AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mer 23 Nov - 4:30

Je sais qu’on m’a expliqué ce que c’était. Mais je ne comprends toujours pas. Je mentionne que ce n’est pas faute d’avoir essayé. Guerre froide, qu’ils ont dit. Encore des mots qui ne veulent rien dire. La guerre c’est la guerre. Point final. Je veux bien croire que ce n’est pas l’armée impériale, la flotte impériale ou le corps des stormtroopers qui nous tirent dessus mais je sais reconnaitre du matériel impérial quand j’en vois. Mercenaires, sympathisants ou fanatiques, donnez-leur le nom que vous voulez, il est ÉVIDENT qu’ils sont entièrement financés par les impériaux. Ce qui veut dire qu’il y a anguille sous roche et que d’une minute à l’autre, on pourrait voir débarquer le genre de renforts à vous faire hurler tellement vous en avez ras le casque de cette hypocrisie de politiciens. Si la guerre avait vraiment été déclarée, nous n’en serions pas là.

« Nous ne pouvons déployer de renforts, capitaine ». Nos troupes avaient envoyé un appel de détresse jusqu’à Denon et nos supérieurs refusaient d’intervenir, sous prétexte que cela provoquerait l’Empire? LES IMPÉRIAUX SONT DÉJÀ SUR PLACE! Ils sont idiots, ce n’est pas possible autrement! Vous ne voulez pas aider officiellement nos troupes? Soit. Je vais y aller moi-même parce que pour mon peuple, on n’abandonne jamais nos frères et nos sœurs guerriers. Jamais! Comme je ne sais pas piloter, quelqu’un d’autre va le faire pour moi. Je me rends au hangar de la base et je vais voir un des pilotes avec lesquels il m’arrive d’aller prendre un verre. C’est un wookie, en passant. Il est capable d’en imbiber, de l’alcool, avant de piquer du nez. Comme il me doit un certain nombre de service pour plusieurs paris perdus, je lui demande de m’offrir un aller simple.

Je reviendrai avec les troupes ou pas du tout. Direction Rhen Var! C’est là que nos troupes sont sous attaque par une force supérieure en nombre et je mangerai mon uniforme avant d’abandonner un soldat. Il va falloir faire vite avant que les huiles lourdes qui font trop de politique à mon goût se rendent compte de ce que je suis en train de planifier. Évidemment comme tout transit dans l’hyperespace, il faut un certain temps pour arriver et jamais au grand jamais la patience n’a été mon fort. Loktar fait tout ce qu’il peut pour me garder calme. Je l’adore ma grosse boule de poil mais là, ce n’est vraiment pas le moment. Des soldats sont en danger et je ne compte pas les laisser mourir sur cette planète pourrie pour une guerre déloyale livrée par forces interposées. Qu’ils la déclarent, la guerre, qu’on en finisse… Au moins on pourra faire les choses proprement.

Après un atterrissage en catastrophe ressemblant presque davantage à un crash pour éviter le feu de la DCA ennemie, je débarque fraiche comme une rose, prête à faire mon boulot : foncer dans le tas et ouvrir la voie pour les troupes. Les soldats me regardent débarquer avec un air ahuri. Je suis connue mais pas SI connue. Déjà, je dépasse d’une bonne tête au moins un wookie alors ça en jette et de deux, ma manticore me suit partout, une énorme bestiole capable de faire pas mal de dégâts. Il ne me reste plus qu’à trouver le chef des survivants républicains, celui qui a envoyé le message de détresse, histoire qu’on me donne un briefing complet sur les forces ennemies, leur composition, leur emplacement, ce genre de choses. Je déteste me lancer à l’aveugle. C’est une question de principe. Autant savoir où frapper le plus durement, tout simplement.


« Conduisez moi à votre chef. Vous avez demandé des renforts? Les renforts, c’est moi. La République ne va rien envoyer d’autre alors on va faire avec les moyens du bord. Vous en faites pas les mecs. Les larbins de l’Empire ne savent pas encore qu’ils vont se prendre la raclée de leur vie. Tout ce qu’il me faut c’est un topo complet et vous allez voir : on va la reprendre cette citadelle. »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"


Dernière édition par Rudatankajarash Zanzamar le Mer 23 Nov - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mer 23 Nov - 13:13



Ben Ghoster
Sergent de la République


Finalement j’étais à la tête d’une escouade et nous avions reçu comme mission de nous occuper de reprendre la citadelle de la planète Rhen Var. Ce n’est pas une chose aisé ce qu’ils nous avaient demandé. Surtout que je n’avais pas beaucoup d’homme. Ils m’avaient donné comme excuse que si je n’avais pas assez de troupes c’était parce qu’il fallait faire en sorte de déclarer ouvertement la Guerre à l’Empire. Je n’avais rien dit, mais ça m’agacer fortement. L’Empire ne faisait pas dans la dentelle, il ne s’encombrait pas d’une Guerre Froide, ils faisaient la Guerre, malgré ce que les gens pensent. Et la République ne peut rien faire pour le moment. Mis à part quelques missions discrètes.

Arrivé sur la planète nous nous posions non loin de la. J’étais en charge d’une escouade prête à en découdre avec l’ennemie, et je n’étais pas seul un autre sergent était présent et je voyais qu’il ne m’aimait pas trop. Il semblait m’ignorer et son escouade aussi. J’espérais qu’il n’allait pas faire des siennes et faire des folies. Une fois au sol nous préparions le terrain avec les communications et j’avais envoyé deux éclaireur afin de connaître un peu plus les forces ennemies. Lorsqu’ils revirent j’écoutais leurs rapports. Une cinquantaine de révolutionnaire avec des armes impériales qui gardent la zone près de la plaine Il y avait aussi une vingtaine d’entre eux qui protégeait le côté de la montagne et une dizaine près de l’entrée principale qui était fermée. Je commençais à faire part des observations à mon collègue :

- Les forces ennemies situent leurs plus grande puissance vers le côté de la plaine. Une vingtaine protègent la montagne tandis qu’une poignée s’occupe de l’entrée principale.
- Dans ce cas on va attaquer l’entrée principale avec toute les forces qu’on a.
- Une attaque frontale ? C’est un peu risqué. J’aurai plutôt pensé à ce qu’on…
- Écoute le clone ! Je me fous que t’es du même rang que moi. Ici je prend les commandes que ça te plaise ou non ! Je suis proche de devenir capitaine et je te surclasse, c’est compris ?
- De mon point de vue seul l’expérience surclasse tout.
- Dans ce cas tu vas m’obéir car j’ai combattu plus souvent l’Empire que toi. Et là on peut profiter que l’entrée principale soit si peu garder afin d’attaquer en plein centre et par la suite prendre le contrôle des remparts.
- Si c’est ce que tu penses. Mais c’est un mauvais plan et ça va nous coûter des hommes.
- ça va marcher. Va dire aux soldats qu’on va attaquer dans une heure.

Je partais dire aux troupes que nous allions attaquer bientôt et qu’il fallait se préparer. Je leurs expliquais que notre groupe allait couvrir l’attaque du second groupe en attirant les tirs ennemis. Au bout d’une heure nous étions fin prêt à combattre. Nous nous dirigeâmes vers le lieu où nous allions devoir attiré l’attention. Je chargeais de commencer l’attaque en sortant de la neige et tirant sur un des gardes. Mon escouade me suivit et les tirs nous pleuvaient dessus. On arrivait à tenir tête, et l’équipe A arrivait à grimper les remparts. C’était gagné ! Quand soudain une explosion retentit. Une forte puissance de feu fit voler nos camarades sur les remparts. La porte s’ouvrit et je pus voir trois Walker ATST sortir de la citadelle, j’ordonnais en hurlant :

- Replis !! On retourne aux campements !!!

On se dépêchait de retourner au camps pendant que l’on se faisait tirer dessus. Les Walkers ne nous suivirent pas, ils restèrent à protéger la Citadelle. Une fois au campement je commençais à envoyer un signal de détresse :

- Ici Sergent Ben Ghoster, nous demandons une aide immédiatement. Besoin d’une aide médicale. L’ennemie a plus de puissance de feu que prévue.

Je commençais à réfléchir à un moyen de passer outre leurs défenses, mais ça n’allait pas être chose simple. Maintenant ils savaient que nous étions là, et ils s’attendaient à notre venue. Il nous fallait trouver une contre attaque. J’étais entrain d’étudier les plans pendant que mes hommes allaient chercher les failles du système de défense. Finalement ils revirent et leurs forces n’avaient pas bougé pour le moment. Soudain une navette arriva près de notre campement. Je regardais et je voyais au loin une capitaine qui dépassait un Wookie d’une tête. J’étais surpris. Je ne connaissais pas vraiment, mais à ses vêtements je remarquais qu’elle était de nos rangs et supérieur à mon rang de Sergent. Mes hommes l’amenèrent à moi et je pu me présenter :

- Sergent Ben Ghoster Capitaine ! Nous avons perdu une demi-escouade et nous sommes en infériorité numérique. Voici les plans du bataillons.

Je montrais les plans holographiques de la ville et les fanatiques ainsi que les ATST présents. Je commençais mon résumé :

- Le Sergent envoyé avec moi a pensé qu’une attaque sur le front au niveau de la porte principale serait une bonne idée. Mais on n’avait pas vu les ATST cachés par les portes. Je pensais que l’on pourrait attaquer via la zone montagneuse mais maintenant  qu’ils savent notre présence ça risque d’être compliqué. Qu’en pensez-vous capitaine ?






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mer 23 Nov - 20:32

Si je comprends bien, un imbécile a voulu se penser plus malin que les autres et il a foutu un bordel pas possible. Pour ce que j’en déduis, il a au moins eu la décence de se faire descendre, ce qui veut dire que la chaine de commandement sera un peu moins polluée. C’est une bonne et une mauvaise chose parce qu’effectivement, ça veut dire que l’ennemi sait que nous sommes ici. Correction. Il sait que certaines des forces en présence sont ici et qu’ils ont cloué au sol la navette avec les renforts. Ils ne savent pas que les renforts c’est moi… Et donc que j’apporte mes propres cartes dans le jeu. En tout cas, le sergent me semble compétent et un minimum sympathique. Il n’a pas essayé de me lécher les bottes et a eu l’intelligence de ne pas passer de commentaires désagréables sur moi, dans mon armure des forces républicaines sur mesure…

« T’en fais pas sergent. J’ai un plan. En fait, pour commencer, oublie le capitaine, le vouvoiement et ce genre de trucs. Gardes ça pour quand on sera dans un milieu protocolaire. Ici, on vit et on meurt ensemble. Alors tu m’appelles Tank et je vais t’appeler Ben car nous sommes des guerriers et des frères sur le champ de bataille. Là d’où je viens, tous les guerriers font partie d’une grande fratrie. »

Ignorant les regards de certains soldats (je n’ai que ça des regards, souvent de méfiance, à cause de ma carrure et de mon apparence tout sauf sympathique), je m’avance d’un pas lourd vers la carte des opérations et je commence à jouer avec, entrant les détails de mon plan. La technologie militaire impériale, comme notre technologie, part du principe que l’ennemi utilise des moyens avancés donc mécanisés pour mener ses attaques. Ce que je veux dire c’est que leurs détecteurs peuvent identifier n’importe quelle configuration de chasseurs ou de navettes mais ils ne peuvent identifier ce qu’ils ne connaissent pas. Mandallia? Personne ne vient sur mon monde natal. Je suis convaincue que 95% des gens de cette galaxie ignore l’existence de notre planète. Et cette ignorance est notre avantage. Pourquoi, demandez-vous? Je vous explique.

De ce que je comprends, ce ne sont pas des troupes impériales, nous avons déjà établi la chose avant même que j’arrive. Ce qui veut dire que l’équipement qu’ils ont sera flambant neuf et non marqué, donc avec les paramètres de base une fois sortis de l’usine. Du coup, si leurs senseurs détectent Loktar, ils auront comme identification « forme de vie volante de nature inconnue ». S’il s’était agi de troupes impériales, leur équipement, plus perfectionné, aurait identifié ma manticore correctement. Maintenant, raisonnons comme suit : entre tenter de tirer un gros volatile qui se promène dans le lointain ou garder un œil sur un assaut de la République, vous allez plus tenter de voir si la navette va retenter un passage. Loktar va voler au-dessus de la citadelle ou à proximité à quelques reprises, juste pour qu’ils s’habituent à sa présence. Avec le mouvement en bas et les cadavres de nos troupes, ils penseront que c’est un gros charognard…


« …Alors du coup je sauterai du dos de Loktar, directement sur l’AT-ST le plus proche et je sèmerai la confusion pendant que vous tous débarquez par le côté de montagne et les prenez à revers. Du coup, si mon plan échoue, je suis la seule victime avant votre intervention. Et rappelez-vous : vous ne chargez pas tant que deux des trois marcheurs ennemis sont hors service! Pas avant! Je ne gaspille pas les troupes, moi! Des questions? À part que c’est suicidaire de sauter d’une telle hauteur? »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Jeu 24 Nov - 9:36



Ben Ghoster
Sergent de la République


La capitaine m’écoutait sur les événements qui c’étaient passés. Elle semblait exaspéré par ce que le second Sergent avait fait. Je ne disais pas grand-chose en plus. La capitaine avait un gabarie assez particulier. Je ne m’attendais pas à voir une force de la nature comme cela. Elle avait une armure faite sur mesure et son physique montrait qu’elle était faite pour le combat. Je n’allais pas faire de réflexion sur elle et je verrais bien si elle me traite en clone ou simplement en camarade. Une fois que j’avais fini d’expliquer tout ce qui c’était passé, elle commença à me parler. D’ailleurs elle me tutoya et commença à me dire qu’il fallait oublier les procédures. Elle ne voyait que par la bataille et cela me rassurait un peu. Un être qui se fichait de qui on était et à qui l’on confiait sa vie sur le champ de bataille. Ça me rappelait des souvenirs de la guerre des clones avec mes camarades, mes frères. Je répondais à la suite :

- Très bien Tank ! Je suis à tes ordres. Être prêt à mourir avec ses frères aux combats ça je sais ce que c’est. Tu peux compter sur moi.

Finalement je commençais à lui expliquer les emplacements de l’ennemi. Elle semblait réfléchir un peu puis au bout d’un moment elle annonça qu’elle avait un plan. Je l’écoutais parler et plus elle m’en disait plus je le trouvais insensé. Mais pas dans le mauvais sens du terme, mais un sens positif. C’était tellement insensé que ça pouvait marcher. Le Timing devait être parfait, et pour cela il fallait que l’on attende un moment déjà. Si on attendait trop longtemps elle serait morte, et si on y allait trop tôt c’était une catastrophe. Elle demanda si on avait des questions mis à part cette mission suicide. Je souriais en pensant que cette personne aurait été très utile lors de la Guerre des Clones. Finalement je répondais :

- C’est un plan insensé. Mais il est si insensé que ça pourrait marcher. Sauf qu’à l’atterrissage je conseillerai d’utiliser deux trois grenades à impulsion électromagnétique afin de désactiver les commandes des ATST. Comme ça il sera beaucoup plus simple de les neutraliser et nous pourrions venir donner un coup de main plus rapidement. En passant par la montagne nous passerons par des groupes de quatre pour ne pas trop attiré l’attention. Rapidité et efficacité sont les mots d’ordres ici. Si on ne fait pas comme Tank nous l’a annoncé ça sera impossible de reprendre la citadelle. Alors on se prépare à l’assaut soldats !

Les soldats commencèrent à se préparer nous laissant Tank et moi seul au niveau des plans d’action. Je me tournais vers elle et je disais :

- Ça fait du bien d’avoir un chef qui ne vous juge pas pour ce que vous êtes. Tu as du cran Tank ! Tu aurais fait un incroyable Général pendant la Guerre des Clones. Cette bataille peut faire beaucoup de dégâts si on ne fait pas attention. Tu es sûre que tu veux pas que je t’accompagne pour l’attaque frontale ?







Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Jeu 24 Nov - 15:14

Insensé? Mon plan? Pour des gens extérieurs à mon monde natal, peut-être. Mais pour moi et les miens, c’est une idée parfaitement valable qui ne nous ferait pas sourciller le moins du monde. Toujours utiliser son environnement à son avantage. Ne jamais se fier uniquement à son matériel. Toujours utiliser le potentiel de chacun à son maximum. C’est comme ça qu’on gagne une guerre contre le clan d’en face. On pourrait juger nos tactiques comme étant primitives voire simplistes. J’aimerais rappeler que nous sommes une des seules espèces à avoir résisté à une invasion mandalorienne d’une part et à avoir obtenu leur respect par la suite d’autre part. Le tout sans cette technologie de pointe dont la galaxie se vante. Alors je n’ai pas peur de le dire mais on a souvent besoin de plus primitif que soi pour un retour aux sources.

C’est pour cette raison que je n’emporterai pas le type de grenades suggéré par Ben avec moi. Que les troupes se servent du matériel dont ils ont l’habitude. Moi, j’y vais avec mes méthodes et au milieu, ça devrait se rejoindre. Je suis confiante dans nos chances de succès. Il y a une différente entre des partisans impériaux, formés davantage comme une milice et armés pour repousser un siège et le corps des stormtroopers ou les forces spéciales de l’armée impériale. Je suis accompagnée de soldats professionnels. S’ils suivent les ordres et qu’ils sont bien formés, l’expertise l’emportera sur le nombre. Je ne suis pas inquiète, comme je suis supérieure en grade à tous les soldats présents, ils vont faire ce que le « clone » dit parce que je l’ai ordonné. Et croyez moi : vous ne voulez pas désobéir à quelqu’un qui se sert d’un speeder bike comme d’une massue.


« Gardes les grenades pour les troupes, on ne sait jamais quand ça peut servir. Et j’aurais fait un très mauvais général. Je dis ce que je pense même si ça froisse en haut lieu et au niveau des politiciens. La vie de mes troupes vaut plus que n’importe quel compromis pour permettre à des sénateurs véreux de garder leur fortune injustement gagnée. Mes valeurs ne sont pas compatibles avec l’emploi il faut croire.

Ah et c’est gentil de te proposer de m’accompagner mais Loktar ne te connaissant pas, il ne te laissera pas le chevaucher. Les manticores sont des créatures excessivement intelligentes et investies d’une grande noblesse. Ne les approche pas qui veut. Un lien de confiance peu prendre des mois avant de se former. Et puis du reste, il faut bien quelqu’un avec une tête pour commander les troupes et éviter un fiasco. »


Sur ces paroles, je monte sur Loktar qui prend son envol. Je laisse le soin à Ben de s’assurer que les troupes ont bien compris ce qu’elles doivent faire. Je ne remets nullement en doute ses compétences, loin de là. Si ça se trouve, de toutes les personnes présentes en dehors de moi, il a le plus de tête sur les épaules. Plusieurs soldats se sont joints à nous en pensant que ce serait comme dans un holothriller. Le fait est que la guerre est tout sauf comme l’idée embellie et héroïque qu’on s’en fait. Des gens vont mourir. Quelles que soient leurs croyances ou qui ils sont, s’ils ont des familles et le reste, ils vont mourir. Nous allons essayer de les capturer vivants. Ma vision de la République c’est de tendre la main à nos anciens ennemis pour en faire des alliés. Autrement, nous ne vaudrions pas plus que l’Empire et ça, ça veut tout dire.

Après quelques passages qui me permettent d’identifier que l’ennemi n’a pas de défenses automatiques mais bien des emplacements « manuels », nécessitant donc un soldat pour les faire fonctionner, je m’habitue au schéma de patrouille des trois AT-ST Et je saute. J’atterris sur l’une de ces machines et avant même que l’ennemi ne puisse réagir, je beugle un « POUR LA RÉPUBLIQUE! » de toute la force considérable de mes poumons. Si Ben et les autres n’ont rien entendu alors qu’ils approchent par la montagne, c’est qu’ils sont sourds. J’arrache la trappe d’accès au cockpit de l’AT-ST sur lequel je me trouve avant de sauter à l’intérieur et de commencer à tabasser les pilotes. Un second véhicule me prend pour cible mais j’ai étudié ces boites de conserves et avant qu’il ne puisse aligner son tir, j’ouvre le feu sur lui à plusieurs reprises. Un AT-ST hors service, un sous mon contrôle mais qui sera bientôt abandonné… Reste un. En espérant que Ben arrive AVANT qu’il ne me prenne à revers…


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Jeu 24 Nov - 16:12



Ben Ghoster
Sergent de la République


Une fois le plan expliqué à tout le monde, je commençais à discuter avec Tank. Elle avait un caractère assez franc et n’avait pas sa langue dans sa poche. Au moins si tu veux savoir si elle t’apprécie ou non faut simplement lui parler afin de connaître la réponse. Elle commença à dire qu’elle voulait que je laisse les grenades aux soldats et qu’on en aurait plus besoin qu’elle. D’ailleurs elle commença à me parler qu’elle aurait fait un mauvais général car elle s’occupe beaucoup de ses troupes et préfère foncer plutôt que de rester à trouver un arrangement. Je souriais. Sous cet angle il était vrai, mais niveau combat elle mérite amplement son statut de Capitaine. Elle avait l’expérience de la guerre et elle était au même niveau que moi, si ce n’était plus encore.

Lorsque je proposais de la suivre pour l’assaut direct, elle déclina et m’annonça que sa créature était dangereuse quand il n’y avait pas un lien de confiance. De plus qu’il fallait bien quelqu’un pour mener les troupes à l’assaut. Je la regardais monter sur sa manticore et avant qu’elle décolle je lui parlais une dernière fois :

- On se retrouve sur le champ de bataille Capitaine. Et on sera à l’heure. Essaie au moins de nous garder quelque chose à faire.

Puis elle décolla et je me retournais vers mes soldats. Le plan avait une chance de marcher mais il nous fallait agir et vite. J’ordonnais donc l’avancé des troupes et une avancée au niveau de la montagne. Une fois devant je commençais à donner les ordres :

- Très bien, on va grimper par groupe de quatre. L’accès est assez simple vous en faite pas. Par contre vous restez derrière nous et vous attendez six secondes avant de venir nous rejoindre sur le champs de bataille. Écoutez ! nous sommes ici afin de reprendre cette citadelle des mains de partisans de l’Empire ! Alors nous allons libérer cette citadelle du joug impérial qui l’oppresse !

Mon petit discours improvisé avait fait de l’effet car les hommes étaient prêt à se battre pour la cité. J’enclenchais le grappin et je tirais le plus haut possible de la falaise. Puis je commençais à grimper petit à petit. Ce fût au bout d’une dizaine de minutes que nous étions au sommet. Nous loin des remparts. Il faudra sauter mais ce n’est pas le plus gênant. Nous étions tous prêt à agir. D’un coup j’entendis au loin la voix de Tank beugler un cris de guerre. Je fis signe aux soldats qu’il fallait y aller. Les partisans s’étaient retourné vers l’endroit du cris et ne nous remarquaient point. Ils étaient tellement occupés à se demander quoi que nous avions pu faire venir tout le monde sans problème. Puis nous commencèrent à tirer en avançant. Il était prit à revers. A force de se demander ce qu’il se passait, il finissait par se faire avoir par où il ne regardait pas. Nous avions vite éliminer les vingt hommes des remparts. Il nous fallait avancer vers la zone principale.

Une fois arrivé, je remarquais qu’un des ATST était hors d’usage et que les hommes restant avait décidé de faire en sorte de combattre un des deux ATST qui restait. Je décidais de prendre le mode lance-mortier de mon arme et je tirais sur le troisième ATST au niveau du défaut de la jambe. Entre le cockpit et le lien avec la jambe. Le véhicule s’écrasa au sol suite à l’explosion pendant que nos hommes continuaient de débarquer un à un autour des autres. Il restait plus que la partie des plaines à s’occuper. Je contactais Tank via intercom :

- Tank ! Nous avons sécurisé les remparts au niveau des montagnes mais le plus dur reste à faire. La zone près des plaines a une cinquantaine d’hommes. Et je pense qu’ils vont arrivés droit sur nous. Il faut se servir de ce ATST que tu as sinon on aura pas assez de puissance de feu. Prépare les canons, pendant que je prends une équipe et qu’on s’occupe de les bloquer par un côté et qu’une deuxième équipe les bloque. Terminé.

Je donnais les ordres. Cinq hommes allaient restaient surveiller la zone d’entrée, pendant qu’une équipe de trois allaient partir sur le flanc gauche et que mon équipe composé de trois membres avec moi même gardions le flanc droit. Tank quant à elle allait contrôler l’allée principal. Avec un peu de chance ils allaient se rendre, sinon ça allait être un bain de sang.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Jeu 24 Nov - 17:54

Ça fait toujours plaisir de voir les collègues débarquer et prêter main forte. Je suis balèze, je le sais mais il y a quand même des limites à ce que je peux faire seule. En tout cas, l’ennemi ne s’attendait clairement pas à ce genre de contre-attaque, pas plus qu’à une énorme bestiole plongeant des cieux en rugissant et en les lançant à gauche et à droite comme des poupées de chiffon. C’est le chaos le plus complet et pendant que les troupes adverses essaient de réagir de façon constructive, il est déjà trop tard. La citadelle est tombée entre nos mains. Oui, il reste des renforts ennemis à l’extérieur mais nous disposons maintenant de la section la plus facile à fortifier et à tenir si siège il doit y avoir, bien que je pencherais plus pour un assaut de la dernière chance, à cinquante et des poussières contre nous. Suicidaire mais pas impossible.

Par contre, hors de question que je reste dans cette conserve. Je ne suis bien que sur le champ de bataille ou à dos de manticore. Je siffle pour que Loktar m’entende et je désigne deux de nos soldats qui se mettent à hurler quand ils se font soulever dans les airs, tour à tour, et déposés sur le sommet de l’AT-ST. Une fois nanti d’un nouvel équipage, je replace la trappe d’accès et je saute en bas du véhicule. Si quelqu’un doit mener un assaut frontal, ce sera moi. Je me dirige vers un des emplacements défensifs, une version « géante » du Z-6 rotary blaster cannon et je l’arrache de son trépied avant de me promener avec ce truc super pesant comme si c’était une arme personnelle. La tête de nos soldats qui, manifestement, ne m’ont jamais vu en action. Géante Mandallienne. La taille supplémentaire et la forte musculature ne sont pas là pour faire joli.


« Ben! Ravie de voir que l’assaut s’est bien passé. Désolé de modifier un peu ton plan mais je déteste ces conserves. Si je dois me battre, ce sera au sol avec mes soldats. Couvrez-moi, je vais aller tenter de les dissuader de faire une connerie. Tu peux venir si tu veux. Je suspecte qu’il y aura quelques imbéciles qui vont vouloir jouer au plus malin. Ou tu fais le tireur d’élite et tu couvres mes arrières, au choix. »

Je lui fais confiance pour faire en sorte que nos troupes ne fassent pas quelque chose de stupide et pour couvrir mes arrières. Moi? Je suis armée, dangereuse, imposante et intimidante. Je sors donc à la rencontre des partisans de l’Empire qui doivent faire grise mine. Les commandants impériaux ne sont pas connus pour leur clémence et perdre la citadelle ainsi que trois AT-ST… Ils sont bons pour le peloton d’exécution même s’ils reprennent ce qu’ils ont perdu comme terrain. On va essayer de raisonner avec eux. Les troupes ennemies cessent d’avancer quand elles me voient sortir avec un drapeau blanc improvisé, ne sachant pas trop quoi faire. Je suis devant les fortifications, à plusieurs mètres d’eux quand je prends la parole. Croyez-moi, ils vont m’entendre très distinctement malgré le vent qui souffle sur la plaine.

« Partisans de l’Empire, je suis le capitaine Rudatankajarash Zanzamar, des forces armées de la République Galactique. Je suis ici pour négocier votre reddition. La République traite bien ses prisonniers et certains d’entre vous pourraient même vouloir faire amende honorable de vos allégeances passées. N’allez pas jeter vos vies contre ces remparts. Nous avons plus de puissance de feu et d’expérience que vous.

Au sein de mon peuple, un chef peut en défier un autre pour le contrôle de ses guerriers. Si votre chef veut négocier en ces termes, soit. Je l’affronterai. Je vous tends la main une fois et une fois seule. Mordez-la et vous répondrez de cette agression par la force des armes. Si vous êtes de vrais guerriers, vous voyez très bien la futilité de poursuivre un combat perdu d’avance. Pour vos familles et les pères de vos pères, cessez cette folie. »


Reste à voir si nous avons en face de nous des gens intelligents ou des idiots…


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Ven 25 Nov - 13:25



Ben Ghoster
Sergent de la République


J’étais entrain de me positionner et de donner les ordres aux soldats quand soudain j’entendais Tank me parler. Je tournais la tête vers elle et je la voyais avec une arme démesuré dans la main. J’étais surpris, mais avec mon casque ça ne se voyait pas. Elle commença à me dire qu’elle voulait tenter de leurs parler et que je pouvais l’accompagner ou m’occuper de la couvrir au Sniper. Les deux choix étaient fort intéressant mais je décidais finalement de la rejoindre. Le feu de l’action était le meilleur endroit pour combattre, et je ne voulais pas la laisser sans aucun soutiens direct. Je me tournais vers un de mes hommes :

- Toi là soldat ! Tu vas me faire le plaisir de te mettre en poste de Sniper pour nous couvrir. Ne tire que sur les ennemis qui nous attaque, comprit ?
- Comprit Sergent !

Je suivais Tank qui arrivait au niveau de la plaine avec un drapeau blanc. Que faisait-elle ? On n’allait pas nous rendre… Puis je commençais à l’entendre beugler une sorte de cessez de feu et une demande pour l’abdication de l’ennemi. Alors ça c’était osez. Je commençais à parler via mon intercommunicateur aux autres soldats :

- Attention. Le but est de protéger la Capitaine Tank. Le premier qui descend un des ennemis sans qu’il n’ait décidé d’attaquer en premier se verra en court martiale !

Je finissais par me mettre à son niveau une fois qu’elle avait finit de parler. Je regardais les membres de nos adversaires. Ils ne semblaient pas vraiment quoi faire. En même temps avec une force de la nature comme Tank, j’hésiterais le combat frontal, je tenterais plus une approche à distance en ayant préparer le terrain avec de nombreux pièges pour pouvoir réduire son endurance physique et pour finir l’achever au Sniper. Je prenais la parole pour parler à Tank :

- A mon avis tu les rends craintifs. Ils vont soient foncer tête baissé ou te défier. Honnêtement je choisirais plutôt la reddition au vu tes capacités physiques impressionnantes. Mais un jour faudra qu’on se fasse un combat l’un contre l’autre. Mais en attendant on va se battre ensemble.

Au bout de quelques instants un homme se dirigea vers nous. Il semblait prêt à faire face à Tank. Il semblait bien musclé pour un être humain et il semblait savoir ce dont il voulait. Il prit la parole d’une voix sérieuse :

- Je viens ici pour vous affronter ! Ces hommes ne sont pas des soldats et je ne veux pas qu’il soit tous tués dans un massacre face à une raclure de rebelle. Si je gagne vous nous laisserez repartir sans nous en empêcher. Si je perds nous nous soumettrons à votre autorité.

Je regardais le soldat. Il semblait vraiment sérieux et honnête. Je pense que Tank acceptera les termes demandé. Je me demandais comment elle combattait. J’allais enfin voir ça de plus près.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Ven 25 Nov - 21:40

Ben a l’air de s’en faire un peu. Moi pas du tout. Je suis confiante de mes habiletés de combattante. Je peux casser le bras d’un Wookie sans effort et les Wookies sont considérablement plus puissants que les Humains. Alors ce type, même s’il est puissamment bâti, ne m’effraie pas le moins du monde. Je suis plus grande qu’un TR-TT et ces engins font 3,45 mètres de haut. Je salue le courage de ce soldat mais en même temps, à moins de se battre en traitre, ce n’est pas pour me vanter mais il n’a aucune chance de l’emporter. Même pas en rêve mon grand. Mais si ça peut rassurer tout ce beau monde, ce ne sera pas un massacre. Je ne vais pas lui arracher la tête ou quelque acte de sauvagerie du genre. Ce sera un combat à la loyale, enfin, pour moi. Je ne peux parler pour le leader ennemi. Et puis bon, j’ai l’esprit parfaitement tranquille. Pourquoi?

Parce que si le camp d’en face a l’idée stupide de faire une connerie, Ben va le leur faire payer avant qu’ils ne puissent dire « hyperespace ». Je ne suis peut-être pas la plus érudite en ce qui concerne l’histoire militaire de la République Galactique, enfin, son incarnation d’avant celle-ci mais si mes souvenirs sont bons, les soldats clones étaient loin d’être des rigolos. À moins d’être profondément débiles, les partisans impériaux ne vont pas provoquer une force de la nature et une machine de guerre. L’instinct de survie doit bien compter pour quelque chose quelque part… Enfin bon. Je me soucierai de la chose plus tard. Pour le moment, pugilat! Pour montrer que j’ai un bon esprit sportif, je retire mon armure de combat, ce qui me laisse en fait en short et en camisole de sport pour combattre. Le froid ne me dérange pas le moins du monde. Pas du tout.

Le chef ennemi me regarde sans trop savoir quoi faire et je lui indique qu’il peut garder son armure et son casque. Le combat s’engage peu après et je dois dire que même s’il a quand même un bon punch… Je suis un peu déçue. Avec une telle carrure et une telle musculature je m’attendais à plus de puissance de frappe. Il cogne dur, oui. Mais pour un humain. Ce n’est pas pour l’insulter mais je frappais plus fort que lui quand j’étais gamine alors… Jamais il n’a été question qu’il ait une chance de l’emporter. Mais ses soldats l’encouragent et moi je ne le ridiculise pas. Je le laisse livrer ce combat qu’il juge être juste. Je respecte un guerrier qui est prêt à tout sacrifier pour protéger ceux qui servent sous ses ordres. L’honneur n’est pas très répandue dans l’Empire Galactique mais il existe chez certains de ses représentants ou au minimum, de ses partisans.

Je donne aux « impériaux » ce qu’ils veulent. Un spectacle. J’encaisse, je bloque, je recule, j’avance, je donne l’illusion d’un combat digne de ce nom. Mais Ben, formé pour et par la guerre peut voir ô combien tout ceci n’est qu’une vaste mise en scène pour ne pas humilier nos adversaires. Finalement, je me dis que bon, il est temps de passer à autre chose et d’un bon coup de poing dans le plastron de son armure qui lui arrache un gargouillement de surprise, je lui fais faire un vol plané. Il atterit face première dans la neige, protégé par son casque et je pose mon pied nu sur sa colonne vertébrale (bah oui, pas de gants renforcés ou de botte de combat). Si je mets du poids, je le rends quadraplégique au mieux, au pire, je le tue. Je lui demande très clairement s’il va honorer sa parole et rendre les armes. C’est presque avec soulagement que je l’entends dire oui.


« Sage décision. Sergent Ghoster. Que nos soldats gardent leurs armes pointées sur les troupes impériales pendant que vous commencez le désarmement. Une fois que ce sera fait, vous leur passerez les entraves qui s’imposent et demanderez un vaisseau de transport de prisonnier. Nous avons gagné. Rhen Var est entre les mains de la République. Oh et sergent? Vous rentrez à bord de ma navette. Je veux célébrer cette victoire rondement menée. »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Sam 26 Nov - 12:53



Ben Ghoster
Sergent de la République


Le combat entre la capitaine et le soldat faisait un beau spectacle. Les hommes partisans de l’Empire croyait fort en leurs chef, mais ils avaient aucune chance. Le combat était perdu d’avance. Je le remarquais parce que Tank ne faisait que retenir ses coups rien de plus. Elle ne le laissait pas perdre la face. S’il elle l’humiliait, les gens auraient pensé que ce n’était pas possible de gagner et que ce n’était que pure trahison. Et nous aurions probablement du finir par un immense combat contre eux. Par contre en faisant le combat de cette manière elle empêchait ce genre de chose et elle laissait l’honneur intact.

Au bout d’un moment elle en avait marre et avait passé à l’action. Elle donna un coup de poing bien placé et déposa son pied sur le dos du chef ennemis. De notre côté les soldats hurlaient à la victoire, tandis que l’ennemi ne disait pas grand-chose. Juste un silence inquiétant de leurs côté. Tank me parla et me demanda d’aller chercher les armes adverses et menotter les partisans par la suite. Je me tournais vers elle et je lui répondais avant de contacter nos troupes via intercom :

- Bien reçu Capitaine ! Équipe une et trois gardez votre position si l’ennemi tente quoi que se soit. Équipe deux vous venez avec moi pour désarmer et entraver l’ennemi. Équipe quatre demandez un envoie de transport pour les prisonniers.

Je m’étais dirigé vers le groupe ennemi et je commençais à les désarmer. L’équipe deux me rejoignait et leurs mettaient les menottes. Au bout d’une dizaine de minutes nous avions réussi à faire tout ce qu’il fallait. Nous rentrâmes dans la capitale et nous vîmes un vaisseau débarquer avec quelques soldats dedans pour récupérer les prisonniers. J’hochais la tête, puis je me mis à féliciter chaque soldats et leurs disait qu’ils avaient fait du bon boulot. Finalement je me dirigeais vers le vaisseau de Tank. Une fois à l’intérieur je retirais finalement mon casque que j’avais gardé depuis tout ce temps et je soupirais un coup. On avait perdu plusieurs hommes durant cette offensive. Et la guerre n’était pas finit pour autant. Mais nous avions gagnés et c’était le principal. Quand Tank arriva je me mis au garde à vous et je lui disais :

- Très bon travail Capitaine, vous avez une aisance pour le combat très impressionnante. Ce chef n’avait aucune chance face à vous cela dit.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Sam 26 Nov - 18:58

Nul besoin de me complimenter pour mes prouesses martiales. Après tout, je viens d’une société qui pour vous est jugée comme sous-évoluée. Le combat est dans notre sang. Nous partageons notre environnement avec une faune et une flore particulièrement agressive, après tout. La nature se moque de nos désirs et de nos aspirations. Soit vous apprenez à vivre avec elle, soit vous allez simplement périr car on peut prétendre en modifier les lois… Mais au final c’est toujours elle qui reprend ses droits. C’est un simple fait que plusieurs oublient. Apprendre à se battre avec ce qu’elle nous a donné est donc non pas seulement « naturel », c’est une question de gros bon sens. Pour chaque soldat sur le terrain, combien sont incapables de performer sans gadgets technologiques? Combien sont incapables de retourner aux bonnes vieilles bases?

Ce sera une discussion philosophique pour une autre fois, par contre. Je retourne à la navette où mon pilote passe un commentaire humoristique dans cette langue gutturale qui ne semble pas avoir été faite pour une gorge ordinaire. Ce serait problématique si j’étais moi-même humaine mais ce n’est pas le cas. Conséquemment, je n’ai pas de problème pour reproduire les sons formant les mots qui lui permettront de me comprendre. La navette sera prête au décollage dans les minutes à venir mais en attendant, j’en profite pour m’installer aussi confortablement que le permet une navette militaire. Je regarde mon compagnon de voyage retirer son casque. C’est un petit luxe qu’on peut se permettre, en effet. Les combats sont terminés, l’adrénaline retombe. Pourquoi continuer de s’encombrer avec les formalités? Il n’y a pas de raison valable donc je ne le fais pas.

Là d’où je viens, nous avons des traditions guerrières, certes. Mais pas les mêmes qu’ici. L’honneur guerrier est très important par chez nous. Mais toutes ces histoires de protocole qui ne font qu’alourdir quelque chose de simple et naturel qu’est le fait de se battre? Non merci. Chef, ça fait le travail. Pas besoin d’une brochette de rangs qui ne font que transformer les affaires de la guerre en bureaucratie. Et quel que soit l’endroit, la bureaucratie est toujours lourde et lente. Nécessaire mais en même temps, tellement inefficace. Du coup, j’hoche la tête en signe d’approbation. Je repense aux événements de la journée. Aux erreurs commises par un seul homme qui ont causées tant de morts inutiles. À cette petite victoire que j’ai permis de sécuriser. Je ne me sens pas mieux ou fière pour autant. C’est une victoire amère. Très amère même. Pourquoi, demandez-vous?

Quelque part, là-bas, parmi les étoiles, nos supérieurs étaient prêts à abandonner des soldats, nos soldats, à une mort certaine. C’est la pire des trahisons. Au sein de mon peuple, personne n’est laissé derrière. Personne. Nous vivons en clans et nous ne sacrifions pas inutilement les nôtres par couardise ou ce que vous appelez « politique ». Le calcul politique n’existe pas chez nous. D’ailleurs, l’expression elle-même est d’un ridicule si grotesque que c’est plus comme une grosse blague que comme un concept réel. Depuis quand sacrifier des vies humaines pour une fausse paix est une chose logique? Mais bon. Je ne veux plus penser à ces affaires de couards et d’hypocrites. Je veux profiter d’un répit bien mérité avec un de mes frères soldats La suite, déplaisante, assurément, peut bien moisir et pourrir dans un coin de ma tête en attendant.


« Ben, rends moi service tu veux? Ne parlons plus de cette mission. Qui a bien agi, qui s’est distingué… Si on veut échanger des récits de guerre, il nous faut un feu, de la viande bien juteuse et une ambiance bien festive. Le trajet jusqu’à Denon va prendre un certain temps : je me demande quelle est ton histoire. Je voudrais comprendre pourquoi ces préjugés envers les clones. Excuses ma curiosité mais je ne comprends pas toutes vos coutumes.

Là d’où je viens, un guerrier, quel que soit son clan, est tenu en grand respect. Nous honorons ceux qui prennent les armes et risquent leurs vies à nos côtés. Je pourrais te raconter tant de choses de ma planète natale mais en général, mon auditoire qualifie les choses de barbares. De sauvage. Mais devant l’adversité? Nous sommes tous unis par les liens du combat. Alors racontes moi. Ne pas connaitre ses frères d’armes est aussi grave que de manquer de bravoure par chez nous. »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Lun 28 Nov - 14:48



Ben Ghoster
Sergent de la République


La Capitaine commençait à se détendre et me regardait un peu bizarrement que je lui faisais un salut militaire. Il n’y avait pourtant aucune raison que je lui fasse cela. Mais c’était une vielle habitude que j’avais. Quand quelqu’un arrivait je le saluais toujours, c’était comme ça. Mais finalement je me rendais compte que dans cette période, certaines personnes ne souhaitaient pas avoir tout le temps le protocole avec eux. J’avais commencé à apprendre qu’il ne fallait pas toujours suivre les ordres aveuglément, mais qu’il fallait aussi apprendre par soi-même et faire ces propres décisions. Finalement Tank commença à me dire qu’elle ne voulait plus parler de ce combat et que sur sa planète natale les combats étaient racontés autour d’un feu avec de la nourriture. Chaque planète avait sa propre culture. Pour ma part avec mon équipe commando nous en parlions pendant nos moments de détente entre quelques missions. Mais nous étions toujours ensemble, et nous savions que nous allions vite être rappelé aux combats, alors nous vivions pour combattre un autre jour. Puis Tank me demanda pourquoi ce préjugé sur les clones et qu’elle souhaitait comprendre mon histoire. Je souriais faiblement et je me replongeais dans mes souvenirs :

- C’est une longue histoire Tank. Pour commencer, je ne m’appelle pas vraiment Ben. A ma naissance j’ai reçu le nom de Omega 10. Nous n’avons pas de noms, juste des numéros. Mes coéquipiers m’appelaient Ten. Tu dois savoir qu’avant l’Empire et la République, il y avait une République. Et bien j’ai été conçu pour être un soldat de cette République qui combattrait les Séparatistes. Nous avions été entraîné sur Kamino pour devenir des machines de guerre capable de combattre n’importe où n’importe quand contre n’importe qui. Beaucoup d’entre nous sont morts au combat, et cette guerre a fait des ravages, mais nous gagnions. Nous avions les Jedis à nos côtés pour nous aider et nous supervisé.

Je regardais dans le vide, plus je racontais, plus je sentais les souvenirs m’envahir. Le passé me hantait et je ressentais chaque combat que j’avais fait. Je reprenais la parole :

- La Guerre était bientôt fini et mon escouade avait prit direction vers le camp des Séparatiste, sauf qu’on c’est fait attaqué. Je suis le seul survivant et j’ai du me cryogénisé afin de pouvoir survivre. Mais au lieu d’avoir dormi pendant seulement deux, trois semaines, j’ai dormi pendant plus de quinze ans. Pendant ce temps où j’ai dormi, j’ai appris que les Clones, mes frères ont conduit à la chute de la République en exécutant l’Odre 66 et tuant ainsi quasiment tout les Jedis. Ils avaient obéis à cause d’une puce inhibitrice qui les obligeait à faire ce qu’on leurs ordonnés. J’ai retiré la mienne et je n’ai pu de puce. Donc cette haine envers les clones est dut au fait que je porte la tête des gens qui ont trahis la République. Voilà pourquoi les gens ne m’apprécient pas spécialement.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Lun 28 Nov - 18:14

Donc… Si je comprends bien, parce que les clones ne pouvaient pas désobéir aux ordres à cause d’une puce, ils ont été obligés de commettre des actes regrettables. Ce qui fait des clones les victimes de l’histoire. Mais. On les tient pour responsables parce qu’ils ont suivi des ordres auxquels ils ne pouvaient échapper. Ce qui reviendrait à blâmer quelqu’un d’allergique de s’être fait piquer par l’insecte auquel il est vulnérable, en fait. Ou de reprocher à un soldat de s’être tenu dans un périmètre proche d’une bombe qui tombe. Du coup, les clones sont et ont été victimes d’une grande injustice. Ils ne pouvaient pas désobéir aux autres ou aller contre ces derniers : comment les gens ne peuvent-ils pas se rendre compte d’un fait aussi simple? Et je rappelle qu’en théorie, c’est MOI qui suis supposé être la « sauvage » et la « non civilisée ».

« En gros : les gens avaient besoin de blâmer quelqu’un au lieu de prendre leurs responsabilités et ils ont choisi les clones comme bouc émissaire. Parce qu’évidemment ces gens n’auraient pas pu prendre les armes pour défendre la République, non… L’hypocrisie dans toute sa splendeur. On dira ce qu’on veut de mon peuple, qu’il est primitif et tout mais au moins, nous assumons nos actes. »

Loktar, qui comprend très bien ce qui se dit, laisse entendre un bruit qui ne peut exprimer qu’une chose: le dégoût. Je suis d’accord avec lui. C’est particulièrement écœurant comme attitude. Et si qui que ce soit sous mes ordres a l’audace de passer un commentaire anti clone, je lui fais récurer à la brosse à dent l’intégralité des dortoirs. Et je ne plaisante même pas. Je ne laisserai personne propager de fausses rumeurs et de l’intolérance au sein de mes troupes. Quiconque a un problème avec mes politiques est libre de venir me défier : République ou pas, il y a des traditions que je refuse de laisser tomber. De toute façon, peu importe la faction ou l’époque, les armées ne comprennent qu’une chose : la force. Tout simplement. Et ce sera toujours comme ça car c’est une loi de la nature. Le faible meurt, le fort survit. Fin de l’histoire.

Sachant qu’il est mal vu de consommer de l’alcool pendant le service au sein de la République, je sors plutôt une boite de sous mon siège. Une boite en métal qui a vu de meilleurs jours et j’en sors un petit paquet, avec une révérence presque religieuse. Il s’agit d’une spécialité de chez nous, quelque chose qui réchauffe les cœurs, enflamme la gorge et pourrait presque faire cracher des flammes! Lanières de viandes séchées préalablement marinées dans une solution qui fait passer vos épices les plus fortes pour une blague. Mais par chez nous, c’est la tradition. Après un rude combat, surtout dans les périodes hivernales, chaque clan a sa recette personnelle et partage avec un de ses frères d’armes ce qui est vu comme un signe de camaraderie et de confiance. Un peu comme passer à un collègue soldat sa flasque d’alcool, si vous voulez une image.


« Tiens, mange. C’est une tradition de chez nous. Je te préviens, c’est fort en bouche. Très fort. Tu veux peut-être te préparer un verre d’eau et commencer par une toute petite bouchée. C’est offert sous le signe de la grande fraternité que forment tous les combattants qui soient. Ben, ou Ten ou ce qui te plaira, si tu es d’accord, je veux t’avoir au sein des troupes que je commande. Tu seras traité comme un guerrier et pas simplement comme un objet de méfiance. Ça t’intéresse? »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mar 29 Nov - 7:48



Ben Ghoster
Sergent de la République


J’étais entrain de raconter mon histoire à Tank et ça faisait du bien. Quelqu’un qui me comprenait et qui ne me jugeais pas pour ce que j’étais mais pour mes capacités physiques. D’ailleurs elle ne m’interrompit point dans mon récit. Je sentais les marques de la guerre ressortir à chacune des paroles que je prononçais. Mes camarades me manquaient, mais il n’avait rien à faire, ils étaient mort. C’était un fait et je ne pouvais les faire revenir. J’étais le dernier de mon espèce, de mon genre. Une machine de combat. Mais j’avais appris à prendre en compte mes sentiments et ne pas obéir comme un petit chien chien aux ordres. Tank commença à parler et m’annonça qu’elle nous voyait, les clones, comme les boucs émissaires de cet échec. Quand je voyais à quel point cela la répugnait je souriais, elle parla même de son peuple qu’on considérait comme primitif mais qu’au moins il respectait ses choix.

Dès qu’elle eut finit sa phrase son animal se mit à faire un grognement ou un cris, je ne saurais dire, de dégoût. Alors cette chose comprenait tout ce que l’on disait, c’était bon à savoir. Je me demandais ce que dirait mes camarades en voyant la guerrière et son animal. J’imagine que certains la prendraient pour une primitive, mais en la voyant au combat ils la respecteraient pour ce qu’elle est et non pour ce à quoi elle ressemble. Je la voyais entrain de sortir une boite de métal qui semblait avoir été là pendant un moment. Est-ce que c’était de l’alcool ? J’en savais trop rien. Elle me tendit finalement un morceau de viande séché que je pris. Elle m’expliquait que c’était une tradition qu’elle avait de partager cela avec ses frères d’armes mais que c’était fort.

Je souriais et sorti ma gourde d’eau et je croquais à pleine dents un morceau. Après avoir prit un morceau je devais admettre que c’était trop fort. Je crachais en croyant m’étouffer et à quel point ça brûlait ma gorge. Je buvais plusieurs gorgés de ma boisson. Une fois remit de cette nourriture je secouais la tête. Ça c’était quelque chose de fort. J’écoutais de nouveau ce dont elle avait à me dire. Tank souhaitait bien m’appeler Ten si je le voulais, c’était sympathique de sa part. Pourquoi pas après tout c’était un moyen de faire en sorte de perpétuer mon héritage de Clone. Puis elle me proposa de venir dans son équipe, où je serais traité comme ce que je suis et non comme un clone. Je devais admettre que c’était une idée qui me plaisait, mais je me mis à réfléchir un peu. Est-ce qu’elle faisait cela par rapport à ce que je recevais comme traitement ? Je commençais un peu à m’insurger intérieurement, mais je ne montrais rien à l’extérieur. Je prenais finalement la parole :

- Tu peux m’appeler Ten si tu le souhaites Tank. Pour ce qui est de ton offre je dois admettre que c’est fort intéressant, mais j’ai quelques réserves quand même. Si je t’ai raconté mon histoire c’est parce que tu me l’as demandée. Je n’ai pas envie que par ce fait je reçois un traitement de faveur. Si je viens sous ton commandement c’est pour mes qualités de soldats, pas parce que je subis quelques injustices de ci de là.

Je ne m’étais pas énervé, j’avais gardé mon calme, mais sans m’en rendre compte je m’étais levé pendant que je parlais, montrant ainsi l’importance que cela avait pour moi. En aucun cas je ne voulais de traitement de faveur. Je souhaitais prouver ce que je valais par mes actions. Je regardais Tank non pas de haut mais comme un guerrier qui veut faire ses preuves. Je savais qu’elle me respectait mais je voulais montrer de quoi j’étais capable à la capitaine. Alors je reprenais la parole :

- Donc si tu veux me recruter soit, mais que ça soit sur les termes de mes capacités et non par rapport à autre chose. Je suis même prêt à t’affronter, si je dois prouver ma valeur, bien que le combat risquerait d’être que dans un sens.

J’attendais une réponse de sa part. Je voulais voir ce qu’elle allait me dire et faire surtout.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mar 29 Nov - 16:02

Je ne pus retenir un ricanement quand je le vis s’étouffer avec le morceau de viande. Prévisible. Je n’ai encore rencontré personne en dehors de mon peuple capable de bouffer un tel truc. Même Loktar rigole ou tout du moins, produit les sons qui sont assimilables à un rire. Je ne me moque pas de Ten. Je n’ai pas fait cela pour l’humilier. Simplement, cela montre deux choses : un, ce qu’on produit par chez nous est abusif. C’est de peu d’importance. Plus intéressant, en deux, Ten est prêt à essayer, à prendre des risques, à affronter l’inconnu. C’est précisément le genre de personne que je veux dans les forces sous mes ordres. Sa réaction à mes paroles, un brin exagéré, prouve un autre trait de caractère que je suspectais. Ten veut se faire remarquer comme un guerrier, par ses prouesses martiales et non pas par l’étiquette de clone.

« Tu vois Ten, c’est précisément là où je me démarque des autres. Je ne vois pas des clones, des wookies, des humains et le reste. Je vois des guerriers. Des guerriers de tous horizons, avec des histoires diverses et variées, certes, mais des guerriers. Les soldats sous mes ordres ne sont pas les patriotes glorifiés de la République Galactique, ceux qu’on peut présenter lors des parades. Non. Les troupes sous mes ordres sont… Particulières. Et par-dessus tout, talentueuses. Uniques en leur genre.

Tu as connu la guerre des clones. Les droides vous dépassaient en nombre à cent contre un au minimum. Mais vous avez gagné contre ce nombre pourquoi? Meilleures stratégies. Meilleure cohésion. Mélange de styles, de genres et de talent. Je te veux au sein de mes troupes parce que tu es un clone, parce que tu es un guerrier clone, parce que tu amènes avec toi un bagage que les autres n’ont pas. Et non pas par traitement de faveur.

L’Empire ne nous fera pas de cadeau. Il est supérieur en nombre. En technologie. En armement. En ressources. Affronter l’Empire en guerre ouverte, sur le champ de bataille? C’est du suicide pur. Cela demande d’adapter notre guerre à un style particulier. Et c’est précisément pour cette raison que tous ceux qui se font regarder de travers pour ce qu’ils sont finissent chez moi : parce que ce sont des guerriers d’exception. Point.

Mais si tu juges que c’est un traitement de faveur, libre à toi de refuser. Si voir le talent là où personne ne le voit c’est un traitement de faveur, refuses, je t’en prie. Si concevoir la guerre pour la gagner en exposant le minimum de troupes au danger te déplait, il y a un tas d’officiers avec des corps à jeter face à l’ennemi. Je me suis engagée pour apporter à la République ce que mon peuple a à offrir. Je ne compte pas abandonner. »


Sur mon monde natal, nous n’avons pas des armées composées de centaines de soldats. Nous chassons et combattons en petits groupes et ces petits groupes ont résisté aux Mandaloriens. Je sais que si je vais chercher les guerriers les plus talentueux, nous pouvons de ce fait affronter l’Empire avec des tactiques et des stratégies différentes et novatrices. Certains sont d’anciens prisonniers, d’autres des civils avec juste beaucoup, beaucoup, beaucoup de créativité. Il y a de tout dans mes rangs mais tous partagent un trait commun. Personne n’en voulait mais ce sont tous des diamants bruts. Ben a tout ce qu’il faut pour faire partir de cette élite non conventionnelle. Mieux encore, en tant que sergent, il serait capable de leur insuffler ce qu’il nous manque un peu : cette bonne vieille discipline martiale qui a fait l’excellence des armées clones…


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Ven 2 Déc - 14:15



Ben Ghoster
Sergent de la République


Lorsque je commençais à m’étouffer avec sa viande, Tank commença à ricaner de mon aventure avec sa viande locale. Je devais admettre que c’était quelque chose d’assez fort. Par la suite je commençais à lui expliquer que je souhaitais faire mes preuves pour accepter ce poste plutôt que de le recevoir par simple traitement de faveur. Je n’aimais pas faire pitié et encore moins qu’on me prenne en pitié. Alors elle commença à me parler du fait qu’elle ne voyait pas des clones, ni ce que l’ont été, mais ce que l’on allait devenir ou ce dont on nous demandait d’être. Elle ne voyait que des soldats ou des guerriers comme elle aimait en parler. Elle me parlait que ses hommes n’étaient pas les hommes qu’on voyait aux parades, qu’ils étaient spéciaux.

Je continuais de l’écouter et je buvais de nouveau une gorgée de ma boisson. Elle voulait de moi dans son équipe car j’étais un clone. Mais surtout parce que j’avais un bagage de guerre avec des stratégies et des techniques qui nous avaient permit de gagner contre les droïdes des Séparatistes. Puis elle me parlait que l’Empire faisait à peu près la même chose, il nous restait supérieur en nombre et technologiquement. Le capitaine commença à parler que si je trouvais que cela était un traitement de faveur je pouvais refuser. C’était une bonne question. Est-ce que je voulais vraiment participer dans une équipe qui me respecterait en tant que soldat plutôt qu’en me maltraitant en tant que clone ? Ne pas se montrer en public et rester dans l’ombre ? Tout cela j’y étais déjà habitué avec la Ghost Squad. Et je pouvais tenter d’avancer et de continuer ce que j’avais fait par le passer. Je décidais donc de me lever et de tendre la main vers Tank. D’un air décidé je prenais la parole :

- Cela serait pour moi un honneur que de servir sous tes ordres Capitaine Tank. J’accepte cette promotion et j’ose espérer que nous ferons de l’excellent travail ensemble.

Avec Tank j’avais la certitude que je n’allais pas perdre pied. Peu importe le combat, je savais qu’on ne serait jamais abandonné et que l’on se battrait jusqu’au bout. Par la suite je me posais sur le fauteuil où j’étais. Je commençais à me dire que ce n’était pas si mal. Je reprenais la parole :

- Sinon comment sont tes hommes ? Ils aiment défier l’autorité, la respecte ou respecte plus la force du combattant ? Je n’aime pas tomber dans une situation que je ne connais pas vraiment.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Ven 2 Déc - 17:24

« Alors bienvenue chez les Misfits, Ten. Nous n’avons pas la tête à faire les affiches de propagande, d’accord. Je te le concède. Mais le jour où nous faillirons face à l’ennemi, je boufferai mon uniforme, mon armure, mes armes et mes galons! Du coup comme tu as accepté mon offre… PILOTE! Changement de cap! Nous allons sur Ardru. Je veux que mon nouveau sergent rencontre ses collègues. »

Ardru est certainement moins connue que Denon et très mineure quant à son importance dans l’histoire galactique. Mais qui dit « planète de seconde zone » dit aussi moins de surveillance de la part de l’ennemi et un désintérêt plus ou moins présent au sein de vos alliés. Les Misfits, mon équipe, ont leur quartier général sur Ardru. Techniquement nous aurions pu en avoir un sur Denon mais il faut préserver l’image de la République Galactique et mes subordonnés ne sont pas ce qu’il y a de plus présentable, malheureusement. Ou heureusement. Je déteste les parades et les trucs officiels. Question de principe, vous comprenez? Enfin bref. Ardru. Ce n’est pas grand-chose mais c’est maintenant mon euh… Troisième chez moi. Comme c’est presque à côté de Denon, je suis toujours disponible pour les urgences. Mais en attendant, briefing.

« Mes hommes respectent d’abord et avant tout les principes fondamentaux de la République et ils se battent pour empêcher la galaxie de tomber aux mains de tyrans. En général, nous suivons les ordres. Mais si un ordre injuste est donné, ils ne le suivront pas. Nous n’abandonnons pas nos frères soldats. Nous ne sacrifions pas les civils et par-dessus tout, nous sommes loyaux à la République, pas à ses élus.

Tu as connu la guerre des clones. Tu sais ô combien le sénat était corrompu à l’époque. C’est pour cette raison que nous sommes prêts à prendre les armes pour protéger la République des menaces tant externes qu’internes. Tu le sais bien mieux que moi : l’ennemi le plus dangereux est toujours celui qui est le plus près de toi. Un peu comme les clones en fait. Vous vous battiez pour des idéaux, pas des politiciens. »


Est-ce que nous désobéissons systématiquement aux ordres? Bien sûr que non. Mais si un ordre n’a aucun sens ou s’il est en violation directe des principes de la République, nous n’allons pas l’exécuter et tant pis pour les conséquences. Le gros problème des politiciens c’est qu’ils pensent trop souvent à leur réélection et pas assez souvent à ceux qu’ils représentent. Et c’est précisément là toute la nature du problème. Il faut un bouc émissaire. Un groupe de soldat qui se mange réprimandes par-dessus réprimandes mais qui se fait donner une tape dans le dos pour son travail en secret. Ça c’est nous. Loin des projecteurs mais toujours dans l’ombre de la République pour éviter qu’elle se prenne un coup de couteau dans le dos. Je suis fière de mes soldats et je donnerais ma vie pour chacun d’entre. Ce sera la même chose avec Ten.

« Peut-être que pour toi, nous ne sommes pas de vrais soldats. Peu peuvent se vanter d’avoir le professionnalisme, la discipline et l’expertise des soldats clones de jadis. Mais cela ne nous empêche pas de nous considérer comme une grande famille, prête à mourir les uns pour les autres. Et maintenant, tu fais partie de cette famille. À toi de me dire si tu considères la chose comme un privilège ou non. »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Ven 2 Déc - 18:29



Ben Ghoster
Sergent de la République


Tank semblait heureuse que j’accepte sa demande, bien que j’imagine qu’elle devait se douter de ma réponse, elle me parla aussi que le jour où son équipe faillira face à l’ennemi elle mangerait son équipement. Je comprenais la métaphore, mais je me demandais si pour elle c’était vraiment une métaphore. Je ne répondais pas, pendant qu’elle annonçait au pilote le changement de direction. Ainsi son équipe était dans un autre lieu. J’étais peu étonné, vu ce qu’elle racontait, ils devaient se mettre à l’écart de la population. En revanche je n’avais jamais entendu parler de cette planète. Au moins l’Empire ne devait pas connaître non plus, enfin j’espérais.

Après je questionnais Tank sur les membres de l’escadron. Elle commença à me parler comme quoi ses hommes ne sont là que pour une chose, les fondamentaux de la République et ils se fichent du Sénat, bien qu’ils respectent les règles. Elle les compara même à mon cas que je me battais pour les idéaux plutôt que pour les personnes dedans. J’hochais la tête. Il était vrai que je me battais pour la République et ses idées. Enfin c’est écrit dans mes gênes, mais malgré cela j’ai un libre arbitre, et j’avais décidé de me battre pour la République plutôt que l’Empire.

Elle me disait qu’ils n’avaient pas le professionnalisme des clones, ni même leurs rigueurs ce qui je devais l’admettre m’avait fait plaisir à entendre. Je la laissais continuer et elle me disait qu’ils étaient tous prêts à mourir pour leurs frères de combats. Cela me rappelait le temps où je me battais aux côtés de mes frères d’armes. Je répondais à Tank :

- Je comprends ce que tu veux dire. On combat ensemble, et on meurt ensemble. On est des frères d’armes. On n’abandonne pas un camarade au combat. Et oui c’est un honneur que d’être dans un groupe qui pense la même chose que les Clones pendant notre Guerre. Nous combattions et nous mourrions ensemble, jamais on abandonne les nôtres.

Je commençais à reprendre un morceau de la viande de Tank mais je toussais de nouveau. Nom d’un droïde c’était vachement fort ce truc, mais je devais m’y habituer, je n’allais pas rester un Shiny dans cet escadron. Je commençais à m’étirer un peu tout en parlant à Tank :

- Et sinon en quoi je serais utile Capitaine ? Besoin de tactique ou de discipline ? Ou alors une personne sur qui passer les nerfs ?

Je rigolais un peu à la fin de ma phrase. Un peu d’humour ça faisait du bien de temps en temps.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Ven 2 Déc - 20:55

Il y a plus qu’une façon de mener une guerre, plus qu’une façon de former les troupes. Divers talents pour diverses tâche et il était évident qu’avec un professionnel comme Ten, cette discipline parfois absente serait revue à la hausse. Je comprends que les ex prisonniers sont allergiques à la chaine de commandement mais l’armée c’est l’armée. Que ce soit par chez nous ou ici, on respecte et on obéit au chef. Pour le moment, je suis capable de faire fonctionner l’équipe malgré certaines lacunes pour en faire une unité soudée. J’ai beaucoup d’éléments qui préfèrent faire cavalier seul. Il y a un nombre important de cibles à faire sauter ou à neutraliser dans la galaxie et j’ai des gens motivés pour ce faire. Mais quand nous devrons déployer les troupes pour des opérations plus complexes… Cette discipline sera essentielle. Vitale même.

« Ton rôle sera essentiellement celui d’un formateur. Mes soldats sont extrêmement talentueux mais ce sont des individualistes. Ils travaillent en solo. Plusieurs ont connu le système pénal. La criminalité. Ils ont beaucoup de difficulté à faire confiance. Je veux que tu les inspires. Que tu les amènes à se surpasser. Je ne te mentirai pas : la tâche sera ardue. Ceci étant dit, je suis convaincu que tu es capable. »

Sans doute devra-t-il lui-même procéder à certains ajustements. On ne parle pas de clones, on parle d’êtres divers et variés sans aucun point commun si ce n’est qu’ils travaillent pour la même entité. Ils ne sont pas formés génétiquement pour la guerre, la discipline et l’obéissance. Je sais par une série de rapports dérobés à l’ennemi que les clones qui ont été intégrés à l’Empire, dans les stormtroopers pour être plus exact, ont eu énormément de mal à s’adapter à des troupes qui ne suivaient pas aveuglément les ordres et qui performaient comme leurs anciennes unités. J’espère que Ten est fait d’un meilleur matériel, surtout considérant qu’il est resté « au frais » pendant des années au lieu de s’adapter comme les autres. Ce n’est pas moi qui critiquerai cependant. Toute aide qu’il peut fournir est une bonne aide. Les troupes ne vont pas se former toutes seules.

En fait, j’en viens à me dire que, quand on y pense, autant il va leur apprendre, autant les autres Misfits risquent de lui apprendre un certain nombre de choses. Quand on y pense, un enseignant, un formateur, un mentor, peut toujours profiter du savoir des personnes dont il a la charge. Évidemment, ça je ne le lui dirai pas. J’ai bon espoir qu’il réalise par lui-même cette vérité. Je ne regrette pas d’avoir eu l’idée de lui proposer de se joindre à nous. J’ai toujours eu un bon instinct pour recruter mes guerriers. Ça doit venir du fait que je suis la fille de la Cheffe de tous les clans. Le leadership, j’ai ça dans le sang. Mais ne me demandez jamais de faire de la politique. JAMAIS. Le pilote m’indique que nous sommes en approche finale vers notre destination. Tant mieux. Parfait, même.


« Je te préviens. Il se peut qu’ils soient un peu hostile au début. Ils se méfient de tout ce qui porte un uniforme et un grade. C’est ce qui arrive en général quand vous vous faites traiter comme des déchets par vos officiers supérieurs. Surtout que bon, il est possible que j’ai oublié de leur mentionner que je te ramenais avec moi, surtout considérant que la décision s’est prise sur un coup de tête. Ils vont se faire à l’idée. »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Sam 3 Déc - 10:33



Ben Ghoster
Sergent de la République


J’écoutais Tank pendant que je mangeais et toussais avec le bout de viande de son peuple. Alors comme ça je serais un formateur. Ses hommes avaient besoin d’une personne qui leur montre le chemin. Ils étaient des individualistes, une équipe de Shiny, mais avec un potentiel et c’était à moi de développer ce potentiel tout en leur inculquant un semblant de discipline. Je ne savais pas si j’y arriverai. Moi en tant qu’instructeur ? Je n’avais jamais fait cela, je ne faisais que donner des ordres et décider ce qu’il fallait faire à n’importe quel moment. Ce n’était pas des clones que j’allais voir, mais des êtres qui se battait pour ce qu’ils croyaient être juste.

Cela me faisait penser que j’avais entendu des histoires comme quoi certains clones avait apprit à des villageois de se défendre par leurs propres moyens. Il me faudra certainement de la patience pour réussir cela, mais le fait est que je ferais mon possible pour réussir ce que Tank me demande. Quand on y pense cela devait être ce que mes frères avaient du faire peut-être, s’ils avaient rejoint l’Empire. Mais que faisaient-ils maintenant ? Ce fût le pilote qui me tira de mes pensées et qu’il annonça probablement que nous allions arriver sur place.

Tank me parla qu’ils étaient légèrement hostile et qu’ils se méfieraient de tout ce qui porte un uniforme ou un grade. Je regardais un peu mon armure. Il était vrai que ça faisait uniforme mais je m’en fichais, je portais cela avec fierté. La capitaine parla aussi du fait qu’elle ne les avait pas prévenue que je venais avec elle. Je remettais mon casque sur la tête et je prenais mon arme en main. Je me tournais alors vers elle pour lui répondre :

- Ne t’en fais pas pour moi. Je peux ne pas être tendre si je le veux aussi. Et au moins une petite bagarre amicale n’a jamais tué personne.

Nous commencions notre descente sur la planète je le sentais. Je me tenais aux côtés de Tank, bien droit comme je l’avais appris. C’était là que j’allais rencontrer les nouveaux soldats et que j’allais voir ce qu’ils étaient capable de faire. Je souriais à l’idée. Puis je reprenais la parole avant qu’on attérisse :

- Je ferais au mieux pour leurs inculquer ce dont ils auront besoins, même si je dois leur apprendre en cognant.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Dim 4 Déc - 2:02

Quelqu’un m’a dit un jour que la violence physique n’a pas sa place dans l’apprentissage. Je ne suis pas d’accord. Regardez les animaux. Une hiérarchie claire. Si l’alpha dit et qu’un beta ne fait pas, une morsure ou un coup de griffe va le ramener à l’ordre. Et j’ajoute que rien n’est plus dangereux qu’une meute. Quand chaque personne a sa place et son rôle, cela donne un tout cohérent, une machine parfaitement huilée capable d’accomplir l’impossible. S’il faut qu’un de mes gars se fasse botter le cul pour comprendre comment fonctionne la chaine de commandement, je n’ai aucun problème avec la chose. La République a de superbes idéaux, jamais je ne dirai le contraire. Mais il ne faut pas oublier une chose : il y a eu une pré République. Une époque sur laquelle la structure actuelle s’est hissée pour arriver où elle en est.

J’aurais l’occasion de philosopher plus tard. Je mets une grande claque dans le dos de Ten en riant et sitôt la navette posée, j’en sors sans une seconde d’hésitation et je suis rejoint un superbe test pour mon sous-officier clone : un super droide tacticien sortit tout droit de la guerre des clones. Avant d’être l’Empire, c’était la République. Et qui a combattu la République? La Confédération des Systèmes Indépendants. Étonnamment, plusieurs tactiques et manœuvres sont encore en service actuellement ainsi que certains types de vaisseaux. Avoir un regard particulier sur les choses aide plus souvent qu’autrement. Une machine et un être vivant ont deux façons de penser complètement différentes. Peut-être aurais-je dû mentionner la chose à Ten? En même temps, un bon soldat ne juge pas. Il évalue la valeur de l’autre sur le champ de bataille.


« Ten, je te présente I-0N, super droide tacticien. Et avant que tu ne veilles le transformer en passoire, sache que sans ses analyses avisées, tu serais en train de regarder une rangée de pierres tombales dans un cimetière militaire. Il sert les Misfits comme stratège et comme tacticien. I-0N, je te présente Ten, sergent des forces républicaines et clone de l’ancienne République. Notre nouvel instructeur. »

« Les clones sont effectivement réputés pour leur discipline martiale. J’approuve ce choix. J’estime qu’avec l’inclusion du sergent, nos progrès sur le terrain vont augmenter de seize virgule trois pourcent au cours de la première semaine seulement. Bienvenue dans l’équipe, sergent. J’ai toujours trouvé particulièrement intéressant d’affronter vos frères d’armes pendant la guerre des clones. »

Bon… Ça s’est mieux passé que prévu d’au moins un côté, c’est parfait. Je ne m’attendais pas à ce qu’I-0N soit hostile à l’arrivée de Ben mais je ne pensais pas qu’il aurait des commentaires aussi positifs à donner. En général, I-0N est plus… Comment dire… Réservé dans ses analyses. Il est aussi souvent plus mordant dans ses observations, ce qui n’est pas le cas ici. Intéressant. Très intéressant même. Et dire qu’il y a près de deux décennies de cela ils se tiraient dessus dans une guerre qui a ravagé la galaxie. Comme quoi effectivement, les machines ne s’encombrent pas d’un bagage émotionnel comme le nôtre. Il ne semble pas avoir la moindre difficulté à accepter cet ajout surprise aux troupes. Est-ce que les autres vont réagir aussi favorablement? J’ai des doutes, si je veux être bien honnête. On verra ce qu’on verra.


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Dim 4 Déc - 21:15



Ben Ghoster
Sergent de la République


Tank me déposa une tape amicale dans le dos. Je l’avais senti passé mais je ne disais rien. Pas me faire passer pour un chétif, j’avais connu bien pire comme coup reçu. Une fois au sol, la capitaine fonça direct en dehors du vaisseau, je la suivis quand soudain je voyais…. Non pas posssible…. Je sortais mon arme prêt à agir, mais ce fût Tank qui prenait la parole. Elle avait un de ces Clankers (Cliqueteur) dans son équipe ? Et il semblait plutôt bien gradé. Je n’osais pas bouger, j’étais prêt à agir si le moindre geste suspect était visible. Elle me présenta à lui et je devais admettre que ça ne me plaisait pas. Ma dernière rencontre avec un Clanker, c’était lors de ma mission sur Jakku, où j’ai rencontrer le cyborg très dangereux.

D’ailleurs le droïde commença à faire une analyse comme quoi ma présence serait une chose fortement utile. Si le droïde pouvait voir à travers mon armure il verrait que je le méprisais. J’avais accepté de travailler avec un droïde des Séparatistes. Mes anciens frères d’armes m’auraient traité de traître et je ne sais quoi encore. Le droïde commença à me souhaiter la bienvenue et qu’il avait aimé affronter mes confrères car il avait beaucoup apprit. Je rengainais mon arme, mais toujours sur mes gardes je répondais au droïde :

- Merci droïde. Je dois admettre que je suis surpris de voir un Clanker ici. Mais si tu es là c’est qu’il y a une raison. Et affronter les droïdes n’étaient pas très intéressant, ils ne faisaient qu’obéir de manière idiote aux ordres. J’ose espérer que ce n’est pas le cas ici.

Je me tournais vers la capitaine. J’imaginais qu’elle devait se douter d’une mauvaise altercation avec le droïde de la Confédération, mais je prenais sur moi pour rester calme. Je reprenais la parole en inclinant la tête vers elle :

- Excusez moi pour mon débordement madame, mais ce droïde m’a fait remémorer des souvenirs douloureux. Je ferais en sorte de passer outre mes sentiments afin que nous puissions travailler sans problème. Mais je sens que j’aurai du mal, alors je m’excuse d’avance. Et si vous souhaitez me punir pour ce débordement j'accepterais la punition sans broncher ni me plaindre.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Lun 5 Déc - 0:08

« Que les choses soient claires : je me moque de savoir qui a fait quoi à qui pendant la guerre des clones. C’est le passé. De toute façon, vous avez tous les deux perdu cette guerre : l’ancienne république est morte, la CSI aussi, seul l’Empire a gagné. Vous allez travailler ensemble que vous le vouliez ou non. Ben, I-0N s’est montré poli et positif. Tu vas faire pareil. Ne me force pas à en faire un ordre. »

Je les ai regardé en me redressant de toute ma hauteur et crois moi, j’ai fait reculer des vétérans. Nous sommes unis par une cause commune : protéger la galaxie de la tyrannie de l’Empire. Pour ce faire, nous devons travailler ensemble. Le principe même des Misfits c’est de prendre un tas de gens qui sur le papier ne devraient pas travailler ensemble et les faire travailler ensemble. Décontenancer l’ennemi avec une synergie de groupe qu’il n’aurait jamais pu anticiper. Je ne dis pas que ce sera facile. Que d’un claquement de doigts, Ten va commencer à travailler main dans la main avec I-0N. Le fait est par contre que la machine est potentiellement plus sage que le clone car elle ne garde pas de ressentiment. Enfin bon. Avoir recruté Ten ne veut pas dire que magiquement les Misfits vont se mettre à fonctionner de façon optimale.

C’est à moi en tant que leur chef de faire en sorte que les bons impératifs soient mis de l’avant et que chacun en comprend l’extrême importance. Je me suis engagée dans les forces armées de la République pour faire une différence et j’en ferai une avec des êtres exceptionnels mais rejetés pour qui ils sont. Montrer à tout ce beau monde que le talent et le potentiel sont partout, même où on ne veut pas forcément regarder. Là c’est une chose. I-0N est une machine. Il pense en chiffres et en statistiques. Mais j’ai également certains éléments qui ont été victimes de la fameuse puce de contrôle des clones. EUX sont des êtres vivants avec de la rancune. Mais que voulez-vous : j’aime les défis. Quand j’en aurai fini avec eux, j’aurai une force d’élite comme la galaxie n’en a jamais vu. Mon expression se radoucit et je reprends la parole, plus pour Ten qu’autre chose.


« Tu sais, il y a dans nos rangs des gens qui ont souffert des actes des clones. Comment tu vas réagir si on te condamne comme tu viens de le faire avec I-0N sans même leur laisser une chance? La particularité de mon équipe c’est que sur le papier, c’est impossible. On ne peut pas faire fonctionner tout ce beau monde ensemble. Mais si j’ai appris une chose Ten, c’est que les êtres vivants sont pleins de surprises.

Je le redis. Quand je te regarde, je ne vois pas un clone. Je vois un frère d’arme. Je mets de côté tous mes préjugés car je ne peux rien laisser entre mon coéquipier et moi. Sur le champ de bataille, la rancœur est plus dangereuse que toute une batterie d’artillerie. Et ne pense pas que je cherche juste à te faire la morale. Parce que tu vas ordonner à des troupes. Et éventuellement, qui sait : peut-être que tu me remplaceras aux commandes!

Voici ce que je veux que tu fasses. Nous ne sommes pas encore dans la base. Tu vas te vider le cœur, les tripes et le cerveau ici. Tout ce qui te dérange, tout ce qui pourrait empoisonner tes relations avec tes futurs collègues, tu le déballes. Si tu en as contre moi, tu le dis. Tu es plus grand que ça Ten. Tu as le potentiel de faire une différence. Tu pourrais même être celui qui va faire LA différence qui nous donnera la victoire. »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent Républicain
Sergent Républicain
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Republic Squad

Feuille de personnage
Double Compte: Ignil Kal
Armes: Fusil blaster DC-17m, Pistolet blaster DC-15S, Grenade en tout genre et Vibrolame de combat rétractable
Alignement: Neutre-Lumineux
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mar 6 Déc - 11:33



Ben Ghoster
Sergent de la République


Tank était quelqu’un d’impressionnant, je ne me voyais pas être de taille face à elle. Elle répondit à ma demande en l’ignorant. Enfin pas exactement, elle ne voulait pas savoir qui avait fait quoi lors de la Guerre des Clones, car que se soit nous ou les Séparatistes, nous avions tous les deux perdus contre l’Empire. C’était l’Empire qui tirait les ficelles maintenant, et il nous fallait nous en débarrasser. J’hochais la tête pendant qu’elle me disait que je devais prendre sur moi et que le droïde quand à lui avait été amicale. Ça ne me plaisait pas vraiment, mais on avait besoin de toute les ressources contre l’Empire. Rien n’avait plus d’importance, alors il allait falloir que je retienne mon dégoût envers ce Clanker. Pour l’instant je restait méfiant, mais je ne le montrerai pas.

La capitaine commença à prendre un air un peu plus calme et posé, probablement pour faire passer un message. Je l’écoutais sans broncher, pendant qu’elle m’expliquait ce que je venais de faire face au Clanker. Je me doutais qu’il y en avait qu’ils avaient souffert des clones et qui se montrerait assez mauvais avec moi, mais je m’en fichais vis à vis de moi, ce qui m’énervait le plus était ceux qui dénigrerait le sacrifice de mes frères et leurs combat. Là en revanche, je savais que je ne tiendrais pas en place et que je les engueulerais de tous les nom et qu’ils devraient m’affronter en face à face.

Tank me parlait du fait que son équipe était une équipe improbable qui ne pouvait marcher, mais les choses en avait décidé autrement. Elle continua tout en parlant du fait qu’elle ne voyait que des frères d’armes et non les personnes qu’on était. Elle nous voyait en groupe et non en individu avec les défauts et autres. Elle me parlait du fait que je devrais peut-être un jour prendre sa place aux commandes. J’étais choqué, mais je ne disais toujours rien et mon casque caché ma réaction. Prendre sa place par moment ? En effet quand elle ne sera pas présente, je pourrais probablement l’officier en charge, donc ça sera à moi d’être neutre dans mes jugements. D’ailleurs là elle continua à parler et à m’annoncer que je devais déblatérer ce que j’avais sur le coeur. Je laissais un petit silence avant de répondre :

- Je n’ai pas de rancoeur ou quoi que se soit envers toi Capitaine, mais la seule chose qu’il y a c’est la difficulté de travailler avec un droïde. Je le ferais, mais ça demandera du temps pour qu’il y ait un semblant de confiance. Je le respecterais pour le moment, et nous verrons par la suite comment les choses évolueront. Maintenant je n’ai rien à dire de plus, je suis prêt à voir les autres membres de l’équipe.






Gifs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Républicain
Capitaine Républicain
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Double Compte: Tyria Zann, Zan Kessler et Darth Ignis
Armes: - DC-17m ICWS -DXR-6 disruptor rifle
Alignement: Neutre
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster) Mar 6 Déc - 20:29

Au moins il a été honnête. C’est important au sein d’une équipe que de pouvoir faire confiance à ses équipiers et d’être capable d’accepter de se faire dire la vérité en face, aussi désagréable puisse-t-elle être à entendre. Je hoche la tête, signe de compréhension et de respect en même temps. Être capable de dire ce qui nous dérange n’est pas facile. Être capable d’y faire face encore moins. J’ai connu des guerriers au sein de mon peuple capables d’affronter les pires prédateurs mais incapables de se regarder dans un miroir et dire à voix haute ce qui les ronge de l’intérieur. I-0N me fait savoir qu’il doit retourner à son analyse de récentes escarmouches avec l’ennemi : la galaxie ne va pas arrêter de tourner parce que je présente mon équipe à Ten. Alors que je me demande qui je vais lui présenter ensuite, la solution s’impose d’elle-même.

« BONJOUR LES MISFITS! Il fait beau, il fait chaud et c’est une superbe journée pour montrer à l’Empire ce que nous avons dans le ventre! J’aimerais rappeler à tous qu’I-0N a toujours l’avance dans notre petit concours amical avec un score de quatre-vingt-quatre points. Le défi prenant fin cette semaine, c’est le bon moment pour mettre les bouchées double. Bonne chance à tous et à toutes! »



Krysta, Boite à bruit, responsable du moral des troupes et « secrétaire glorifiée »


Cette boite à bruit avec des cordes vocales s’appelle Krysta. Je ne connais pas son nom de famille ni même son vrai prénom et elle refuse de se faire appeler autrement que par son « nom de scène ». Elle est en charge de faire les annonces, de s’occuper du bon moral des troupes, ce genre de chose. Voyez la comme une secrétaire glorifiée si vous voulez mais je peux vous dire une chose : quand elle descend de son bureau pour engueuler ceux qui font trop de bruit et l’empêche de travailler, je préfère être à l’autre bout de la galaxie. C’est décidé, on va aller la voir. Elle est toujours de bonne humeur en général donc ce serait idiot de ne pas en profiter. Je fais signe à Ten de me suivre et nous nous dirigeons vers mon bureau. Comme elle m’aide beaucoup, son « studio » est tout près du centre des opérations. Sacrée Krysta, impayable!

J’entre après avoir frappé parce que quand elle sursaute, elle pousse un cri à vous faire exploser les tympans. Bon allez c’est systématique. Trois. Deux. Un… Une masse rose et bruyante se jette sur moi en criant « TAAAAANK! » d’une voix suraiguë. C’est que bon, j’ai sauvé Krysta d’un peloton d’exécution impérial et depuis je suis un peu devenue son idole. Comment dire ça gentiment… Krysta est une artiste avec une sensibilité très développée. Elle dispose d’une intelligence émotive excessivement pointue, également. Quand elle finit par remarquer la présence de Ten, elle pousse un cri de terreur, saute dans mes bras en hurlant « Un stormtrooper! Un stormtrooper! ». Je finis par la calmer mais elle reste solidement accrochée à mon cou. Moi? Je ris. J’en pleure presque de rire. C’est trop, je vais finir par en avoir mal au ventre. Sacrée Krysta…


« Du calme Krysta! Ce n’est pas un stormtrooper, c’est un clonetrooper. Ce n’est pas la même chose. Il s’appelle Ten et c’est notre nouveau sergent instructeur. Krysta a failli se faire tuer par l’Empire et elle est encore fragile alors quand elle voit un stormtrooper, elle panique. T’en fais pas, elle est super sympa. Si tu as besoin d’aide pour trouver quelque chose dans la base, c’est la personne à aller voir. Dis bonjour à Ten, Krysta… »


"Un jour mon supérieur m'a dit: donnes moi un coup de main, Tank. On a dû mal se comprendre. La bonne nouvelle, c'est qu'il peut manger autre chose que de la purée maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: [Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster)

Revenir en haut Aller en bas
[Rhen Var] Escarmouche sur Rhen Var (PV Ben Ghoster)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Une escarmouche épique à l'entrée de Grand line.
» Escarmouche WWI à WWII
» Escarmouche médiévale
» Soirée Carrigan + escarmouche 12 -mardi 8 déc. 21H
» Réunion de conf + escarmouche à 12 - 16 avril 21H15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Résurgence :: Galaxie :: Espace lointain-
Sauter vers: