aurais-je pu lui avouer les choses ? Lui dire que le Jedi aux cheveux d'argent m'étais apparu et au lieu de me donner des indices sur sa position, s'était contenté d'être tout aussi énigmatique que la femme qui nous avait emmené là ? Ce n'était pas possible, pas maintenant. Ainsi, la température continuant sa descente, je perçu cette once de colère, ce sentiment que les Jedi évitaient par-dessus tout. Mon amie était furieuse après moi. Elle savait, bien malgré moi, que je ne lui avais pas tout dit. Ma taille me permettait de la dépasser bien largement. Il me fallu tenter de regarder au loin pour ne pas tressaillir devant elle. Pour la plupart de celles et ceux qui la connaissait, Elhy était une pilote émérite, pas très grande et particulièrement taciturne. Que mon instinct me garde de ne jamais la mettre en colère, car les glaciers éternels d'Ilum auraient fondus les uns après les autres devant ce regard de braise. Celui-là même qu'elle posa sur moi au moment où, de sa bouche, sortirent les mots que je craignais tant.

Ses doigts ne tremblaient pas, bien au contraire, je percevais la pression qu'ils créaient sur mon torse au moment où sa main s'y était posée. Il était rare qu'elle réagisse ainsi, tel un symbole, elle m'interdisait formellement de continuer notre avancée. Je l'écoutais sans dire un mot, fière, droite, décidée… Je retrouvais la femme aux côtés de laquelle nous avions détruits des cohortes entières de Tie-Fighter Impériaux. Elhy… Sourcils froncés, son regard sombre comme l'ébène planté dans le mien, sa détermination était sans failles. Son sale caractère, tout aussi résistant que le plus pur des Beskar n'aurait pu trouver la moindre possibilité de plier devant ma volonté. Quoique je puisse lui dire, ce ne serait pas assez pour elle. Elle lisait en moi comme dans un livre ouvert, et le moindre mensonge méritait une tape derrière la tête. Rien ne l'arrêtait lorsqu'elle avait quelque chose en tête, terminer un plat bien trop épicé pour elle, terminer une partie de Pazaak perdue d'avance, elle s'en fichait, seul terminer comptait à ses yeux.

Décidément, mon honneur et le respect que je lui portais avaient eu raison de ma volonté de la protéger. C'est ainsi que, sans jamais oser baisser les yeux sur elle, je lui décrivais ce que j'avais vu et vécu. La femme, les escaliers sans fin, le Jedi… Ses paroles… Tout. Ma main libre se posa sur son épaule, et enfin, usant d'un effort hors du commun, je me décidais à la regarder. De la tristesse, de la souffrance, voilà ce que je comptais percevoir dans ces yeux aux reflets des plus beaux océans. Néanmoins, ce n'était pas cela que je vis en premier. Une étincelle, si petite qu'elle aurait pu passer inaperçu, mais une étincelle de bonheur, d'espérance. Tentant de lui sourire, chose qui ne me ressemblait qu'assez peu je dois bien l'avouer, je me forçais à la rassurer. Ma main quitta son épaule et rejoignit celle qu'elle avait déposée sur mon torse. Serrant délicatement ses doigts dans ma paume, je sentis que le froid commençait à lui engourdir les extrémités. Nous ne pouvions rester plus longtemps dehors, une multitude de grottes et de cavités glacées nous attendaient non loin.


- Maintenant que tu sais tout, il serait temps de trouver une endroit plus à l'abris du vent. Je doute que ton Jedi apprécierait de te retrouver congelée…

Voilà qui était dit. Elle savait tout, ou presque. Seul son visage, qui m'avait d'ailleurs échappé durant notre "discussion" restait encore sous silence. Le temps n'était pas encore venu pour nous de le retrouver. Jamais plus je ne pourrais lui mentir, ni même omettre quoique ce soit. Cette sensation de souffrance et de colère entremêlée me rappela bien trop de souvenirs. Ces corps meurtris, décharnés, voir même démembrés… C'en était assez. Plus jamais de rivières de larmes et de sang. Elhy retrouverait son Jedi, quand à moi… Peu importe. Ma vie était déjà derrière moi. Ou tout du moins je le croyais. Mes pieds s'enfoncèrent dans la neige épaisse, et au bout de quelques minutes de marche dans un blizzard qui tentait par tous les moyens de nous geler jusqu'aux os, nous arrivions dans une grotte taillée à même la glace. Partout autour de nous les murs brillaient de milles feux. Des cristaux très certainement ceux que les Jedi utilisaient pour leurs sabres laser. Mais une chose me semblait bien plus étrange qu'elle n'y paraissait… D'après mes informations, l'Empire avait fait tout son possible pour détruire les cristaux se trouvant sur Ilum…

D'instinct, je plantais mon épée dans le sol, et dans le même mouvement, attirais Elhy derrière cette dernière. Une puissante lumière bleutée éclaira alors la grotte. Nous n'avions fait que quelques pas dans cette dernière, mais à peine cela fût fait, que nous étions attaqués. Me relevant d'un bond, rempli d'une rage incommensurable, je m'arrêtais presque aussitôt. Devant moi, le visage plongé dans les ténèbres d'une capuche blanche, et le sabre laser en main, un homme se tenait devant moi. Un Jedi ?! Trouver des Impériaux ou même des Sith m'aurais très certainement moins étonné… Relevant légèrement la tête, j'aperçu un sourire amusé se dessiner sur ses lèvres. Les lames bleutés finirent par s'éteindre l'une après l'autre, et il se mit à  parler d'une voix étrange, monocorde.



- Quelle étrange arme. Cette lame possède la résistance de Beskar sans en être. Toutes mes félicitations. (Il tendit une main dans notre direction, sembla nous étudier avant de reprendre.) Vous êtes Républicains. Fort bien. Les soldats de la République méritent grandement le respect que leur porte le Grand Maître.

Reculant de quelques pas, il finit par disparaître sans ajouter le moindre mot. Etait-ce donc "lui" qui serait notre lien pour retrouver ce Jedi ? Ce ne pouvait être autrement. J'ignorais si Elhy avait eu la possibilité de le voir, mais cette voix, cette manière de se tenir et surtout, oui surtout, la couleur de ses lames… Cet homme était un Jedi, cela ne faisait aucuns doutes ! Arrachant mon épée du sol, j'aidais mon amie à se relever. J'avouais avoir été quelque peu vif avec elle, mais il allait de sa protection et non de la mienne. Ilum ne serait pas la dernière pièce du puzzle, mais peut-être celle qui nous permettrait d'en savoir un peu plus sur l'homme que l'on recherchait.

- Je ne te demande pas si tu souhaites le suivre… Ca serait parfaitement inutile de te poser la question.

Un Jedi qui cache son visage, une grotte semblant être inexplorée par l'Empire, des cristaux en toile de fond… Elhy aurait de quoi raconter à ses petits-enfants lorsqu'elle en aura… L'idée me fit sourire. Un jour ou l'autre elle sera mère, mais avant cela, il fallait que l'on retrouve cet homme aux cheveux d'argent. Et plus vite cela serait fait, mieux ce sera.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsresurgence.forumactif.org/
Lieutenant Républicain
Lieutenant Républicain
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 07/09/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Maïa Skyna
Armes: blaster
Alignement: Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Mer 15 Fév - 14:59


Les bras croisés, je reste plantée là, devant Elios, sans rien dire. Je me contente seulement de le fixer droit dans les yeux en attendant qu'il daigne enfin me donner une explication et qu'il m'avoue enfin ce qu'il a vu quand on était sous l'emprise de cette femme ou que sais-je. Il me connaît très bien puisqu'il ne lui faut pas longtemps pour qu'il crache enfin le morceau. Autour de nous, la neige se met à tomber, je me sens observée, mais je reste imperturbable, le regard fixé sur mon ami qui ose enfin me dire ce qu'il sait et dieu sait qu'il en sait des choses. Je reste muette face à ses aveux et je dois dire que j'étais loin de m'attendre à tout ça. Mon regard ne plie pas, il reste fixé sur le visage de mon ami alors que ce dernier s'obstine à m'éviter. Je sens que je suis en colère mais pourtant, je n'arrive pas à lui en vouloir. Je connais maintenant Elios depuis très longtemps et je connais aussi très bien sa façon d'être avec moi. Il a toutes les qualités du grand frère, il est toujours là quand j'ai besoin de lui mais il a aussi un très grand défaut, celui de toujours vouloir me protéger. J'ai beau essayer de lui faire comprendre que je ne suis pas la petite chose fragile qui pense que je suis, mais rien n'y fait et je sais très bien que cela restera comme ça pour le restant de nos vies...

Il continue son récit, me raconte tout et quand je sens qu'il omet quelque chose, je me racle la gorge pour lui faire comprendre que je veux TOUT entendre. Son regard se baisse enfin vers moi, je ne cligne pas des yeux malgré la neige qui vient tomber sur nos visages. Une fois son récit terminé, je reste silencieuse. Emmitouflée dans l'épais manteau qu'il m'a donné un peu plus tôt, je me contente de hocher la tête lorsqu'il me fait savoir qu'il est temps de nous trouver un abri. Effectivement, je n'ai pas fais vraiment attention depuis notre arrivée, mais maintenant, en plus de la neige, un vent glacial vient de se lever, à m'en geler le bout du nez. Je place la capuche sur ma tête et je me met en route, sur les traces d'Elios qui ouvre la marche. Au fur et à mesure que nous marchons, le vent se fait de plus en plus puissant et il me faut lutter pour ne pas plier sous ses attaques. Heureusement, la grande silhouette de mon ami temporise un peu les assauts du vent mais il m'est tout de même assez difficile de garder mon équilibre, qui plus est dans toute cette neige. C'est au bout de quelques minutes que nous arrivons dans une grotte. Je retire lentement ma capuche et je jette un regard tout autour de nous. Des centaines, des milliers de cristaux tapissent les parois de cet endroit et lui donnent une ambiance presque mystique. C'est stupide, mais je m'attend presque à ce que la mystérieuse femme revienne nous faire un de ses petits numéros. Je n'ai pas le temps de dire à Elios ce que je ressens puisque ce dernier m'attrape le bras pour me placer juste derrière lui. Au même moment, les murs de la grotte sont colorés en bleu et il me faut plisser les yeux quelques secondes avant d'enfin pouvoir réussir à voir quelque chose. Un peu plus loin, en face de nous, une silhouette et bizarrement, j'ai la sensation que ce n'est pas quelqu'un qui nous veut du mal. Deux lames bleutées... mais que fait un Jedi ici ? Je pose machinalement ma main sur l'épaule de Elios alors qu'il vient de prendre son épée, prêt à se battre. Heureusement, la situation ne prend pas cette direction et l'inconnu finit par ranger les lames de ses sabres avant de se mettre à parler. Je plisse les yeux, je fronce les sourcils, j'essaye de voir son visage. Chaque mot qu'il prononce me laisse perplexe. Je m'apprête même à lui demander ce qu'il fait ici, ce qu'il attend de nous, mais lorsqu'il prononce les mots "Grand Maître", je sens mon corps entier se couvrir de frissons. Il recule avant de disparaître, ne me laissant pas le temps de lui demander de qui il parle. J'attrape mes affaires à la hâte et je me lance à sa poursuite ne faisant même pas attention à ce que me dit Elios. Sans hésiter, je me lance sur les pas du Jedi inconnu. Je suis ralentie par cette tempête qui souffle dehors et il me faut quelques secondes pour retrouver les traces de l'homme. Sa silhouette se dessine, sombre, entre les flocons et même si le bruit du vent m'empêche de l'entendre, j'ai l'impression d'entendre le son de ses pas dans la neige.

- Attendez nous !

Forcément, le vent couvre le son de ma voix et sa portée en est fortement réduite. Est ce que c'est une hallucination lui aussi ? Est ce que c'est encore un tour de cette mystérieuse femme ? Tant pis si c'est le cas, je veux le suivre, je veux lui poser des questions et je veux qu'il me donne des réponse. Courbée face au vent, je lutte pour ne pas plier. Il se fait de plus en plus fort, comme si il voulait m'empêcher d'atteindre mon but. Une main vient me prendre le bras et je souris. Avec Elios près de moi, le vent, la tempête, ne pourront pas m'empêcher de réussir. Je suis venue ici pour avoir des réponses et j'ai bien l'intention d'en avoir même si pour ça, je dois lutter pour les obtenir.





Dernière édition par Elhenya Angana le Mer 22 Fév - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garde du corps Républicain
Garde du corps Républicain
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 13/09/2016
Age : 31

Feuille de personnage
Double Compte: Dante Garvan / Medlinya Linaewen
Armes: Épée géante, Fusil Blaster DC-17m
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Jeu 16 Fév - 16:41


Et merde ! Elhy n'avait même pas fait attention à mes paroles, à peine l'avais-je aidé à se relever qu'elle se mit à courir bille en tête vers la sortie. Le vent qui s'engouffrait dans la grotte ne l'empêchait pas le moins du monde d'avancer. Bravant le froid et la neige qui lui mordait le visage, elle se jeta à corps perdu à la poursuite de ce Jedi sans visage. Tout autour d'elle quelque chose la poussait à avancer, quoiqu'il puisse arriver. Courant dans sa direction, il me fallut la prendre par le bras pour la faire s'arrêter. Je n'ignorais pas ce qu'elle ressentait, ni même les raisons pour lesquelles elles agissaient ainsi, non, pourtant, je n'arrivais pas à concevoir l'idée qu'elle puisse être capable de donner sa vie pour ce Jedi. Aurait-il été heureux de la retrouver dans un bloc de glace ? La vie l'ayant déjà quitté depuis bien longtemps… J'en doutais très fortement. Son visage s'éclaira de ce sourire que j'aimais tant apercevoir sur le visage de mon ami. Rassurée autant que faire se peu, je sentis à travers la chaleur de son corps qu'elle venait de retrouver l'espoir qui l'avait quitté. La prenant contre moi, je me mis à la serrer, tentant de la réchauffer. Sans ce long manteau de peau que je lui avait donné, elle n'aurait pas pu faire plus d'une dizaine de pas. Le vent redoubla de violence, nous forçant à retourner dans la grotte. Ainsi protégés par les lumières dansantes des cristaux, je me mis à réfléchir à ce qu'on pouvait faire. A quoi bon demander à Elhy ce qu'elle désirait ? Mis à part retrouver ce Jedi à capuche, et, bien entendu, "son" Jedi, il n'y avait rien qui ne l'intéressait dans le proche immédiat. Posant la paume de ma main contre la paroi glacée, je ressentis la présence de la femme qui nous avait emmené dans cet autre monde. Ou plutôt, je la vis, telle que je voyais Elhy à mes côtés, se mordant les lèvres, désireuse de courir après un Jedi vêtu du blanc sur une planète entièrement recouverte de neige…

Sans même lui laisser le temps de protester, je tirais Elhy par la main. Nous allions nous engouffrer plus profondément dans cette grotte. Elle m'intimait de la suivre. Ce Jedi ne pouvait se trouver ici innocemment. Ses paroles étaient simples et claires, nous trouverions sur Ilum une partie des réponses qu'Elhy recherchait. Même si je commençais de plus en plus à douter du bien fondé de mon état psychologique, je ne voyais pas d'autres choix que celui qui s'offrait à nous. L'esprit fantomatique glissait le long des murs gelés, m'indiquant le chemin à emprunter alors que plusieurs choix s'offraient à nous. Une odeur de plantes arriva alors jusqu'à nous. Plus nous avancions, moins nous pouvions distinguer la moindre petite chose, la lumière laissant la place aux ténèbres. Dansantes, aguicheuses, des flammes léchaient les murs de glace recouverts de cristaux et parvinrent jusqu'à nous dans une lumière aveuglante. L'odeur de plantes se fit plus fort, et, alors que nous avancions sans faire le moindre bruit, une voix parvint jusqu'à nous. Ni Elhy, ni moi n'étions visible depuis la grotte où semblait se trouver le brasier ; pourtant IL nous avait vu.


- Approchez. Le thé est chaud. Vous autres ne pouvez survivre sans chaleur à un froid aussi intense. Il serait aussi dommage de ne pas pouvoir parler avec vous. Je ne rencontre que très rarement des êtres doté d'une telle faculté d'observation. C'en est vraiment remarquable.

Baissant mon épée tout en me mettant devant Elhy, je pénétrais dans la cavité gigantesque au milieu de laquelle, paisiblement, était assit le Jedi. En tailleur, le visage toujours dissimulé par sa capuche, les flammes caressant les cristaux qui se perdaient jusqu'au plafond, la scène qui s'offrait à nos yeux avait quelque chose de magique, de mystique… Il nous invita, d'un geste de la main à nous asseoir autour du feu. Ce réconfort n'était pas désagréable, et s'il n'aurait pas été Jedi, jamais je n'aurais eu l'idée de poser mon arme à mes côtés. Mais cet homme irradiait d'une telle Paix que rien ni personne ne semblait pouvoir l'égaler. Avait-il lu dans mes pensées ? Je l'ignorais, mais il m'avait offert un sourire compatissant alors que cette idée traversa mon esprit. Ce pouvait-il être possible que quelqu'un, qu'un Jedi pour être plus précis puisse être encore plus en Paix que lui ?

- Les réponses que vous cherchez ne sont pas en ma possession. (Il parlait à Elhy sans même détourner son sourire de ma direction.) Mais je possède quelques connaissances qui pourraient vous être utile.

Portant une tasse à ses lèvres d'une main, il en fit flotter deux autres dans notre direction. Durant ma vie, je n'avais guère rencontré beaucoup de Jedi, ni même de Forceux, ce devait être pour cette raison que, à chaque fois qu'ils utilisaient leurs pouvoirs je ne pouvais rester qu'admiratif. Prenant la tasse entre mes mains, je le remerciais et la portait à mon tour à mes lèvres. Un goût prononcé d'épices et de baies se dévoila sur mon palet ; tournant un regard discret vers mon amie, j'observais la moindre de ses réactions. Elle buvait la moindre de ses paroles, tout aussi simples furent-elles. Car malgré que ses lèvres bougeaient, ce n'était mes oreilles qui écoutaient, mais celles de mon amie… Lui dévoilait-il où se trouvait le Grand Maître dont il avait parlé ? Ou même qu'il connaissait le Jedi que nous recherchions ? Je n'en avais aucune idée… Quoiqu'il pouvait lui dire, le visage de mon amie se voulait de plus en plus expressif. Fermant les yeux, je me concentrais sur la suite des choses. Il nous manquait quelqu'un dans notre trio, celui-là qui nous permettrait de retrouver l'homme pour qui le cœur d'Elhy battait. Bientôt… Très bientôt nous avancerions vers un avenir des plus radieux. La Paix qui m'entoura alors me calma, une tempérance inconnue s'insinua dans la moindre parcelle de mon corps et toutes ces douleurs, ces souvenirs finirent par disparaître. Voilà donc quel était le vrai pouvoir des Jedi…

- Désormais, vous savez tout. Si le Maître vous a guidé jusqu'ici, c'est qu'il y a une raison. La Force est la raison de tout et la vie de toutes choses. N'oubliez jamais que la Force est en chacun de nous.

Son corps trembla, et, croyant que mes yeux se jouaient de moi, je fini par me frotter les paupières, à peine avais-je reposé mon regard sur lui qu'il n'y avait plus rien. Seule la tasse flottait encore dans le vide, nous signifiant que tout cela n'avait pas été qu'un rêve. Appuyant mes mains sur mes genoux je posais la question qui devait, tôt ou tard, être posée à mon amie.

- Que t'as t'il dit ? Tu sais désormais où chercher ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsresurgence.forumactif.org/
Lieutenant Républicain
Lieutenant Républicain
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 07/09/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Maïa Skyna
Armes: blaster
Alignement: Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Mer 22 Fév - 14:52


Les bras de mon ami me serrent, je le sens venir tout contre moi et sa chaleur bienveillante m'enveloppe le temps de quelques secondes. Un sourire s'affiche sur mon visage. Oui... oui je sais que nous allons le trouver même si la route s'annonce longue et périlleuse. La neige tombe de plus en plus abondamment et le vent se renforce, m'empêchant de plus en plus de garder les yeux ouverts. Je me laisse guider par Elios, je sais qu'il nous ramène vers la grotte, je jette une dernière fois un coup d'oeil derrière nous, je ne vois rien, il n'y a plus de trace de ce Jedi inconnu. Une fois à l'intérieur, je frissonne et je tente comme je peux de trouver ne serait ce qu'une toute petite source de chaleur. Je ferme les yeux quelques secondes, dehors le vent lance des plaintes, comme si quelqu'un tentait d'appeler au secours... Je jette un regard vers la sortie, avec tout ce blizzard, on ne va réussir qu'à mourir de froid... et rien d'autre. Je laisse échapper un soupir avant de me tourner vers Elios pour lui demander ce que nous allons faire. Au moment où je m'apprête à ouvrir la bouche, l'air sur le visage de mon ami me fait comprendre qu'il vient de se passer quelque chose et je suis sûre que cette femme mystérieuse y est pour quelque chose. Sans un mot et sans me laisser le temps de dire quelque chose, de lui demander ce qu'il se passe, il prend ma main et m'entraîne dans la direction opposée à la sortie. Je ne proteste pas, je sais qu'il sait ce qu'il fait et je lui fais confiance. Le bruit de nos pas résonnent entre les parois humides et plus nous avançons, moins j'arrive à voir où nous allons. Contrairement à moi, Elios, lui, semble très bien savoir dans quelle direction aller et quel embranchement prendre à chaque croisement que nous rencontrons.

Rapidement, le noir se fait plus oppressant, bien plus présent. Je serre un peu plus fort la main d'Elios, de peur de le perdre dans ce dédale de passages. Heureusement, il ne nous faut pas longtemps avant d'apercevoir quelques lueurs un peu plus loin devant nous. A chaque pas que nous faisons, je sens la chaleur des flammes venir me réchauffer et puis cette odeur... Elios qui ouvre la voie, dégaine son épée, prêt à agir en cas de besoin. J'ai envie de lui dire que tout va bien aller, que je suis sûre qu'il ne va rien nous arriver mais même moi j'ai du mal à expliquer pourquoi j'ai cette sensation, ce pressentiment. Nous entrons dans une nouvelle grotte et nous nous trouvons nez à nez avec le Jedi que j'ai pourtant vu partir dans la direction opposée. Et dire que j'aurais pu mourir là-bas en fonçant tête baissée à sa recherche pendant que lui, buvait son thé ici, au chaud. La bouche entre ouverte, je suis sans voix. Comment tout ça est-il possible... Elios se détend finalement et finit par ranger son épée. Assis, près du feu, le Jedi inconnu nous invite à le rejoindre. Je regarde autour de moi, les flammes donnent un reflet orangé à toute la pièce rendant les cristaux beaucoup plus impressionnants. En silence, mon ami et moi allons nous asseoir près de notre mystérieux hôte, autour du feu. Cet endroit a quelque chose de calme, je me sens apaisée et même si cet homme m'intrigue, je sais que nous n'avons rien à craindre de lui. Je ne cesse de regarder autour de moi, j'observe l'endroit, je suis à la recherche d'un détail, de quelque chose qui pourrait nous mettre sur la voie. Je sursaute quand le Jedi prend une nouvelle fois la parole. Au départ, je pense qu'il s'adresse à Elios, mais lorsque je tourne mon visage vers lui, je me rend compte que ses mots me sont destinés.

Deux tasses viennent dans notre direction et mon corps entier frémit lorsque mes mains vont entourer l'objet chaud. La chaleur irradie dans mon corps tout entier et je me sens immédiatement mieux, je ne pense plus au froid ni à la tempête dehors. D'un sourire je le remercie et je porte la tasse à mes lèvres, prenant tout de même soin de souffler délicatement sur la surface de la boisson chaude. C'est alors que l'inconnu se met à parler. Sans m'en rendre compte, je me noie dans ses mots, j'écoute tout ce qu'il a à me dire. J'en oublie le monde qui m'entoure, j'en oublie même Elios. A présent, je ne vois que lui et je n'entend que lui. Toutes les informations qu'il me donne, je les note dans un coin de ma tête. Je reste muette face à lui, il sait où nous devons chercher et il me le dit. Il sait aussi que nous devons être trois pour le trouver et que cette troisième personne, je ne vais pas tarder à la rencontrer.

C'est seulement lorsqu'il disparaît que je reprend peu à peu mes esprits. La bouche ouverte, je remet en ordre toutes les informations qu'il vient de me donner et je pose la tasse au sol alors que mes yeux restent posées sur celle qui flotte juste devant nous. Je sursaute quand Elios me parle et je tourne mon visage vers lui. Une lueur brille dans mon regard, une lueur qui ressemble de plus en plus à celle de l'espoir.

- Il m'a dit où le chercher... Il sait où il se trouve...

Abasourdie par tout ce que je viens d'entendre, je me lève et je me met à faire les cent pas dans la pièce. Je prend ma tête dans mes mains et je ferme les yeux pour me concentrer. Sans prendre la peine de lever les yeux vers mon ami, je lui débale tout, tout ce qu'il m'a dit en essayant de tout retranscrire

- Il est sur Coyn depuis tout ce temps... Ils... Les Jedis ont un temple là-bas, c'est là qu'il est... On ne peut pas aller le chercher maintenant, il faut qu'on soit trois... Je ne sais même pas qui est cette troisième personne Elios...

Tout ces mystères, toutes ces énigmes sont en train de me rendre folle et plus on avance dans la bonne direction plus les obstacles se font nombreux. Je lève mes yeux vers Elios et je m'arrête net au milieu de la pièce.

- Je dois bientôt rencontrer cette personne... Pourquoi tout est si compliqué...

Je souffle et je ravale les larmes qui tentent une nouvelle fois de couler. Je lève mes yeux brillants vers le plafond... Une larme silencieuse s'écoule lentement sur ma joue et je vais l'essuyer délicatement du bout du doigt.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garde du corps Républicain
Garde du corps Républicain
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 13/09/2016
Age : 31

Feuille de personnage
Double Compte: Dante Garvan / Medlinya Linaewen
Armes: Épée géante, Fusil Blaster DC-17m
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana] Ven 10 Mar - 15:58


Depuis toutes ces semaines de recherches, de fouilles et de traque, jamais je n'aurais cru possible, ni même imaginable de pouvoir me dire qu'enfin nous touchions au but. Ou tout du moins, je l'espérais. Tout ce qui venait de se dérouler devant nos yeux, avant même que nous nous posions sur Ilum, était vrai. Le Jedi semblait avoir des réponses aux questions d'Elhy. Mieux encore, il les lui avait donné. J'avais ressenti un changement dans l'espace qui nous entourait. La température avait augmenté et mon instinct s'était calmé, délicatement. Tel un animal qui se serait blotti contre mon esprit, la Paix qui s'instaurait dans mon cœur me rassura. Alors voilà donc le véritable pouvoir des Jedi. Le Côté Lumineux de la Force venait donc de me parvenir sous la forme dans un homme sans visage. Ce n'en était pas des plus rassurant, pourtant, c'était le cas. Il nous avait fait face de toute sa hauteur et de sa puissance. Mon épée était restée au sol, dénuée de la moindre volonté de se relever et de croiser le fer avec lui. Elhy fini par tourner le regard dans ma direction et mon cœur dut manquer un battement lorsque, ses yeux pétillant de bonheur, plongèrent dans les miens.

C'est alors que mon amie se leva et commença à faire des aller et retour dans la grotte. Sous les lueurs vacillantes des flammes qui dansaient, faisant étinceler les cristaux qui décoraient les murs, elle avait quelque chose de magique, d'hypnotique. Me levant à mon tour, je pris mon épée et la jetait sur mon épaule, comme à mon habitude, je trouvais un certain réconfort en sa présence. Ce n'était guère qu'un simple morceau de métal à mes yeux, c'était… Bien plus. Elhy parlait, se frottait les yeux, bougeait encore et toujours sans discontinuer. Rien ne semblait pouvoir l'arrêter dans ses réflexions. De nombreuses choses finissent par prendre forme dans mon esprit. Une corrélation entre les paroles de la femme, celles du Jedi que j'avais vu dans l'autre monde… Et cette planète… Coyn… Ma mémoire ne me faisait pas encore défaut, et je pu aisément retranscrire la distance, tout autant que l'emplacement de cette dite planète dans la Galaxie. L'Espace Sauvage de la Bordure Extérieure… Ce n'était pas le meilleur endroit pour prendre quelques jours de repos, néanmoins, l'Empire ne pouvait y poser le pied sans être prit d'assaut par les habitants de cette planète. Ils étaient fiers, et les puissants guerriers y respectaient une sorte de code bien à eux.


- Le premier regard sera celui d'un passé révolu et oublié…

Involontairement, j'avais marmonné ces mots entre deux tirades de mon amie. Elle venait de perdre cet espoir, cette lueur qui avait brillée dans ses yeux il y a quelques minutes à peine. Et moi, à la manière d'un inconscient, je venais de comprendre le sens de cette phrase. Je savais a QUI elle faisait allusion. M'approchant de mon amie, je la prends dans mes bras et tout en la serrant contre moi, je baisse la tête. Mes lèvres, au niveau de son oreille lui offre quelques mots. Je me veux rassurant, amical. Nous nous voyons tels des frères et sœurs, nous qui n'avons jamais connu d'autre famille que celle offerte par les rangs de la République. La tristesse qui tombe en de fines gouttelettes de pluie dans nos cœurs n'est retenue que par la tendresse que nous nous portons mutuellement. La prenant par les épaules, je lui fais désormais face. La phrase que je viens de prononcer du bout des lèvres finit par lui être répétée. Mais cette fois-ci elle a un sens tout autre. Enfin, tout en lui souriant, d'autres mots sortent de ma bouche, elle sait maintenant QUI est le troisième… Car oui, c'est un homme, et pas n'importe qui…

- Le passé n'est révolu et oublié que si personne n'est capable de le faire perdurer Elhy… Et je connais celui qui a su braver le temps et l'oubli… Nous devons retourner sur Denon, et le plus rapidement possible !

J'étais près à prendre Elhy sur mon épaule et la porter jusqu'à la Tornade. Tout ça, pour lui permettre d'être à nouveau heureuse. Et si, au final, toute cette histoire pouvait se terminer convenablement ? Un peu comme les contes que l'on raconte aux enfants. Mon amie avait son jardin secret, de nombreuses choses restaient encore insolubles quand nous parlions. Certains de ses mots se perdaient en des sens incompréhensibles, illogiques, sauf pour une chose… La confiance que je lui portais. C'est ainsi que, prenant la direction de l'extérieur, nous nous rendions à mon vaisseau, et de celui-ci, retournerions sur Denon… Pour le retrouver. Sergent Ghoster, nous avons une nouvelle mission à vous confier !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsresurgence.forumactif.org/
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana]

Revenir en haut Aller en bas
Unforgettable Rosebud... [PV Elhenya Angana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Aleksandr Rosebud Chostakovitch | « Effacer le passé pour mieux écrire le futur. »
» Aleksandr Rosebud Chostakovitch | « Effacer le passé pour mieux écrire le futur. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Résurgence :: Bordure Extérieure :: Ilum-
Sauter vers: