AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mar 6 Déc - 23:44



Ben Ghoster
Sergent de la République


Tank ne me jugea pas, au contraire elle acquiesça d’un hochement de tête mes dires. Peut-être elle comprenait mon amertume pour les droïdes des Séparatistes. Mais il était sûr que j’aurai du mal à accepter de faire confiance à un de ces droïdes qui a probablement dut faire tuer un nombre incalculable de clones. Mais il me fallait prendre sur moi même. Si j’étais un clone créé pour cette République je ne me poserais pas de question et j’agirais. Sauf que ce n’est pas le cas, donc il me faut faire preuve de calme et de discernement. S’il est ici ce droïde c’est qu’il a prouvé sa valeur, mais il me fallait qu’il me la montre à moi aussi et inversement. Il partit finalement pour étudier les données de combats face à l’Empire.

Puis d’un coup une voix se fît entendre, une voix d’une femme qui commençait à souhaiter une bonne journée aux membres de l’équipe. On aurait dit une sorte de directrice de colonies de vacances qui fait en sorte de faire passer du bon temps. Je me tournais un peu vers Tank et elle m’emmena vers un endroit qui ressemblait beaucoup au centre d’opération. Puis nous nous dirigeâmes vers un bâtiment nous loin. Je voyais Tank toquer à une porte, une fois à l’intérieur d’un bâtiment. Tiens j’aurais cru qu’elle aurait ouvert directement la porte, mais elle semblait savoir ce qu’elle faisait, donc je ne disais rien. Lorsqu’elle ouvrit la porte une masse rose sortit et s’agrippa au coup de la Capitaine tout en hurlant son nom de manière heureuse. Si nous étions en pleine action de combat, elle serait probablement déjà criblé de tir. Mais j’avais su me retenir afin de ne pas sortir mon arme pour tirer dessus.

Par contre lorsqu’elle me vit elle hurla qu’il y avait un soldat impérial. Je devais admettre que mon armure y ressemblait beaucoup mais ceux qui portaient cet armure d’abord n’étaient autre que des clones de la République. Tank réussit cependant à calmer la jeune femme mais elle ne descendait pas du coup de la capitaine qui commença les explications et le pourquoi de ma présence ici. Lorsqu’elle eût finit de parler je me mis à retirer mon casque. Peut-être que cela l’effrayée un peu. Je le tenais contre moi sur le côté et je prenais la parole en me tenant droit comme on m’avait apprit à le faire dans l’armée de clones de la République :

- Sergent Ben Ghoster ! C’est un immense honneur que de rencontrer les gens travaillant pour le groupe Misfits. Ravis de faire ta connaissance Krysta. Que fais-tu pour le groupe ? Reconnaissance ?

Une fois mon salut finit ainsi que ma phrase je tendais la main vers elle pour qu’elle puisse la serrer. Tank m’avait dit ce dont je pouvais lui demander. Je me demandais si elle était utile au combat ou si en revanche non, elle ne l’était pas. Je remettais par la suite mon casque pour ne pas avoir de soucis de le porter constamment sous la main. Je regardais un peu à qui j’avais à faire. Vu son physique elle n’avait pas l’air d’une combattante de premier ordre, plutôt une inflitration alors. Mais aux vu de ce que m’avait révélé Tank, ce n’était pas possible. Donc elle peut être en fait dans la logistique ainsi que la coordination des équipes. Un poste assez important dans ce cas. D’ailleurs je me permis de lui parler :

- En quoi consiste ton travail au sein de l’équipe ? Tu es plus sur la logistique et la coordination des équipes, non ? Et c’est quoi cette histoire de points et de jeux ?






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mer 7 Déc - 4:50

Oh non… Il avait fait l’erreur classique : demander à Krysta de parler d’elle. C’est un moulin à parole! Elle ne s’arrête jamais une fois lancée! Et il est trop tard pour fuir, évidemment! Krysta fini par me lâcher et se lance dans un récit détaillé de ses fonctions. Non seulement elle est en charge de tout ce qui est orientation / formation de base des nouveaux mais elle est en charge de la logistique, des communications, du moral des troupes… Oh la jeune femme n’a rien d’une combattante, je le sais pertinemment. Mais si nous avons besoin d’une subvention, de matériel, d’une autorisation… Je vous jure sur ma tête qu’elle est capable d’obtenir tout, absolument tout ce qu’elle demande. Je ne sais pas comment elle fait mais elle le fait. Et on ne le dira jamais assez : personne ne fait un meilleur café qu’elle. Personne. PERSONNE.

Dans l’armée, les gens ont tendance à regarder le « personnel de bureau » d’un mauvais œil. Ils ne risquent pas leur vie, ils sont bien payés, ils ne sont pas de vrais soldats… J’ai entendu toutes les plaintes et complaintes qu’on peut entendre. Mais personne ne s’est jamais plaint de Krysta. Elle est joviale. Elle est optimiste. Elle a un cœur gros comme une planète. Elle va voir les blessés à l’infirmerie et réconforte ceux qui ont besoin d’une oreille attentive. Oui, elle est bruyante. Oui, elle parle sans arrêt. Mais je sais que c’est parce que c’est sa façon à elle de ne pas penser à son incarcération au sein de l’Empire Galactique. Pauvre Krysta. Son seul crime fut d’avoir voulu donner un peu d’espoir aux gens et un gouverneur paranoïaque a ordonné son arrestation. Je quitte mes pensées un moment pour voir si elle a fini de parler… Non. Dix minutes qu’elle jase. Apparemment ça continue…


« … Et alors je me suis dit que je pourrais créer un jeu, pour permettre aux soldats de se divertir! Les règles sont simples. J’ajoute aux briefings de mission une liste d’endroits sympas à visiter sur les différentes planètes où sont déployés les Misfits. Celui qui me ramène une photo de lui à l’endroit indiqué gagne un point. Il y a un bonus si le joueur ramène quelque chose qui soit typique de l’endroit. Sympa, non?

Ce n’est pas parce qu’on doit aller faire la guerre qu’on ne peut pas penser au futur. Quand la République aura gagné, il faudra bien prendre le temps de profiter de la vie. Et avoir déjà une liste d’endroits historiques ou touristiques va aider vers une transition vers une vie civile ou de simple gardien de la paix galactique. Mais le plus drôle c’est que c’est I-0N qui est le plus motivé à participer. Qui l’eut cru! En fait… »


Bon, il va falloir que je sauve Ten ou il sera mort de vieillesse avant que Krysta ait terminé de parler. J’indique plus ou moins subtilement à la jeune femme qu’il faudrait qu’elle s’assure que les quartiers de notre nouveau sergent instructeur soient prêts à le recevoir. Toujours volontaire pour aider, j’en profite pour lui dire un rapide au revoir avant de quitter la pièce précipitamment. Je regarde Ten avec un amusement non dissimulé, attendant un commentaire de sa part. Soyons honnêtes : ce n’est pas tous les jours qu’on se fait agresser de la sorte par une pareille tempête verbale. Je suis bien curieuse d’avoir ses impressions, comme ce sourire en coin et ce sourcil arqué le démontre. Oh allez quoi Ten, ne me fait pas languir, je veux savoir! En tout cas une chose est sûre : je suis convaincu que ses frères d’armes clones étaient beaucoup moins bavards!


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mer 7 Déc - 9:05



Ben Ghoster
Sergent de la République


Au vu de la tête de Tank je devais avoir commis une erreur, et je ne l’appris que trop tard. La jeune femme, bien que timide aux premiers abords par rapport à moi commença à me parler de manière enjoué en expliquant ses fonctionnalités de fond en comble. Elle ne cessait d’expliquer à droite à gauche ce qu’elle faisait et comment elle le faisait. Je venais de me rendre compte qu’elle avait une fâcheuse tendance à parler comme un droïde protocolaire en parlant sans cesse pour tout expliquer de manière précise. Je la laissais cependant parlé, je ne me voyais pas l’interrompre. Donc j’avais vu juste, elle était surtout là en retrait pour tout ce qui était secrétariat, logistique et moral des troupes. On peut la comparer à une psychologue qui ne cesse de jacasser et de partir dans des discours sans fin.

Je n’avais jamais vraiment eu quelqu’un qui parlait aussi longtemps, à part peut-être Brain qui ne cessait pas de parler dans son jargon, mais il savait faire le plus bref possible aussi par moment. J’écoutais toujours sans broncher la jeune Krysta qui continuait à parler ne laissant aucun blanc de pause entre ses phrases mis à part le fait qu’elle respirait pour continuer à parler. Finalement au bout de dix minutes de paroles, elle commença enfin à m’expliquer la manière dont le jeu fonctionnait. Prendre des photos des gens, c’étaient quelque chose d’assez surprenant et je ne savais pas vraiment si c’était une bonne chose ou non. On ne perdait pas de temps avec ce genre de chose moi et mon escouade. Au bout d’un moment Tank prenait la parole et elle nous permit de faire en sorte de prendre la poudre d’escampette. Je la suivis et je voyais qu’elle me regardait avec un sourire, elle voulait peut-être un commentaire sur Krysta. Je prenais la parole :

- C’est une personne haute en couleurs que nous avons rencontré. La seule personne que je connais qui parlait autant savait par moment allez au plus simple, mais je ne pense pas qu’elle puisse faire pareil. Mais ça semble être une brave fille. Même si elle ne combat pas, elle est un atout à l’équipe pour sa manière de gérer ce que de simple soldats ne peuvent gérer.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mer 7 Déc - 19:00

En effet, Krysta est le genre de personnage que vous rencontrez une fois dans une vie. Et je puis vous assurer que vous allez vous en souvenir. Il faut dire que les Misfits sont tous uniques en leur genre et tout aussi mémorables. Je n’ai pas encore décidé qui seront les prochains à rencontrer Ten mais comme dans bien des situations, il suffit de se poser la question pour qu’une réponse se présente d’elle-même. J’entends deux soldats qui argumentent. En fait, ce ne sont pas n’importe quels soldats. Ils sont… Inséparables? Autant ils sont capables du meilleur autant ils peuvent se taper sur la gueule en se criant des insultes. Et quand on regarde le rapport de force… Un est un Ugnaught, l’autre est un humain. Encore que bon, depuis un tragique accident sur le champ de bataille, le second s’en est tiré avec des séquelles importantes. Eh oui.



Kenneth et Grognak, l’improbable duo. Soit ils se tapent dessus, soit ils tapent sur l’ennemi


Voici Grognak, le plus petit des deux et Kenneth, le plus grand. Tous les deux armés jusqu’aux dents, déployés pour faire un maximum de dégât derrière les lignes ennemies. Grognak, comme bien des membres de son espèce, est très doué pour la mécanique. Kenneth, bien qu’intellectuellement diminué, reste capable de faire tout un carnage quand il s’y met. C’est le garde du corps parfait pour le technicien de ce curieux duo. Je me dirige vers la source du bruit et quand ils me voient, ils cessent de se battre et se mettent au garde à vous. Grognak pointe Ten du doigt et commence à parler de façon excitée comme le font les Ughnaught quand ils voient quelque chose d’intéressant.


« Grognak dit que tous les clones sont ses amis et que le nouveau est aussi son ami. Il dit que des clones ont sauvé sa famille et qu’il ne croit pas aux mensonges comme quoi les clones auraient mal agi à la fin de la guerre des clones. Oh et… Moi c’est Kenneth. Mais tu peux m’appeler Ken, c’est plus simple. »

Oui. Kenneth comprend le langage des Ughnaughts et depuis son accident, il est capable de le parler! Bon, il n’a pas encore remarqué le grade de sergent de Ten, sinon il aurait probablement vouvoyé Ten mais le ton trainant, un peu hésitant, ne laisse pas de doute quant au fait qu’il cherche ses mots et a un peu plus de difficulté à formuler des pensées. Vous savez, la plupart des humains ne vont pas sauver les aliens. Nous sommes souvent considérés comme des êtres inférieurs. Mais Kenneth s’est pris une décharge en pleine tête pour protéger Grognak. Je briserai sans hésiter la mâchoire du premier connard qui va se moquer de lui. Et c’est rare qu’on le voit sans casque, Kenneth. Il a un air un peu absent, voire un peu rêveur. C’est un bon soldat. On pourra me pendre avec mes intestins avant que je ne le laisse tomber après son sacrifice.

« Ten, je te présente Grognak et Kenneth. C’est normal que Grognak lui tienne la main, depuis son accident, notre Ken a tendance à avoir de petites pertes d’attention. Quand il monte au front, on lui donne un médicament pour l’aider à penser plus clairement mais à la base, je ne l’embête pas. Ils se chamaillent constamment mais au front, tu auras difficilement plus loyaux et volontaires que ces deux-là.

Les gars, voici Ten, notre nouveau sergent instructeur et… Du calme Grognak! C’est à Ten de décider comment il veut faire les entrainements, pas à toi de dire qu’il serait temps d’initier les troupes aux technologies non conventionnelles. Ten est un clone, donc un professionnel. Et Kenneth, je ne pense pas que Ten va te retirer du service actif parce que tu es un peux plus lent. Tu as donné une part de toi pour sauver un des nôtres, personne ne sera abandonné. »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mer 7 Déc - 22:12



Ben Ghoster
Sergent de la République


La capitaine ne répondit pas à ma description de Krysta, elle devait bien avoir comprit que ce n’était pas nécessaire car j’avais saisi le personnage. Non loin de nous, deux personnes étaient entrain d’argumenter à haute voix. Tank semblait se diriger vers le son de cette discussion. Ce que je voyais une fois devant les personnes étaient deux individus dont un de taille moyenne et un autre de petite taille. Je connaissais cet espèce pour en avoir déjà vu sur certains vaisseaux clones. Ils étaient assez fort pour ce qui était de bricoler. L’autre je ne voyais pas son visage, il portait un masque qui empêchait de voir sa tête. En tout cas ils semblaient prêt aux combats ces deux là, prêt à en découdre.

Lorsque la capitaine fit irruption dans la salle les deux se mirent aux gardes à vous. Cela m’étonnait qu’il y en avait déjà des habitués de l’armée et qu’ils réagissent comme il le fallait. Mais un truc me chiffonna un peu, le plus petit tenait la main du plus grand, et lorsqu’il me voyait il commença à parler assez rapidement, mais je ne comprenais pas ce qu’il disait. Ce fût l’homme qui me répondit et me donna leurs prénoms. Alors comme ça j’avais un allié autre que la capitaine ici qui croyait en ce que les clones étaient. Je devais dire que c’était assez plaisant. Lorsqu’il me parla je sentais qu’il avait un peu de mal, mais rien de plus. Je faisais un signe de tête pour accepter ces paroles.

Tank se mit alors à prendre la parole et à expliquer qui ils étaient et le pourquoi de cette main tenue. Alors c’était un blessé de guerre qui avait du mal, mais qui pouvait blesser des impériaux. Le masque servait peut-être à caché sa blessure, mais je ne disais rien, laissant le soin à la capitaine de tout me dire. C’étaient les hommes les plus loyaux, très bien nous allions voir cela plus tard. Quand Tank expliqua qui j’étais elle rassura le plus grand des deux et stoppa net les idées du plus petits. Je souriais sous mon masque. Une sacré bande que nous avions là. Je me dirigeais vers eux et une fois en face des deux je me positionnais comme je le faisais face à mes hommes :

- Le nom est Ten, ou Ben. Quand vous vous adresserez à moi ça sera Sergent ou Monsieur. Il sera très rare de m’appeler par mon prénom. Messieurs je suis ravis de partager cet guerre à vos côtés. Vous aurez rapidement de mes nouvelles je peux vous le garantir. En attendant je vous remercie pour votre loyauté envers la République.

Puis je me dirigeais vers l’extérieur. Avec tout ça je risquais de prendre un temps fou à rencontrer tout le monde, bien qu’ils devaient probablement n’en avoir que moins d’une vingtaine, mais il fallait faire en sorte de se dépêcher. Une fois rejoint par Tank je lui parlais :

- Capitaine, j’aimerai, lorsque les rencontres seront toutes terminées, faire un face à face contre tous le monde afin de voir leur potentiel. Non en un contre un, mais plutôt un combat seul contre tous. Bien entendu je n’utiliserais que mes poings ainsi que quelques grenades fumigènes ou aveuglante. Mais pour qu’ils se donnent à fond il faudrait soit une récompense soit une punition. Qu’en pensez-vous ?






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Jeu 8 Déc - 4:23

Bon, jusqu’à présent ça ne s’est pas trop mal passé. Grognak et Kenneth ne sont pas hostiles à l’autorité et donc ils se mettent au garde à vous sans faire d’histoire. Kenneth, depuis son accident, est très comment dire… Susceptible aux ordres. Je ne sais pas pourquoi, c’est juste comme ça. Et Grognak, Ten est un clone donc il n’est que trop content de coopérer. Une fois que nous reprenons notre visite des lieux, Ten me fait part de son idée qui si elle n’est pas mauvaise, comporte quand même un certain nombre de risques. Premièrement, la plupart de mon personnel combattant a des problèmes de discipline. Pas d’efficacité combattive. Ce qui veut dire que s’il y va avec des trop gros groupes, avec toute la foi que j’ai dans ses compétences, il va se prendre une raclée. Et je puis vous assurer que je ne dis pas ça pour le dénigrer. Oh non.

Les Misfits sont « de base » tous capables de se battre dans une certaine mesure. Même Krysta est capable d’utiliser un pistolet blaster et de défendre la base. Elle a un peu plus de mal avec les fusils blaster mais elle a ses bases. Il n’y personne qui est incapable de participer « directement » à l’effort de guerre. Et là pour le moment, il n’en a rencontré que quatre et pas ceux qui risquent de lui causer des problèmes. Non en fait celle que je ne veux pas qu’il rencontre doit bien rôder quelque part et si Krysta a commencé à faire savoir à tout le monde qu’on a un nouveau sergent instructeur, elle va se mettre à le traquer dans toute la base juste pour pouvoir montrer qu’elle a une plus grosse paire de couilles que lui, métaphoriquement parlant. Je précise, juste au cas où. S’il y a quelqu’un d’allergique à l’autorité et à tout ce qui est Empire, dont les clones…




Angela, ex prisonnière impériale, forte et tête et rebelle dans l’âme

« Ouh j’ai peur, c’est le petit chien chien de l’Empire qui va nous mettre une raclée. Eh la conserve, toi et tes potes sortis d’éprouvettes de savants débiles, vous étiez peut-être utiles contre des merdes robotiques mais ici c’est le vrai monde avec de vrais humains. Si vous étiez encore bons à quelque chose, l’Empire ne se serait pas juste débarrassé de vous. Je refuse de me faire donner des ordres par ce mec.

Ouais. Tu m’as bien entendu la conserve. Je ne reçois pas d’ordres de psychopathes génocidaires. Une puce de contrôle. Tu parles d’une excuse de merde pour se victimiser et se dégager de toute responsabilité! Franchement Tank, t’aurais pu ramener, je ne sais pas, un mandalorien. Tu sais, le modèle de base. Ça aurait fait un vrai défi. Il va se disloquer une hanche, papi, considérant la fraicheur des clones. Je ne… »


« Tu vas faire ce qu’il te dit de faire, Angela ou je te botterai le cul moi-même d’ici jusqu’à Denon. C’est justement à cause de toi et de quelques autres que je dois faire venir un sergent instructeur. Personne ne remet tes compétences en doute. Ceci dit, le travail d’équipe c’est important et je me fiche de savoir que tu dises avoir survécu à la prison impériale, ce n’est pas une raison pour être chiante avec tout le monde.

Tiens justement tu vas faire un excellent cobaye! Tu n’as que toi et ta grande gueule à blâmer ma jolie et tu le sais parfaitement bien. Ten, je t’ai recruté comme sergent instructeur, pas vrai? Tu vas la faire rentrer dans les rangs. Défies la en combat singulier, fais ce que tu veux mais personne ne part d’ici tant qu’elle ne t’aura pas fait d’excuses valables. Ce sera une bonne leçon et pour un et pour l’autre. »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Jeu 8 Déc - 11:44



Ben Ghoster
Sergent de la République


Tank ne parla pas de mon idée, peut-être était-elle entrain de se questionner sur le fait de savoir si c’était une bonne idée ou non et savoir les risques à encourir ou non. Nous continuâmes notre visite du camp lorsque soudain une personne débarqua de manière assez imprévu. Aucun salut militaire ou quoi que se soit d’autres, juste une voix hautaine et défiante. Je me retournais pour voir une femme entrain de parler et elle me parlait sans aucun respect. Généralement je suis sûr le fait du respect des règles et du respect de chaque rang. Mais ici, il y avait une toute autre différence de hiérarchie et je sentais que je devais faire en sorte de passer un peu outre. Surtout que j’étais la personne qui devrait instaurer l’autorité.

Sauf qu’ici la personne me manquait de respect non pas pour le fait que j’étais plus haut gradé, mais parce que j’étais un clone et que pour elle, j’avais passé ma limite d’utilisation. D’ailleurs elle commença à dénigrer les clones en nous disant que nous faisions que les victimes à cause de la puce inhibitrice. De plus elle annonçait qu’elle aurait souhaité un vrai mandalorien. Mais avant qu’elle ne puisse en dire plus Tank la remit à sa place. De ce que disait la capitaine c’était surtout vis à vis d’elle que j’étais là. Alors il me fallait faire face à des fortes têtes de la même sorte. Je souriais, ça promettait beaucoup. Mais celle là je me demandais comment faire pour la remettre à sa place. On n’insultait pas mes frères de la sorte. Pas sans avoir reçu une leçon en premier lieu.

Tank me demanda alors de faire en sorte de la battre en un contre un pour jusqu’à ce qu’elle me donne des excuses. Je toisais du regard la jeune femme. Elle devait être quelqu’un de douée probablement pour des missions d’infiltrations et des attaques meurtrières. Une assassin probablement. Je commençais à me défaire de mes armes et je ne gardais que mon sac à dos et mon armure. Elle me prenait de haut et croyait que je n’étais qu’un simple soldat trop vieux pour combattre. En théorie ça pouvait être le cas, mais là non, j’étais un soldat frais et disposé à combattre. Je m’approchais et une idée germa dans ma tête. J’allais faire comme sur Jakku avec le droïde humanoïde, j’allais la provoquer et la combattre. Mais le truc c’était que pendant que je la combattais j’allais la soumettre en la menottant. Je mettais une main dans mon dos et je prononçais :

- Pour te donner une leçon soldat, je vais te frapper seulement d’une seule main. J’imagine que pour quelqu’un de ton niveau ça suffira amplement. Après tout si tu t’es fait emmener dans une prison impériale c’est vraiment que tu dois être pathétique. J’ose espérer que tu tiendras assez longtemps pour mon pré-échauffement. Alors soldat, tu es prête à m’occuper ne serait-ce que quelques secondes ?

Je la provoquais en effet. Je la rabaissais surtout. Mais bien entendu je savais que si elle était ici c’était parce qu’elle avait du potentiel, et un bon savoir de combat. Je ne la sous-estimais pas intérieurement mais extérieurement si. Tank devait se douter que je faisais cela pour prendre l’avantage. Je gardais tout le temps ma main gauche dans le dos, une paire de menotte dans cette dernière et la main droite prête à agir à la moindre réaction de Angela. Je la tenais du regard. J’attendais son action et j’étais prêt à agir, frapper de la droite et commencer à mettre les menottes de la main gauche une à sa main et l’autre à son pied.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Jeu 8 Déc - 23:31

Angela… Je comprends que tu aies souffert entre les mains de l’Empire mais s’en prendre à tout ce qui est autorité en représailles ne te rendras pas ce que tu as perdu. Tu frappes autour de toi aveuglément parce que tu souffres et tu veux que ça s’arrête. Mais bon. Elle ne se laisse pas approcher facilement. J’ai réussi avec plus ou moins de succès et ce ne fut pas sans mal. Angela mange seule, dans son coin, ne parle à personne, dort isolée des autres… Et si elle est en présence d’autres, elle est agressive voire violente. Elle a tout de ces mignonnes petites créatures colorées : jolies au regard mais mortelles. Empoisonnées. Angela se sert de son charme et de son corps pour s’approcher de ses cibles. En ce sens, elle ne diffère pas de la plupart des assassins en service au sein des différentes factions. Empire, Consortium de Zann, République…

Le fait est qu’elle n’a pas le calme et la froideur de ses homologues. Ce serait plutôt le contraire, en fait. Alors si Ten lui offre la chance de se défouler sur quelqu’un, elle va foncer. Je ne doute pas des talents de combat du clone. Loin de là. Ceci étant dit, Ten a été formé suivant des concepts classiques. Un entrainement digne d’un soldat. D’un professionnel. Angela n’a jamais appris à se battre de la sorte. En fait, c’est plus combat de rue. Combat de prison. Frappes pour tuer ou blesser gravement, pas pour désarmer ou neutraliser. Elle ne se battra pas en finesse au corps à corps. Jamais. Elle y va à l’instinct, pour survivre. Pour gagner. Les prisons impériales sont tout SAUF des endroits agréables. Les gardiens, les autres prisonniers… Il n’y a que misère et cruauté. Jamais vous ne quittez un tel endroit sans séquelles et sans blessures, physiques ou autres.

Mais bon. Je ne dois pas intervenir. Ten a besoin de faire sa marque sans moi et Angela a besoin d’apprendre que tous ne sont pas là pour lui faire du mal. Je doute que ce soit le début d’une saine collaboration mais on ne se gagne pas des alliés du premier coup. Il va falloir du temps et c’est une des choses qu’on ne peut pas forcer sous risque de tout faire voler en éclat. Je les regarde faire, les bras croisés sous la poitrine en me disant que… C’est moi qui ai choisi de créer cette équipe. Parfois je remets en cause ma propre santé mentale. Souvent je me dis que c’était nécessaire. J’avais besoin de me prouver quelque chose autant que je voulais prouver quelque chose. Que l’on peut partir de rien, avoir une équipe dont personne ne voudrait et faire de grandes choses. Ma mère serait fière de moi. Elle me dirait : ma fille, un bon chef sait identifier le talent où qu’il soit. Tu as bien agi.

Ma famille me manque. Je suis ici en terre étrangère avec des gens qui ignorent tout de ma culture. Ils ne sont pas mal intentionnés, je crois mais en même temps, cette équipe dysfonctionnelle est là où je me sens le mieux. Ici, personne ne se cache derrière de faux semblants. Tout le monde dit ce qu’il pense. Cela fait une dynamique particulière mais je ne l’échangerais pas. Je déteste les faux sourires des politiciens et la suffisance des officiers. Rien ne remplace l’expérience. Les meilleures notes à l’académie militaire ne font pas de vous un bon leader. C’est l’expérience de terrain qui fait toute la différence. C’est pour cette raison que j’aime être au front et que je déteste être coincée dans un bureau. Un combattant est comme un félin sauvage. Mettez-le derrière un bureau et il devient un gros chat domestique qui n’a plus l’instinct du chasseur…


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Lun 19 Déc - 11:36



Ben Ghoster
Sergent de la République


Tank ne disait rien et nous laissa entre nous. Le combat était proche. En revanche, mis à part la capitaine, il n’y avait personne qui était là entrain de regarder. Je trouvais cela mieux. En aucune façon je ne veux humilier mon adversaire en face des autres membres de l’équipe. Ce que je souhaite simplement c’est de lui inculquer quelque notion de respect, afin qu’elle puisse accepter les ordres sans trop de problème. Je me tenais prêt et je voyais qu’elle allait me foncer dessus. Ce n’était qu’une question de temps. Elle bougea d’un coup sans prévenir en fonçant directement vers moi.

Je me tenais en position défensive quand elle arriva à mon niveau. J’allais la laisser donner le premier coup afin de voir ce qu’elle valait. D’ailleurs il ne se fit pas attendre, elle me décocha un coup de pied au niveau de la gorge dans le défaut de l’armure. Je n’avais eu que le temps de m’abaisser avant de recevoir un deuxième coup de pied dans le casque. Alors comme ça le premier pied n’était qu’une diversion afin qu’elle puisse donner un deuxième coup. Impressionnant. Je roulais sur le côté et me redressais toujours prêt à lui faire face. Elle voulait me frapper mais pas qu’un peu, ses coups étaient destinés à blesser fortement.

Pendant environ deux trois minutes je ne lui servais que de punching-ball, enfin j’étudiais sa manière de combattre. Je n’avais donné aucun coup à la jeune femme, et vu ses assauts répété, on pouvait penser que c’était dut au fait que je n’avais pas le temps d’en placer un. Je me tenais prêt à n’importe quel assaut et je devais admettre que la personne avait du potentiel. Mais il fallait que cela cesse. Lorsqu’elle décida de me donner un coup de pied dans les côtes je me mis à agir. J’attendais le dernier moment et de ma main droite je bloquais sa jambe tandis que de la gauche je lui attachais une partie des menottes. Puis en tenant sa jambe je la faisais tournoyer et je la lâchais afin qu’elle vole sur deux trois mètres. Ne lui laissant aucun répit je me mis à sa poursuite et je profitais qu’elle était au sol afin de sauter dessus et la bloquer totalement. Une fois au dessus d’elle j’attrapais sa main et l’attachais à sa jambe par les menottes.

Une fois qu’elle était neutralisé je me redressais et la regardais avant de dire :

- Le combat est terminé, tu es bloquée et tu ne peux plus combattre. Je dois dire que c’était pas mal. Mais tu te laisses trop submerger par tes émotions. Tente de garder la tête froide, sinon tu vas finir par mourir.

Je me penchais de nouveau vers elle en ouvrant les menottes et je lui tendais la main pour qu’elle se relève.






Gifs:
 


Dernière édition par Ben Ghoster le Lun 19 Déc - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Lun 19 Déc - 20:22

Je les regarde se battre et je n’interviens pas. Je sais, je sais, j’ai déjà dû le mentionner ainsi que les raisons de cette pseudo inaction mais je ne peux faire autrement. Quand je vois toute la rage d’Angela, je ne peux m’empêcher d’avoir un pincement au cœur. Elle n’est pas bien vieille cette petite et elle est aux prises avec plus de mauvais sentiments qu’il n’en faut pour que ce soit humainement décent. Elle n’est pas capable d’avancer. Elle reste accrochée à son passé, trainant un énorme boulet qui l’empêche d’atteindre son plein potentiel. Et à moins de faire une énorme erreur de jugement, la meilleure personne pour l’aider à passer par-dessus ça, c’est encore Ten. Un clone. Il représente une dualité. Les idéaux de la République. Le conformisme totalitaire de l’Empire. Le sergent clone n’est pas idiot. Toute sa vie il va porter ce fardeau.

Même une fois entravée par les menottes, Angela essaie de se battre. De continuer à se battre, plutôt. Je sais qu’elle n’abandonnera pas. C’est bien là le problème. Quand on lui dit de battre en retraite, cela va jouer avec son estime de soi. Elle pense qu’on la croit faible. Elle veut prouver le contraire. Elle n’est pas capable de voir que pour mieux sauter, il faut parfois prendre du recul pour se donner un élan. C’est une leçon qu’il va falloir lui enseigner tôt ou tard et je sais que ce ne sera pas facile. Moi? Je peux faire bien des choses. Mais ça non. Former… Ce n’est pas vraiment mon truc. La façon dont on forme les guerriers de mon peuple et la façon dont la République le fait… C’est très différent. Je ne dis pas qu’une méthode est meilleure que l’autre. Par chez nous, c’est beaucoup moins de théorie et beaucoup plus de pratique. La discipline est organique.

Quand il détache Angela, s’attendant à ce que le combat soit terminé, j’interviens avant qu’un drame ne se produise. Il lui tend la main pour l’aider à se relever mais je sais qu’elle va viser la gorge. Au moment où elle va frapper, Je m’interpose avec plus de rapidité que ma carrure ne le laisse supposer. Je bloque le coup avant de la soulever de terre par le col et de la plaquer contre le mur avant de lui gueuler à moins de cinq centimètres du visage que si elle refait un coup comme ça, je me chargerai personnellement de lui faire comprendre à la dure ce que c’est que l’honneur guerrier en lui faisant endurer l’environnement impitoyable de mon monde natal. Même les plus costauds d’entre vous ne font pas le poids contre ce qu’on trouve par chez moi. Ce n’est pas pour rien que nous avons gagné le respect des mandaloriens.


« Tu me refais un coup pareil, Angela et je te garantis que tu vas le regretter amèrement. Les Misfits sont une équipe. MON équipe. Et je ne tolèrerai aucun comportement déshonorable entre les membres de cette équipe. Tu en as gros sur le cœur, d’accord. Mais Ten ne t’a pas mis en prison. Il ne t’a pas torturé. Il n’a rien fait qui le désigne comme un ennemi outre le fait que c’est un clone. Est-ce que c’est compris?

Ten, tu es celui qui a failli se prendre un coup en traitre et tu es ici pour former les troupes. Sans utiliser de mesures coercitives ou punitives, car le but n’est pas de reproduire les tares de l’Empire ou la réponse automatique des officiers de la République, comment feras-tu pour régler ce problème qui est bien plus que juste de l’insubordination. Comment comptes-tu t’y prendre pour forger non seulement le corps de ce soldat mais également son esprit? »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Lun 19 Déc - 21:30



Ben Ghoster
Sergent de la République


Une fois la petite bagarre terminée, je la voyais se débattre, tant bien même qu’elle était menottée. Je soupirais dans mon casque de manière discrète. Comment savoir ce qu’elle avait pu endurer pour avoir une telle rancoeur envers moi, enfin ce que je représentais. Je n’osais l’imaginer. Je n’étais pas dans les salles d’interrogatoires et ce n’était pas toujours les Jedis qui s’occupaient de cela. Quand on avait un prisonnier que les Jedis n’avaient pas d’information ou quoi que se soit d’autres, il ne revenait jamais. Bomber avait son avis sur la question et ne trouvait pas ça convenable. Nous pensions cela aussi, mais nous n’osions pas le dire à voix haute.

Au moment où je tendais la main à Angela après l’avoir libérée de ses entraves elle me sauta à la gorge. Mais Tank intervint et contra le coup comme s’il n’était rien. En un clignement d’oeil, je la voyais bloquer la jeune femme et la sermonner. Je ne voulais pas être à la place de la jeune femme. De ce que je comprenais, elle devait avoir subit des atrocités qu’on ne devrait pas connaître. Elle perd confiance vis à vis des autres et elle ne se fait confiance qu’à elle-même. Certains clones étaient solitaires aussi, mais au final un bon retour aux sources leurs avaient fait comprendre que nous n’étions pas qu’une seule personne, mais une équipe.

Tank me sortit de mes pensées en me demandant de quel manière j’allais m’occuper de son cas à elle. De quel manière ? C’était une bonne question. Surtout que je ne devais pas punir, ni la rendre aussi droite que je l’étais. Comment faire pour éduquer une personne qui ne souhaitait pas être aidé ou recevoir les ordres et les suivre. C’était vraiment une question épineuse que la capitaine me posait. Je me mis à réfléchir et finalement une idée germa dans ma tête. Elle ne m’aimait pas pour ce que j’étais et elle n’avait confiance qu’en elle. Je retirais mon casque tout en avançant vers elle puis je disais :

- Et bien, vu qu’Angela est quelqu’un d’assez forte physiquement je vais la prendre avec moi. Soldat tu seras directement sous mes ordres. Tu n’auras à t’inquiéter que de la capitaine et de moi-même pour les ordres, sauf demande. Pour résumer tu me suivras partout où j’irais, tu travailleras en collaboration avec moi et tu obéiras à tous mes ordres. Je t’attendrais chaque matin dès cinq heures pour entraînement personnel avec moi. Si la Capitaine n’y voit aucun inconvénient bien entendu.

En l’ayant à mes côtés tout le temps, j’aurai la possibilité de faire en sorte qu’elle ne fasse pas n’importe quoi et je pourrais m’occuper de son cas personnellement. En plus d’avoir une punition pour elle, elle a reçut en même temps une promotion en ayant que nous deux, Tank et moi, en chef. Je ferais en sorte de craquer cette carapace et de faire en sorte qu’elle puisse concevoir l’honneur comme Tank en avait fait mot. Je reprenais la parole en remettant le casque :

- Et tu m’appelleras Sergent ou Monsieur pour le moment. Compris Soldat ? Maintenant rompez, je vous attendrais demain matin à cinq heure.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mar 20 Déc - 4:29

La réaction d’Angela aux paroles de Ten ne se fait pas attendre et elle est explosive. Elle refuse en bloc les termes qui lui sont imposés. Je secoue la tête, un peu déçue. Non la mon cher formateur, tu t’es planté sur ton choix de tactique. En même temps, qu’il s’en rende compte ou non, Ten est aussi là pour apprendre. Ten est habitué à une structure de commandement clair, à un système rigide, encadré et très peu flexible. S’il veut réussir à fonctionner avec les Misfits, il va devoir apprendre à user de la psychologie pour cerner ses subordonnés et trouver de meilleures stratégies pour les amener à fonctionner. Évidemment, I-0N pourrait lui donner un dossier complet et exhaustif sur chaque membre de l’équipe mais… Je doute très fortement qu’il aille demander l’aide d’un ancien droïde séparatiste. Les vieux réflexes, si vous voulez.

Mais revenons-en à la présente situation. Si on regarde les choses d’un point de vue stratégique, la première erreur de Ten aura été de voir Angela comme un soldat avant de la voir comme une personne. Les clones sont habitués à travailler entre eux. Entre professionnels. Entre soldats. Mais face à des civils? J’ai lu les rapports. Ce n’est pas pour rien qu’ils étaient commandés par des Jedis ou des humains ordinaires. Quand on vous programme pour la guerre, il y a des pans entiers des interactions humaines qui ne vous sont pas inculqués. C’est une erreur qui n’est pas catastrophique mais c’est quelque chose qui va lui servir dans un futur plus ou moins proche. Le facteur civil existe et il est crucial d’en tenir compte. Sur une planète en proie à la guerre civile, c’est le type lambda, père de famille, qui risque de vous offrir un abri en territoire hostile. Pourquoi?

Parce que si vous les traitez bien, les civils deviennent une force. Ten n’a pas mal agit. Il n’a pas échoué dans sa tâche. Il n’y avait pas de bonne ou de mauvaise réponse car quoi qu’on en dise, ici, il est en environnement contrôlé. Il peut faire des erreurs. Il doit faire des erreurs. Apprendre à désapprendre puis à réapprendre. Je vais m’occuper de parler à Angela et lui faire comprendre la nouvelle dynamique. Elle aura du mal à avaler la pilule mais comme c’est moi qui lui ai permit d’échapper à l’Enfer, elle m’en doit une et toute une. Elle m’écoutera. Elle va l’avoir de travers. Elle risque de m’en vouloir dans une proportion microscopique. Mais c’est sa douleur qui parle à travers elle et non elle. Je lui a donné une seconde chance. Il faut juste l’aider à se libérer de ses chaines. L’esprit est la pire des prisons qui soit. Je la congédie avant de me tourner vers Ten.


« Si tu te demandes, non, tu n’as pas échoué. Tu es ici pour apprendre d’eux comme ils apprendront de toi. Angela n’est pas une militaire. C’est une civile à la base. Tu ne peux pas aborder le monde comme si tout tournait autour de l’armée. Tes intentions étaient nobles. Ton raisonnement solide. Mais tu as mal jugé la personne en face de toi. Et c’est normal. Je suis à la fois déçue et fière de toi. Pourquoi?

Parce que quoi qu’on en dise, tu es humain. Les clones ont longtemps été dépeints comme des machines organiques. Tu as écouté ta tête et ton cœur de soldat. Tu as cherché le compromis le plus efficace. Tu étais prêt à faire don de ta personne pour l’aider. Mais ce n’était simplement pas la bonne solution. Bravo Ten. Tu me confirmes ce que je supposais. Tu es la personne parfaite pour faire ce boulot. Oh que oui. »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mar 20 Déc - 11:01



Ben Ghoster
Sergent de la République


La réaction de la jeune femme fut beaucoup plus violente que ce que je m’attendais. Elle n’était pas ravi par mes demandes. C’était logique mais pour moi c’était le meilleur moyen de faire en sorte de pouvoir l’aider. Est-ce que j’avais mal fait ? Je n’en savais rien. Mais une chose est sûr j’ai fais ce qu’il me semblait le mieux dans cette situation. Tank parla rapidement à Angela et l’envoya vaguer à ses occupations. Lorsque la capitaine se tourna vers moi je remarquais que j’avais mal agit. Ou tout du moins pas de la meilleure façon qui soit.

Mais la capitaine m’annonça que je n’avais pas échoué. Ce qui me surprenait un peu. Je la laissais m’expliquer tout en détails car je ne voyais pas où elle souhaitait en venir. Je devais apprendre d’eux et eux qu’ils apprennent de moi. Elle m’expliqua qu’Angela était une civil et non un soldat et que c’était ça mon plus gros défaut. Je ne pouvais pas considérer tout le monde comme des soldats prêt au combat. J’avais mal jugé et j’avais fais une erreur. Sauf que Tank m’annonçait qu’elle était fière de moi tout aussi bien qu’elle était déçue. Je la regardais bizarrement. De quoi voulait-elle parler ?

Elle m’annonçait que les clones étaient vus comme des machines organiques sans émotions. Je ne disais rien. Il était vrai que nous étions peint de cette manière, même si ce n’était pas le cas. Nous sommes des soldats certes mais nous avons aussi des sentiments, nous rions ensemble et nous nous protégions les uns les autres car nous ne voulions pas voir les nôtres mourir. Tank me disait que j’avais tenté de faire un compromis et que j’avais utilisé mon coeur et ma tête et que même si ce n’était pas la meilleure solution j’étais quand même l’homme de la situation. Je retirais mon casque afin de pouvoir la regarder droit dans les yeux et je disais :

- Sauf ton respect capitaine, en quoi suis-je l’homme de la situation si j’ai fais une erreur de jugement ? Qu’est-ce qui aurait été le mieux pour cette personne ? Je suis pour le fait d’apprendre de mes erreurs et d’avancer. Mais ce n’est pas une chose simple ce que tu me demandes. Comment faire pour améliorer ma personne en étant un instructeur digne de ce nom ?






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mar 20 Déc - 22:10

« Tu réponds bien à tes propres questions. Faire des erreurs c’est accepter d’être imparfait. C’est reconnaitre qu’on peut se tromper. Tu penses que je n’en fais pas, des erreurs? Tu es un formateur. Les troupes te regardent et veulent apprendre. Elles veulent un modèle. Un surhomme n’inspire pas. Quelqu’un qui a l’air parfait dérange ou intimide. Si tu ne comprends pas, tu finiras par comprendre. »

Je pourrais lui faire un long discours sur ce qu’est un bon formateur et un bon chef, sur toute la philosophie derrière, sortir les grands mots et les grands principes. Je pourrais lui dire quoi faire et comment le faire. Mais ce serait aller contre lui et non pas avec lui. Il a besoin d’apprendre, de se bâtir sa propre réputation, pas de se calquer sur moi. Je doute très fortement que les Jedis étaient du genre à dire quoi faire dans les moindres détails aux clones. Ce sont des philosophes, les Jedis. Ils parlent par paraboles et par énigmes plus que directement. Alors il ne peut pas me dire qu’il a l’habitude de se faire tout donner tout cuit dans le bec. Ten est une bonne personne. Il va réfléchir à ce qui s’est passé. À pourquoi son idée n’a pas fonctionnée. Et sans moi, car il n’a pas besoin qu’on lui donne une béquille, il va développer une nouvelle stratégie. Tout simplement.

Et puis du reste, jusqu’à présent, Angela est la seule personne qui se soit montrée véritablement hostile à Ten. Je voulais que sa confiance soit ébranlée. Qu’il se remette en question. Qu’il se pose des questions. À mon avis, la République n’encourage pas suffisamment ses officiers à penser. C’est vrai quoi. Regardez le merdier dans lequel Ten s’est retrouvé à cause de l’imbécilité d’un de ses collègues. Ah je ne dis pas que l’Empire est mieux. Trop de fanatiques, à mon avis. Ceci dit, ce n’est pas de trouver le moins pire des deux, c’est de viser à l’efficacité de tous et chacun. Je reprends la visite des lieux, changeant de sujet, expliquant à Ten la configuration de nos installations. Nous rencontrons pas mal de « gens anonymes », tous ces hommes et ces femmes qui travaillent avec nous mais qui ne sont pas le « cœur » des Misfits.

Évidemment, tous ont droit à une rapide présentation mais sans rien de trop élaboré non plus. Quand même. Sinon le temps d’arriver à ses quartiers, nous serons quoi, le mois prochain? Si absorbée que je suis par la présentation plus technique des lieux que je n’entends pas le léger bruissement à peine perceptible des pas d’une des humanoïdes les plus gracieuses et en apparence délicate que je connaisse. Sierra. Je ne sais pas exactement à quelle espèce elle appartient (il y a bien deux ou trois espèces humanoïdes ou proche humaines avec des oreilles pointues) mais ce n’est pas important. Sierra est d’une grande beauté, calme, gracieuse et semble avoir un pouvoir spécial qui fait qu’elle a toujours l’air d’être à son avantage. Elle pointe du doigt Ten comme si elle voyait un fantôme avant de faire quelque chose que je ne l’ai jamais vu faire : elle lui saute au cou.




Sierra, Survivante de la Guerre des clones

« Je me souviens de toi. Tu as sauvé mon village. Ils disent que tous les clones sont pareils mais c’est faux. Tu as peut-être oublié mon visage, tu as dû sauver des dizaines de petites filles… Mais moi je n’oublierai jamais le tiens. Sans toi, je ne serais pas ici aujourd’hui. Tu as chassé les droïdes et les mercenaires des séparatistes avec ton équipe. Tu as inspiré une poignée de civils à prendre les armes pour défendre tout un monde... »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mer 21 Déc - 0:44



Ben Ghoster
Sergent de la République


Tank me répondit à mes questions par une sorte d’image, une hyperbole. Cela me rappelait au temps des Jedis, où ils nous ne disaient pas quoi faire mais plutôt que nous devions trouver la réponse en nous même. C’était souvent frustrant, mais ils savaient ce qu’ils faisaient. Dans ce cas je devais faire confiance à la capitaine et je devais apprendre de moi-même afin de trouver le pourquoi de mon échec et que je me forge moi-même ma réputation. Ici je n’étais plus dans l’armée des clones, j’étais dans une autre armée. Et cette armée avait un groupe spécial où j’avais accepté de venir. Un escadron suicide si l’on peut dire. Un groupe qui ne marche pas et qui ne sont pas fait pour l’autorité. Il me fallait m’adapter et faire en sorte de comprendre tout ce dont il y avait à savoir sur ce groupe.

Pendant que nous disions bonjour aux autres membres je ne cessais de réfléchir. Les paroles de Tank me revinrent en tête encore et encore. Les gens ne veulent pas d’un symbole impossible à atteindre, ils ne veulent pas d’un surhomme ou d’une quelconque personne qui ne leur montre que part le fait d’être au dessus d’eux. Plus j’y pensais, plus je me disais qu’ils avaient besoin d’une personne qui évolue à leur côté, avec ses faiblesses et ses forces. L’image de Kenneth et Grognak me vint en tête. Ces deux là se coordonnaient plutôt bien et c’était cela dont j’avais besoin. D’avancer avec eux et non devant eux. Je devais évoluer en même temps. Mais dans ce cas quoi faire avec Angela ? Pour ça, il me fallait y réfléchir encore un moment. Je n’aurais pas la solution miracle en un claquement de doigt.

Tank m’expliqua un peu comment tout fonctionnait quand soudain une autre jeune femme arriva vers nous. Elle était plutôt différente de la dernière que j’ai vu. SA race était assez surprenante et ça me disait vaguement quelques choses, mais je n’arrivais pas à mettre la main dessus. Quand elle m’aperçut elle me pointa du doigt. Surpris je me retournais vers la capitaine pour la questionner quand soudain la jeune femme me sauta littéralement au cou. Elle commença à me dire qu’elle me connaissait et que j’avais sauvé son village pendant la Guerre des Clones. Elle m’avait dit aussi que j’étais un clone unique en mon genre. Je devais admettre que c’était amusant, mais beaucoup de mes frères avaient eut la même tête que moi. Sauf que cette petite pouvait bien me dire quelque chose, ou tout du moins sa race. Souriant je tapotais doucement sa tête avant de dire :

- Doucement chipie, ne va pas te faire mal. Je suis désolé, mais je ne suis peut-être pas le clone que tu recherches, beaucoup avaient la même tête que moi. Malgré cela je dois admettre que ta tête ne m’est pas inconnue.Ma mémoire me joue parfois des tours sur mes anciennes missions, il faudrait me rappeler le nom de la planète. Capitaine quelle est le nom de cette jeune fille qui ne veut pas me lâcher ?






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mer 21 Déc - 4:03

Je pourrais bien dire à Sierra de lâcher Ten mais je sais qu’elle ne le fera pas. Sierra, toujours calme, tranquille, discrète… Les gens pensent qu’elle n’a pas vraiment de sentiments forts et que c’est une particularité de son espèce. Toujours silencieuse, se déplaçant sans bruit, c’est un vrai fantôme qui ne laisserait même pas de traces en marchant dans la boue ou dans la neige. Je peux dire que je suis un peu jalouse. Jamais au grand jamais Sierra ne s’est comportée comme ça avec moi. Et on se connait depuis à peu près mon arrivée au sein de la République Galactique donc quelques années. Enfin bon : je voudrais aider Ten mais je ne sais absolument pas de quel événement elle peut bien parler. En fait je ne saurais dire grand-chose si ce n’est le nom de sa planète natale et encore. Je le regarde l’air de dire : mais je n’en sais rien moi!

« Euh… Elle s’appelle Sierra. Pas de nom de famille dans les registres de la République Galactique. Ensuite, elle est originaire de 244Core, une planète atrocement riche en ressources. De mémoire, la planète fut impliquée dans une sordide affaire où les Séparatistes, sous l’insistance de Nute Gunray, ont tenté de déstabiliser le cœur de la planète pour atteindre son riche noyau le plus rapidement possible. »

J’ai l’air d’être une historienne militaire? Il a de la chance que je m’en souvienne! En fait, il faut dire qu’avec un nom pareil, on n’oublie pas une telle planète. Et le fait que Sierra se comporte ainsi indique que quoi que Ten puisse penser, il est le clone dont elle parle. Ne me demandez pas comment. Personnellement, j’aurais eu bien du mal à tous les distinguer, au sortir de Kamino, quand ils sont « tous neufs », sans les distinctions qu’ils vont développer plus tard au cours des combats.  Je demande à Sierra de lâcher Ten. Peut-être qu’il est inconfortable avec les contacts physiques, qui sait. Et il se produit une autre chose incroyable : Sierra secoue vigoureusement la tête et refuse d’obéir aux ordres. Je suis sans voix. Je ne sais plus quoi dire, c’est… C’est fou. Je veux bien croire que Ten ou lui et ses potes ont sauvé le village de Sierra mais…

« Non. C’est toi. Ce n’est pas un autre. Je le sais. Tu as peut-être oublié mais je le sais. Tu es celui qui a sauvé mon village. Ils ont voulu le détruire parce que nous avons refusé de les aider à creuser jusqu’au cœur de la planète. Ils ont voulu tuer notre monde. Mais au final, nous les avons repoussés jusqu’aux étoiles et ils ne sont plus jamais revenus ensuite. Et nous n’avons jamais oublié nos sauveurs. Jamais. »

Il va falloir qu’I-0N me sorte les archives de cette bataille parce que bon, je voudrais une confirmation du « camp adverse » sur la question. Si Ten ne s’en souvient vraiment pas, on ne sera pas trop de deux pour l’aider à s’en souvenir. Je ne peux pas promettre que ça va fonctionner, la mémoire est une faculté qui oublie, mais au moins on aura essayé. D’ailleurs, quitte à rester là plus ou moins inutile à regarder Sierra accrochée au cou de Ten, si délicate et fragile… Je contacte par comlink l’ancien droïde séparatiste et je lui demande de faire les recherches appropriées. Le fait que Sierra parle de clones voudrait dire une mission sans Jedi… Ce qui serait quand même particulier. Pas impossible mais cela voudrait plus dire une sorte de black ops ou assimilable… À vérifier dans les délais les plus brefs si je ne veux pas avoir l’air d’une parfaite idiote.[/i]


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mer 21 Déc - 11:08



Ben Ghoster
Sergent de la République


Tank me regardai d’un air surpris. Elle ne s’attendait pas à la réaction de la jeune femme. De plus elle semblait surprise un peu par ma question. D’ailleurs elle commença à me parler de qui elle était et d’où elle venait. La planète 244Core…. Avec les informations que me donnaient la capitaine je commençais à y voir plus clair. De plus la jeune fille me parla de ce qui c’était passé et maintenant je m’en rappelai un peu. Mon escadron avait été envoyé sur place en mode infiltration. Nous devions simplement faire de la surveillance et reporter chacun des détails de ce que les Séparatistes faisaient sur la planète. Sauf que ça ne c’était pas passé comme prévu, c’est rarement le cas.

Shadow avait terminé sa reconnaissance et il était prêt à faire bagage, sauf que ce n’était pas le cas de Sight et Bomber. Il ne pouvait pas rester là sans rien faire pour ces gens, sauf que nous étions que l’escadron de reconnaissance. On nous avait ordonné de ne pas intervenir peu importe la situation. Mais voir les gens être sur le point de se faire tuer juste pour refuser d’obéir, nous a fait désobéir aux ordres que nous savions tous qu’ils n’étaient pas corrects. Alors nous avons donnés l’assaut étape par étape. Je me rappelle pas de tous les détails de la mission mais je me rappelle d’une petite que j’avais récupéré au beau milieu d’un échange de tir. Elle était terrorisée et une fois que je l’avais sauvé elle ne voulait pas me lâcher. Très vite nous avions apprit que ses parents étaient mort pour avoir protestés. La suite ne fût que guerre et affrontement avec les Séparatistes, mais nous avions réussi grâce aux villageois à les repousser de la planète.

Je baissais la tête vers la jeune fille qui ne cessait de se coller à moi et secouait la tête quand Tank lui ordonnait de me lâcher. Je soupirais un peu et j’eus un sourire en coin. Si les gars voyaient ça, ils seraient tout aussi surpris que moi, si ce n’était davantage. Brain se serait rapidement rappelé de tout cela, il archivait chaque détails et il faisait en sorte de tout noter pour pas oublier. Il faudrait que je fasse pareil au moins ça m’éviterait d’avoir ce genre de problème. Je caressais le dessus de la tête de la petite avant de dire :

- Oui je me souviens plus ou moins maintenant. Même à l’époque tu ne voulais pas me lâcher petite Sierra.

Je me tournais ma tête vers Tank avant de lui dire :

- J’ai sauvé la vie à cette petite lors d’un échange de tirs entre nous et les Clankers. J’ai réussi à la mettre à l’abri, mais à l’époque j’ai du forcé pour qu’elle puisse me lâcher de son étreinte. D’ailleurs pourquoi tu es là toi ? Enfin comment tu es arrivée là ?






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mer 21 Déc - 22:32

Ah d’accord… Je vois. Enfin. Dans une moindre mesure. On me dira que ça fait cliché, le soldat héroïque qui sauve une enfant qui finit par grandir en l’idolâtrant mais c’est beaucoup plus fréquent qu’on ne le pense. En fait, plus souvent qu’autrement, tout ce qui est militaire marque négativement : des pertes en vies humaines, de la destruction, tout ça. Mais quand au contraire nous parvenons à inspirer, à montrer que nous ne sommes pas que des marchands de mort… LÀ notre travail se fait réellement. Ce n’est pas JUSTE une question d’image. Nous représentons une entité et les valeurs de cette dernière donc il est vrai que nous devons projeter la bonne impression. Mais plus encore, nous sommes aussi, qu’on le veuille ou non, une source de curiosité et c’est notre devoir que de susciter la bonne curiosité. La bonne inspiration.

L’espèce à laquelle appartient Sierra vieilli différemment de nous. En âge standard, elle est mature. Adulte. Mais au sein des siens, elle est au mieux une adolescente et encore. Grandir sans parents avec pour seul souvenir un soldat clone venu l’arracher aux griffes d’une mort certaine… Tu m’étonnes qu’elle soit plus difficile à faire descendre qu’un Ewok de son arbre. Moi je trouve ça rigolo à défaut de trouver ça mignon. Mais ça… C’est ma vision des choses. Peut-être que ça dérange Ten. Je ne pourrais pas dire. Peut-être qu’il n’aime pas les contacts physiques. Moi je sais que je ne suis pas particulièrement fan, en tout cas. À chacun sa perception des choses et ultimement, nous avons de quoi faire une galaxie riche et complète, avec ses bons et ses mauvais côtés. On ne peut pas avoir un sans l’autre, à ce qu’il parait. Mais c’est sans importance.


« Sierra bah… Je ne sais pas comment elle s’est retrouvée sur Denon, probablement qu’elle s’est retrouvée à voyager de camp de réfugiés en camp de réfugiés mais je sais comment elle a fini chez les Misfits. Crois le ou non, elle a survécu toute seule sur cette immense planète sans logement fixe ni rien. Apparemment, les réfugiés de guerre, après la déclaration de l’Empire, ce n’était plus une priorité. Beaucoup de purges.

Alors elle a commencé à faire ce qu’on fait tous pour survivre. Observer. Une personne jette un truc utile, elle ramasse. Quelqu’un échappe quelque chose sans s’en rendre compte, elle ramasse. Elle écoute et ce qu’elle entend lui permet de ne pas se faire attraper par les autres parasites dégénérés qui vont infestent une planète comme Denon. Je suppose que j’ai attiré son attention mais c’est Loktar qui l’a chopé. »


À la mention de mon plus fidèle ami et accessoirement monture de combat, Sierra grimace. Loktar est un prédateur et chasseur un prédateur n’est pas facile. La tête de Sierra quand du haut des cieux il lui est tombé dessus… Moi je sais quand il se met en chasse, j’ai pratiquement été élevé avec. Mais dans un monde fortement technologique, on oublie trop souvent qu’en dehors des droïdes et de tous ces machins automatisés, il y a des êtres de chair et de sang qui ont servi d’inspiration à tout ça. Personnellement, le règne animal n’a toujours pas finit de me surprendre. Il y a dans la nature des créatures vraiment fascinantes que l’on ne peut qu’envier. En tout cas, Loktar n’en veut plus à Sierra. Elle a le droit de le gratter derrière les oreilles maintenant. Reste à savoir ce que Ten va vouloir faire de sa nouvelle plus grande fan numéro un…


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mer 21 Déc - 23:41



Ben Ghoster
Sergent de la République


La capitaine commença à m’écouter sans répondre, je me demandais bien ce dont elle pouvait penser. Au bout du compte je ne connaissais presque pas cette petite qui restait suspendu à mon cou. Il fallait dire que la seule interaction que j’ai eu avec elle fût de lui sauver la vie. Pour ce qui est de la suite c’est une tout autre histoire. Elle idolâtre peut-être le métier de soldat, mais ça n’a rien d’enviable. On est sous le feux ennemis tous les jours et nous affrontons la mort à chaque instant. Ce n’est pas une vie enviable pour des personnes, mais il faut des gens pour faire la guerre et je fais partis de ces gens. J’ai été créé pour faire la guerre et je ne suis pas que là pour faire décoration. Je suis là pour me battre pour la République.

Tank commença à me dire comment elle avait récupéré la petite Sierra. Mais elle n’avait pas vraiment d’idée de comment elle avait fait pour arriver ici. Par contre ce qui me surprenait le plus était de savoir qu’elle avait survécu sur cette planète sans personne pour la protéger. J’étais assez admiratif de cette petite. Elle avait l’instinct d’une survivante et de la ressource. Des compétences fort importante. Mais je n’aurais jamais cru qu’un jour une des personnes que j’ai sauvé risquerai de devenir une soldat elle aussi. Lorsque la capitaine parla du fait que sa monture l’avait attrapée, Sierra commença à faire une grimace. A mon avis cela ne c’était pas passé très bien pour la petite. Finalement je décidais de retirer son étreinte par la force vu qu’elle ne souhaitait pas la retirer elle même. Je prenais ses deux mains et les retirais en forçant un peu. Une fois au sol je reprenais la parole :

- Je suis ravis que tu vas bien en tout cas Sierra et que tu m’as reconnu. Mais maintenant je suis ici pour vous former et je le ferais sans faire de préférence entre les soldats. Tu pourras venir me voir en dehors des heures de missions et d’entraînement pour parler de ce que tu souhaites, mais rappelle toi que je suis ton supérieur. Oh et une dernière chose. Fait attention à toi sur le champ de bataille, je ne serais pas toujours là pour te sauver les fesses petite chipie.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Jeu 22 Déc - 5:16

« Si ça peut te rassurer, tu ne la verras jamais sur le champ de bataille. Sierra est une espionne dans le sens le plus classique du terme. Elle va, elle regarde, observe, écoute et revient. Même si elle a un physique reconnaissable entre mille, c’est un vrai fantôme cette petite! Il n’y a pas que des soldats parmi nous, tu l’avais déjà remarqué. Sierra… Lâche la main de Ten. Il s’agit de ton supérieur. »

Pour le coup, je m’interroge : est-ce que j’ai réussi à manquer autant de détails sur la jeune alien? Pourtant en général je suis beaucoup plus observatrice… Aurais-je mal jaugé Sierra? Le fait qu’elle tienne tant à avoir un contact physique avec Ten laisse à penser que c’est parce qu’elle a besoin de sa présence pour être rassurée. J’ai toujours considéré son calme, sa patience et son attitude pensive comme faisant partie du personnage. Que c’était une sorte de curiosité plus modérée ou « introvertie ». Discrète, voilà. C’est le mot que je cherchais. Et si en fait c’était simplement une couche de vernis sur des blessures profondes, un deuil qui ne s’est jamais terminé, quelque chose du genre? Je ne sais pas. Je ne suis pas psychologue et il existe bien des façons de penser qui sont complètement étrangères à mon peuple. Je vais devoir me pencher là-dessus.

Pour le moment, Sierra peut nous accompagner. Je redoute d’employer plus de dureté avec elle. Sierra, avant aujourd’hui, n’avait jamais désobéi. Si elle le fait maintenant, c’est qu’en quelque part, elle a besoin de Ten pour… Je ne sais pas moi, rester forte? Pour le moment, ce n’est pas ce qui est le plus important. Je veux finir la visite pour que Ten puisse ensuite se reposer un peu, faire le point et réfléchir à ce qu’il veut faire et comment le faire. Nous parvenons enfin à ses quartiers qui sont quand même plus que décents pour un sous-officier. C’est un trois pièce : salle de bain, chambre et une partie bureau où il peut recevoir un maximum de quatre personnes en même temps. Ce n’est pas la suite royale mais je connais bien de sergents qui tueraient pour avoir autant d’espace à eux. Autant faire en sorte que les Misfits se sentent bien. À l’aise. Et ce n’est pas tout.

S’ils développent un sentiment d’appartenance et d’attachement à cette base, à cette planète, ils seront prêts à mourir pour la protéger. Évidemment, Ten a accès à une suite logistique des plus complètes : il peut consulter tous les rapports non confidentiels envoyés par la République, il a accès aux caméras de surveillance de la base, il a son propre système de communication avec une ligne directe pour me joindre… Quand j’ai créé les Misfits, j’avais un objectif en tête : une communication optimale. 90% des idioties de champ de bataille sont attribuables à une mauvaise communication. Des ordres mal compris, une confirmation qui ne vient pas… Je ne laisse rien au hasard. Ce n’est pas mon genre et ce ne sera jamais mon genre d’ailleurs. J’ai bien des défauts mais sous-estimer l’importance de quelque chose n’en fait clairement pas partie.


« Bon bah… Ça, ici, ce sont tes quartiers. Cet endroit a été pensé avec efficacité en tête. D’accord, ça manque un peu de luxe mais en même temps, c’est l’armée, pas un vaisseau de croisière. Si jamais tu juges que des rénovations sont réellement nécessaires, n’hésite pas à me le faire savoir. Pour ce qui est de Sierra… Je suppose que tu pourrais toujours la former comme aide de camp puisqu’elle te suit à la trace… »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"


Dernière édition par Rudatankajarash Zanzamar le Mar 21 Fév - 20:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Jeu 22 Déc - 11:16



Ben Ghoster
Sergent de la République


Tank commença à me dire que je ne risquais pas de voir Sierra sur le champ de bataille car c’était une espionne. J’hochais la tête en entendant cela. Je me sentais un peu rassuré, je ne voulais pas qu’une petite comme ça se fasse tuer sur le terrain. Mais entendre qu’elle avait un incroyable talent pour la discrétion ça c’était surprenant. La capitaine lui ordonna de lâcher ma main. Je soupirais intérieurement. Elle ne voulait vraiment pas me lâcher. Je me tournais vers Tank en haussant les épaules pour lui dire que ce n’était pas très grave.

Puis nous continuâmes la visite. Finalement au bout d’un moment nous nous retrouvâmes à mes quartiers. C’était assez impressionnant je devais dire. Il y avait vraiment beaucoup de chose et je devais admettre que je ne pensais pas recevoir autant d’espace. Je regardais un peu partout et je trouvais ça très remarquable. Au moins il y avait de la place pour chaque objets. Le bureau avait un accès direct aux caméras de sécurité et à une ligne direct. J’étais impressionné. On ne voyait pas toujours ce genre de chose dans les quartiers de résidences, mais là j’étais surpris. Tank m’expliqua que c’était fait pour l’efficacité. Puis elle expliqua que je pouvais faire en sorte que Sierra devienne aide de camp vu qu’elle me suivait à la trace. Je prenais finalement la parole :

- J’aime beaucoup cet endroit capitaine et je dois admettre que je ne m’attendais pas à autant de soins au détail. Ces quartiers sont parfait pour moi. En ce qui concerne Sierra je verrais bien sur le moment. Pour l’instant si tu le permets j’aimerai avoir la permission de pouvoir prendre congé et réfléchir à tout ce qui vient de ce passer. Sierra j’ai besoin d’être seul un moment, donc tu peux retourner à tes occupations pendant que je m’occupe ici. On se reverra rapidement je te le garantis.

J’essayais de ne pas faire le méchant, mais j’avais besoin de me retrouver seul un moment pour faire le point. Il y avait tant de chose qui c’était passé qu’il me fallait faire le point et que je trouve mes repères.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Jeu 22 Déc - 22:23

À contrecœur, Sierra quitta la pièce, me laissant avec Ten. Enfin, pour un court moment encore. Il avait besoin de digérer tout ce qui venait de se produire dans sa vie et moi, j’avais un certain nombre de suivis à faire. Sierra et Angela étant au sommet de la liste. Ça plus toute la paperasse administrative pour le transfert de Ten dans les Misfits… Je ne laisserai rien au hasard, ça je peux vous le garantir. Hors de question de donner à mes détracteurs la satisfaction de pouvoir critiquer le manque d’assiduité côté formulariat de « la grosse brute sauvage venue d’on ne sait où ». Vous pensez que je ne les entends pas quand ils parlent dans mon dos? Vous pouvez me prendre pour une conne mais une conne n’est pas sourde pour autant. C’est qui le con, au final? Bref. Il y a un certain nombre de suivis à faire et je ne compte pas tergiverser. Ceci dit…

Que Ten soit à l’aise dans ses nouveaux quartiers est une bonne chose. Un lieu de travail se doit d’être convivial et d’inspirer à l’effort et à l’assiduité. Je ne dis pas de transformer chaque bureau en quelque chose de luxueux mais il faut se rendre à l’évidence : si vous ne prenez pas le temps d’apprécier ce qui vous entoure, vous ne voudrez pas vous investir car le lieu vous apparait comme déprimant ou oppressant. Et une baisse de productivité, chez les officiers et les sous-officiers, c’est absolument catastrophique. Encore plus dans une unité comme les Misfits où notre raison d’être se base sur notre succès. Je ne suis pas aveugle. Nombreux sont ceux qui voudraient se débarrasser de nous. Nous sommes une partie de l’armée républicaine, les forces terrestres, c’est clair et net. Nous ne sommes pas indépendants : nous disposons de plus de marges de manœuvres et c’est tout.

Si un général dit : capitaine Tank, déployez vos hommes sur X front, on y va. Si je croise un officier supérieur, je le salue. Si je rencontre un autre capitaine, nous sommes de rang équivalent. Le seul « traitement de faveur » c’est que j’ai ma propre base, mes propres troupes et que j’ai un budget que je gère comme je veux. Le jour où le sénat ou la chancelière diront : les Misfits, c’est terminé, ça va me briser le cœur mais je sais suivre les ordres. Préalablement je vais tenter de faire renverser la décision mais ça, n’importe quel officier dévoué à ses troupes le ferait. Pas moi spécialement. Enfin bon. Tout cela pour dire qu’il y a un certain nombre de contraintes dont je dois m’occuper. La guerre ne va pas s’arrêter parce que j’ai un nouveau sous-officier pour m’aider dans ma tâche. Combien sont morts dans une escarmouche ici et là pendant ce temps?


« Accordé. Bon repos sergent. Je m’attends à te voir demain à 0900 pour un briefing. Je ne t’apprends rien en te disant que nous avons une guerre à gagner. D’ici là, reposes toi, profites du reste de ta journée et de ta soirée. Encore une fois, bienvenue chez les Misfits et je sens que tu vas te plaire ici. Ce n’est pas une armée de clones comme tu as connu mais tu y trouveras ta nouvelle famille, j’en suis convaincue. »

Sur ces paroles, je le laisse vaquer à ses occupations avant de retourner vers mon propre bureau. Le travail n’attend pas et je sais que tôt (enfin, plus tôt) ou tard, Angela va débarquer dans mon bureau à propos de l’incident de tout à l’heure. Parfois les miens me manque : la discipline se fait tellement plus facilement par chez nous… Mais j’ai choisi ce mandat, je voulais tenter cette expérience et jusqu’à présent, le positif déclasse le négatif, ce qui est une excellente chose dans mon livre à moi. Et avec Ten… J’espère que ça va continuer encore longtemps! Qui sait, peut-être qu’un jour, c’est la chancelière qui nous remettra nos médailles en personne pour l’excellence de notre travail. Pour le moment, je peux encore rêver mais éventuellement ce sera une réalité… Rien n’arrête les Misfits et rien n’est impossible pour nous. Et on ne demande qu’à le prouver!

Fin.


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Une escarmouche épique à l'entrée de Grand line.
» Escarmouche WWI à WWII
» Escarmouche médiévale
» Soirée Carrigan + escarmouche 12 -mardi 8 déc. 21H
» Réunion de conf + escarmouche à 12 - 16 avril 21H15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Résurgence :: Galaxie :: Espace lointain-
Sauter vers: